Groupe Communiste, Républicain, Citoyen, Écologiste - Kanaky

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Un appel à la raison qu’il faut entendre

Situation au Sénégal -

Par / 30 mars 2023

Question écrite n° 06138

M. Pierre Laurent attire l’attention de Mme la ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la situation au Sénégal. Selon beaucoup d’observateurs et d’acteurs du Sénégal et internationaux, le contexte politique de ce pays s’est gravement tendu. Plus de cent intellectuels et journalistes du Sénégal et d’autres pays se sont fait écho de cette situation, s’en inquiètent et lancent ce qu’ils appellent un « appel à la raison » au chef de l’État sénégalais. Dans cet appel, les signataires condamnent « les restrictions apportées à la liberté de mouvement des citoyens » et la « continuelle instrumentalisation de la justice ». Ils y affirment également qu’« une menace réelle pèse sur la stabilité et la paix sociale du pays ». Les relations entre le Sénégal et la France sont étroites et multiformes et les rencontres entre les responsables politiques des deux pays fréquentes. Le Sénégal est le seul pays d’Afrique subsaharienne avec lequel la France tient chaque année un séminaire intergouvernemental. De multiples occasions pour aborder ces sujets avec franchise et respect existent donc. L’intérêt mutuel pour permettre l’essor d’un développement maîtrisé par les Sénégalais eux-mêmes, est de veiller au respect des droits humains et de l’état de droit dans nos deux pays. Il lui demande quelles initiatives compte prendre la France au sujet de cet « appel à la raison » lancé par des intellectuels et des journalistes.

Réponse de Mme la ministre de l’Europe et des affaires étrangères
Publiée le : 25/05/2023, page 3388
Texte de la réponse : En tant que partenaire et amie du Sénégal, la France suit avec attention l’évolution de la situation dans le pays. Notre partenariat avec le Sénégal est très riche. La tenue du cinquième séminaire intergouvernemental franco-sénégalais, le 8 décembre dernier à Champs-sur-Marne, et la densité de nos liens humains en sont l’illustration. En Afrique comme ailleurs, la France soutient la démocratie, les droits de l’Homme et la liberté d’expression. Le Président de la République l’a ainsi rappelé lors de son discours sur le partenariat avec l’Afrique, le 27 février dernier. S’agissant de la situation intérieure sénégalaise à venir, la France rappelle sa stricte neutralité. Néanmoins, dans le cadre de notre dialogue régulier et confiant avec les autorités sénégalaises, nous leur avons rappelé notre attachement au respect des acquis de la démocratie sénégalaise. Nous maintenons par ailleurs un dialogue régulier avec l’ensemble des acteurs sénégalais, notamment l’opposition.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Une relance du dialogue social nécessaire

Organisation du temps de travail des agents du service départemental d’incendie et de secours de Seine-et-Marne dans le cadre des jeux Olympiques - Par / 15 mai 2024

Les questions écrites Un projet préjudiciable tant du point de vue environnemental que de l’équité

Extension de la décharge de déchets dangereux de Villeparisis-Courtry - Par / 29 février 2024

Les questions écrites Nangis subit une dégradation de sa situation

Il faut un contrat spécifique pourvu de moyens à la hauteur pour cette ville - Par / 28 février 2024

Administration