Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Ces banques-là, ça ose tout

Faut-il encore confier la gestion de la dette française à la banque Morgan Stanley ? -

Par / 17 janvier 2020

Ces banques-là ça ose tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît. Petit plagiat amical à Michel Audiard, l’immense dialoguiste des « Tontons flingueurs ».

Une banque américaine, Morgan Stanley, dont le siège est à New-York, opère dans 42 pays dont le nôtre. C’est une banque d’affaires qui fait partie de cette liste officielle des 15 banques internationales habilitées par le gouvernement français à émettre les titres de dette de notre pays sur les marchés financiers. On les appelle les SVT (Spécialistes en Valeur du Trésor). Or, il semblerait que cette banque ait d’autres « spécialités » en matière de finances. La commission des sanctions de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), qui est un peu le gendarme de la finance, a condamné la banque Morgan Stanley à payer 20 millions d’euros au Trésor Public pour manipulation du cours de titres de dettes (on les appelle des obligations souveraines).

Les faits sont graves, la banque américaine est accusée d’avoir manipulé le prix de la dette de l’Etat français en 2015 afin de limiter ses pertes sur les marchés. Les accusations sont concentrées sur une journée particulière, celle du 16 juin 2015. Ce jour-là, entre 9h29 et 9h44, l’agence de la banque à Londres a acheté massivement des contrats sur la dette française et la dette allemande. Puis, dans un deuxième temps, à 9h44, les « traders » ont vendu instantanément des emprunts français et des emprunts belges.

Pour le juge de l’Autorité des Marchés, avec cette opération, les traders ont cherché à faire monter artificiellement le cours de ces contrats dans le but de faire monter le cours des emprunts d’Etat eux-mêmes, afin de les céder dans la foulée à un prix plus élevé. Le juge parle de « tromperie » et « d’artifice », en termes plus communs on appelle cela « spéculer ».

Pour être sélectionnées dans la liste des SVT habilitées par le gouvernement, les banques signent une charte déontologique qui appelle « au respect des règles de bonne conduite » et précise aussi ceci : « En cas de manquement aux engagements de la présente charte, l’agence France Trésor (l’Etat) peut décider de suspendre le SVT de tout ou partie de ses opérations. » A l’évidence, nous avons là un sujet.

J’ai adressé la semaine dernière un courrier à Bruno Le Maire-Pinocchio afin de l’interroger sur les mesures qu’il comptait prendre pour régler son compte à cette banque et lui demander s’il est acceptable de continuer à confier la gestion de la dette française à un tel établissement.

Nous attendons sa réponse avec beaucoup d’impatience. Morgan Stanley ose tout !

Les dernieres tribunes

Tribunes libres Capitalisme inclusif ?

Ce capitalisme-là, ça ne s’adapte pas, ça se dépasse. Question d’humanité. - Par / 26 février 2021

Tribunes libres Au théâtre ce soir

Le Pen - Darmanin, partenaires lors d’une conversation sur le service public - Par / 19 février 2021

Tribunes libres Conseil d’ami

L’influence du cabinet américain McKinsey au sommet de l’État - Par / 12 février 2021

Tribunes libres Mauvaise blague Carambar

L’exemple parfait du capitalisme financiarisé - Par / 5 février 2021

Tribunes libres Big Mac !

4,6 milliards de dollars distribués aux actionnaires - Par / 29 janvier 2021

Tribunes libres Une année dingue

Dernier coup d’œil dans le rétroviseur en ce début d’année - Par / 22 janvier 2021

Tribunes libres Changez de vie, devenez milliardaire !

Comment dépenser son argent quand on en a énormément - Par / 15 janvier 2021

Tribunes libres Signez la pétition !  

Allocation aux adultes handicapés - Par / 14 janvier 2021

Tribunes libres Divorce à l’anglaise…

L’Union européenne se remet-elle en question ? - Par / 8 janvier 2021

Tribunes libres 5 fois 20 ans…

Il était une fois, à Tours... Bon anniversaire les ami.e.s - Par / 24 décembre 2020

Tribunes libres Le pari

Qui va payer la dette française ? Les jeux sont faits... - Par / 18 décembre 2020

Tribunes libres Oncle Picsou

Disney, un cas d’école en ingénierie de la fraude fiscale - Par / 11 décembre 2020

Tribunes libres Le grain de sable…

Un seul amendement enraye la mécanique budgétaire - Par / 4 décembre 2020

Tribunes libres Vendredi noir

Une espèce de braderie géante mais sans les moules ni les frites ! - Par / 27 novembre 2020

Tribunes libres Sénat intra-muros

Une vision des finances côté gauche de l’hémicycle - Par / 20 novembre 2020

Tribunes libres Technocratie… démocratie ?

Une langue et une terre inconnues, un autre monde... - Par / 13 novembre 2020

Tribunes libres « Cent mille dollars au soleil »

Malte, petit pays européen, grand paradis fiscal - Par / 6 novembre 2020

Tribunes libres Critique de la non-vie

Pour un vaccin, faire le choix de la coopération plutôt que la compétition internationale - Par / 30 octobre 2020

Tribunes libres Marianne décapitée, au nom de qui ?

A ta mémoire, Samuel Paty, merci d’avoir accompli ta belle mission pour la République ! - Par / 23 octobre 2020

Tribunes libres Une journée, une réalité…

"En même temps", les riches ont misé sur le bon cheval - Par / 16 octobre 2020

Tribunes libres Jeux dangereux… jeux interdits !

Nous nous éloignons sans cesse de la République « Une et indivisible » - Par / 9 octobre 2020

Tribunes libres Face à la politique libérale d’Emmanuel Macron, une autre voie est possible

Déclaration politique du groupe Communiste Républicain Citoyen et Ecologiste - Par / 6 octobre 2020

Tribunes libres Les autoroutes du bonheur…

Pas de renationalisation, mais 40 milliards de dividendes d’ici 2031 ! - Par / 2 octobre 2020

Administration