Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Suppression de la taxe sur les crémations

Question écrite au Ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales -

Par / 11 novembre 2021

Question écrite publiée au Journal Officiel le 11 novembre 2021

M. Éric Bocquet attire l’attention de M. le ministre de l’économie, des finances et de la relance sur la suppression de la taxe sur les crémations.

L’article 121 de la loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020 de finances pour 2021 a abrogé l’article 2223-22 du code général des collectivités territoriales, au motif de la suppression et de la simplification des taxes à « faible rendement » préconisées par la Cour des comptes.

Ainsi les taxes sur les convois, inhumations et crémations ont été supprimées et ne sont malheureusement plus perçues par les communes.

Encore une recette budgétaire en moins pour des collectivités qui souffrent déjà d’une longue liste de transferts de charges non compensés et de ressources qui ne cessent de s’amenuiser, avec pour finalité des équilibres budgétaires toujours plus précaires.

Cette réforme est loin d’être neutre. C’est souvent une perte sèche et brutale de recettes de fonctionnement à l’image de la commune d’Herlies dans le Nord, dont il a rencontré le maire avec une sénatrice de son groupe, qui compte un crématorium sur son territoire, et qui perd des recettes importantes (qui se sont élevées à 56 132 euros en 2018, 66 025 euros en 2019 et 58 875 euros en 2020) au regard de la suppression de la taxe sur les crémations.

Or, pour une commune rurale d’environ 2 400 habitants, c’est loin d’être négligeable d’autant qu’elle consent toujours de nombreuses charges de centralité du fait du fonctionnement de cet équipement structurant pour le bassin de vie. De plus, elle ne bénéficie d’aucune mesure compensatoire.

C’est pourquoi, au regard des difficultés budgétaires que cela représente pour de nombreuses communes et par souci d’équité et de justice, il lui demande si le Gouvernement entend, à travers le PLF pour 2022, compenser partiellement ou totalement la perte de ressources des communes liées à l’abrogation de l’article 2223-22 du code général des collectivités territoriales.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Une fuite en avant irresponsable

Suspension des financements de l’aide publique au développement de la France en direction du Mali - Par / 16 novembre 2022

Les questions écrites Donner une nouvelle impulsion à l’action diplomatique

Actes frauduleux sur les biens immobiliers de Français en Inde - Par / 21 octobre 2022

Les questions écrites Quelle stratégie énergétique ?

Est-ce que la renationalisation d’EDF fera l’objet d’un débat parlementaire ? - Par / 29 août 2022

Les questions écrites Situation des « oubliés » du Ségur de la santé

Question écrite au ministre de la santé et de la prévention - Par / 27 juillet 2022

Les questions écrites Les SPIP oubliés du Ségur de la Santé

Filière socio-éducative - Par / 21 juillet 2022

Administration