Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Situation de Radio France

Question écrite n° 15328 -

Par / 19 mars 2015

M. Pierre Laurent attire l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur la situation de Radio France.

Malgré les promesses de sanctuariser le budget de la Culture et de la Communication, les ressources de Radio France, négociées dans le cadre du COM 2010-2014, ont été « rabotées » d’au moins 80 millions d’euros. Pour 2015, le budget est officiellement en déficit de plus de 20 millions d’euros, déficit creusé par le coût d’une réhabilitation de la maison de Radio France qui n’a plus rien à voir avec la mise en sécurité du bâtiment, l’objectif affiché étant une utilisation des espaces pour des manifestations au détriment des activités radio et des missions de service public.

Tout cela a pour conséquence que de nombreux secteurs de Radio France sont déjà menacés ou attaqués avec des tentatives d’externalisation et de réduction des effectifs, une verticalisation des chaînes et une suppression de directions entières, un étranglement du réseau « Bleu » par le manque de moyens et des menaces sur les formations musicales comme FIP, Sophia et France Musique.

L’inquiétude pour les antennes est particulièrement vive. Ainsi, à titre d’exemple, de grandes menaces de fermeture imminente planent sur les micro-locales de La Roche sur Yon, Evreux, Tulle, Le Havre et Toulon.

Dans un souci d’intérêt général les personnels souhaitent, au contraire, un budget à la hauteur des missions d’une radio de service public, le maintien et le développement de la production, des antennes et des emplois, l’abandon des restructurations et des externalisations des directions et des services et, enfin, l’abandon des projets de remise en cause des métiers qui font la spécificité de la radio et de toutes les missions ne relevant pas du service public.

Il lui demande ce que le Gouvernement apporte comme réponses à ces demandes. À tout le moins, il lui demande s’il ne faudrait pas une subvention exceptionnelle en faveur de Radio France, en vue de retrouver une marge de manœuvre financière et de couvrir tant les investissements de la réhabilitation que ceux liés à son activité habituelle.

Réponse de Mme la ministre de la culture et de la communication
Publiée le : 08/10/2015, page 2445

Texte de la réponse :

En préambule, la ministre de la culture et de la communication tient à réaffirmer son attachement à la singularité de Radio France, qui en fait un symbole du service public.

Grâce à son maillage territorial, et notamment au réseau France Bleu, Radio France offre à tous un accès à l’information, à la culture, à la création et à la connaissance, contribuant ainsi à faire vivre le débat et à transmettre les valeurs citoyennes.

S’agissant du financement de Radio France, il convient de rappeler que, dans un contexte extrêmement contraint pour les finances publiques, la dotation affectée à l’entreprise a été stabilisée. Cette contribution de Radio France à l’effort national de redressement des finances publiques n’a pas remis en cause la capacité de l’entreprise à mettre en œuvre les priorités stratégiques contenues dans le contrat d’objectifs et de moyens 2010-2014. Radio France a ainsi poursuivi le développement de ses activités, avec notamment la mise en œuvre d’une ambitieuse stratégie numérique, dont les résultats témoignent aujourd’hui de son succès auprès du public, la création de France Bleu Saint-Étienne et les succès d’audience de ce réseau, et l’ouverture de la maison de la radio autour d’un projet culturel axé sur la transmission à tous les publics.

Pour la première fois en 2015, et malgré une dotation publique stable par rapport à celle allouée en 2014, Radio France présente un budget en déséquilibre. Les difficultés financières que la société rencontre aujourd’hui trouveront une réponse globale dans le cadre du prochain contrat d’objectifs et de moyens, afin en particulier d’assurer la cohérence la plus complète entre les missions de service public qui lui incombent, les moyens qui lui sont alloués et les économies et redéploiements à mettre en œuvre dans le cadre de la gestion de l’entreprise. C’est dans le dialogue social, à l’intérieur de l’entreprise, que devront être trouvées les mesures adaptées pour atteindre l’objectif de maîtrise des dépenses qui s’impose à Radio France.

L’État accompagnera les efforts de l’entreprise en mobilisant des ressources publiques liées au chantier de réhabilitation. Ainsi, la contribution à l’audiovisuel public (CAP) d’investissement sera majorée de cinq millions d’euros en 2016 et dix millions d’euros en 2017 et 2018. Cet effort financier de l’État sera complété par une dotation en capital de 55 M€ entre 2016 et 2017.

Au-delà de cet accompagnement financier, la ministre de la culture et de la communication se montrera extrêmement attentive à ce que le contrat d’objectifs et de moyens 2015-2019 conforte la spécificité de Radio France, pour que son offre de programmes ne soit ni banalisée, ni aseptisée.

La diversité et la qualité des programmes de Radio France en matière d’information et de décryptage, passant notamment par la spécificité des programmes régionaux, ne seront pas remises en cause.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Une rupture historique contraire à l’intérêt général

Absence de portefeuille ministériel de l’Industrie - Par / 12 octobre 2017

Les questions écrites Un projet en contradiction avec les objectifs officiels concernant le logement étudiant

Suppression de logements étudiants de l’École normale supérieure - Par / 11 septembre 2017

Les questions écrites Situation du centre hospitalier William Morey de Chalon-sur-Saône

Un état des choses préjudiciable et dangereux pour les populations - Par / 27 juillet 2017

Les questions écrites C’est un enjeu d’intérêt général insuffisament pris en compte

Accessibilité des logements en milieu rural aux personnes handicapées - Par / 20 juillet 2017

Les questions écrites Des anomalies liées à ce logiciel concerneraient de nombreux collèges

Difficultés du logiciel d’orientation des élèves de troisième - Par / 13 juillet 2017

Les questions écrites Festival Saint-Maur en Poche : la gratuité en danger ?

Question écrite à la Ministre de la Culture - Par / 11 juillet 2017

Administration