Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Près d’un tiers des structures de prises en charge françaises sont aujourd’hui des cliniques privées à but lucratif qui sélectionnent leurs patients

Concurrence entre la psychiatrie publique et la psychiatrie privée -

Par / 21 février 2019

Madame la Sénatrice Laurence Cohen interroge la Ministre de la santé sur la place de la psychiatrie privée.

En effet, un rapport de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales), intitulé ‘’ Organisation et fonctionnement du dispositif de soins psychiatriques, 60 ans après la circulaire du 15 mars 1960 » et publié en novembre 2017, indique qu’en 1980, le nombre de lits, pour une prise en charge à temps plein, s’élevait à 120 000 dans la psychiatrie publique pour 18 000 dans les cliniques privées. Trente-six ans plus tard, le nombre de lits dans le public a chuté à 41 000, soit la moitié de lits en moins. Dans le privé, la baisse se fait également sentir mais dans des proportions bien moindres, avec le maintien de 13 300 lits en 2016.

Ainsi, la part du privé dans l’équipement en lits de psychiatrie a fortement augmenté en 40 ans. Elle représentait 11% du total des lits en 1975, et un peu plus de 24 % en 2016. Près d’un tiers des structures de prises en charge françaises sont aujourd’hui des cliniques privées à but lucratif.

Ces groupes privés sont souvent issus de fusions et d’acquisitions capitalistiques dont les intérêts sont essentiellement d’obtenir des parts sur un marché qu’ils considèrent comme lucratif. De ce fait, ils ‘’sélectionnent’’ les patient.e.s les plus aisé.e.s, possédant une mutuelle, ou ceux dont l’hospitalisation est prévue, à l’inverse du secteur public, qui accueille les patient.e.s les plus démuni.e.s et ceux hospitalisés d’office. Cela engendre une concurrence déloyale, d’autant plus que les cliniques privées reçoivent, elles aussi, de l’argent public.

A l’heure où cent millions d’euros supplémentaires viennent d’être accordés par le gouvernement pour soutenir la psychiatrie, elle lui demande comment le projet de loi relatif à ‘’Organisation et Transformation de notre système de santé’’ entend limiter la place de ces groupes privés dans le système de soins, comment ce projet de loi entend limiter les autorisations données par les ARS (Agences Régionales de Santé) quant à l’ouverture de places au secteur privé, et comment, enfin, ce projet entend soutenir durablement la psychiatrie publique et ses fondements humanistes, si profondément attaqués depuis des années.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Fichage de la population ?!

Logiciel GendNotes et surveillance politique - Par / 11 mars 2020

Les questions écrites Violences sexistes au travail

La ratification de la convention 190 de l’OIT ne peut plus attendre - Par / 10 mars 2020

Les questions écrites La culture française est infectée par le coronavirus !

Impact du COVID-19 sur le statut des intermittent·es - Par / 10 mars 2020

Les questions écrites Conditions de détention des mineurs non accompagnés

Stigmatisation, manque de personnels et manque de moyens - Par / 4 mars 2020

Les questions écrites Nouveau règlement liberticide à l’université ?!

Attaque contre la liberté de se réunir - Par / 26 février 2020

Les questions écrites Précarité à l’hôpital

Multiples recours aux CDD dans les hôpitaux publics - Par / 25 février 2020

Les questions écrites Endives contaminées aux OGM ?!

Variétés rendues tolérantes aux herbicides - Par / 19 février 2020

Les questions écrites Mains arrachées ou maintien de l’ordre ?

Dangerosité des grenades GM2L - Par / 19 février 2020

Les questions écrites Expérimentation des maisons de naissance

Quel bilan depuis 2013 ? - Par / 10 février 2020

Les questions écrites Les grévistes ne sont pas toujours comptabilisés !

Méthode officielle de comptage des professeurs grévistes - Par / 21 janvier 2020

Les questions écrites Il en va de la sécurité des patients

Déclaration des Evénements Indésirables graves (EIG) dans les établissements de santé - Par / 20 décembre 2019

Les questions écrites Faire cesser d’éventuels agissements illégaux

Fichages religieux dans des établissements privés sous contrat d’association avec l’État - Par / 25 novembre 2019

Les questions écrites Les CCI de Bretagne ont déjà perdu 15% de leurs collaborateurs

Budget du réseau des chambres de commerce et d’industrie - Par / 14 novembre 2019

Les questions écrites La précarité tue !

Immolation d’un étudiant à Lyon - Par / 13 novembre 2019

Administration