Groupe Communiste, Républicain, Citoyen, Écologiste - Kanaky

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Une prise de position séditieuse qui ne peut rester sans réponse judiciaire

Tribune de généraux dans un hebdomadaire de presse -

Par / 27 avril 2021

Question écrite n° 22584

M. Pierre Laurent attire l’attention de M. le Premier ministre sur une tribune de 20 généraux français à la retraite parue dans un hebdomadaire le 21 avril 2021. La date du 21 avril n’a pas été choisie au hasard par les auteurs. En effet c’est le 21 avril 1961 qu’a eu lieu le putsch de généraux d’extrême droite, appelé également appelé putsch d’Alger, qui constitue une tentative de coup d’État, fomentée par une partie des militaires de carrière de l’armée française en Algérie, et conduite par quatre généraux cinq étoiles. Cette tribune contient des propos très graves qui ne peuvent rester sans réaction. Elle constitue une action séditieuse d’une grande dangerosité du fait même qu’elle émane de militaires de haut rang même s’ils sont à la retraite. Le Gouvernement doit réagir. Il lui demande quelles mesures le Gouvernement compte prendre face à cette tribune. Il lui demande s’il compte en concertation avec le Président de la République et le garde des sceaux saisir la justice à son sujet.

Réponse de Mme la ministre des armées

Publiée le : 23/09/2021, page 5463

Texte de la réponse : La tribune rédigée par d’anciens militaires parue dans le journal Valeurs Actuelles du 21 avril dernier va à l’encontre des principes qui constituent l’essence de l’engagement militaire. Cet engagement se fonde sur la défense du pays et du peuple français. Il est adossé à deux principes fondamentaux : la neutralité et le loyalisme. Ceux-ci guident l’action des militaires au quotidien et garantissent un service désintéressé de l’intérêt collectif. La voie de l’honneur est dans l’accomplissement de la mission du militaire au service des Français, au-delà des clivages politiques, des querelles et des différences. Ainsi notre armée est républicaine ; elle n’est pas politisée et ne peut l’être. Parce que ce texte remet en cause des principes fondamentaux, des procédures disciplinaires sont engagées à l’encontre de ses auteurs et signataires, militaires d’active ou officiers généraux en 2ème section. Il convient de défendre l’identité républicaine de notre armée. Vouloir la politiser, c’est affaiblir la France car l’armée de la République est au service de la Nation, et de personne d’autre.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Une relance du dialogue social nécessaire

Organisation du temps de travail des agents du service départemental d’incendie et de secours de Seine-et-Marne dans le cadre des jeux Olympiques - Par / 15 mai 2024

Administration