Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

De l’ISF à l’IFI

"Au bonheur des riches" -

Par / 8 octobre 2017

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce nouveau mandat au Sénat commence sur les chapeaux de roues. En effet, trois jours après l’élection, la commission des finances fut réunie pour entendre d’abord le docteur Diafoirus Migaud, Président de la Cour des Comptes, puis, ensuite, MM. Darmanin et Griveaux, Ministres qui nous ont présenté le budget 2018. Pour nous donner le ton, évidemment il n’y a plus d’argent, donc mesures d’austérité, comme d’habitude.

La nouvelle politique budgétaire consiste à alléger les impôts des très riches pour faire supporter la charge à tous les autres. Une politique très ancienne, en fait, qui s’appuie sur la théorie libérale du ruissellement, chère à Miss Maggie dans les années 80. Le développement de la richesse au sommet de la pyramide profitera, in fine, à l’ensemble de nos concitoyens. Bruno Le Maire, libéral s’il en est, déclara sur BFM TV : « L’économie française a besoin de capital, eh bien on taxe moins le capital ».

Cet allègement de la charge fiscale des ultrariches passe par la diminution sensible de l’ISF, aujourd’hui remplacé par l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière), l’ISF rapportant 5.30 milliards d’euros (315 000 assujettis), l’IFI ne rapportera que moins d’1 milliard d’euros. Cet impôt se concentre uniquement sur la pierre.

Ne sont plus concernés les actions et autres actifs financiers, pas plus que les biens meubles qui, jusqu’ici, faisaient partie de la base taxable de l’ISF, comme les yachts, les jets privés, les chevaux de course ou encore les lingots d’or ! Ils osent tout.

Prenons un exemple concret avec le yacht de la première fortune de France, Bernard Arnault, « Le Symphony », un superbe navire de 101.5 mètres de long. Son coût de fabrication est estimé à 165 millions d’euros. Construit en 2015, il n’est plus de première main, décote de sa valeur marchande de 30%, donc sa valeur marchande actuelle serait plus proche des 115 millions. Avec une taxation à l’ISF de 1.5% sur le patrimoine net taxable supérieur à 10 millions d’euros, Bernard Arnault devrait, en théorie, payer un peu plus de 1.7 million d’ISF uniquement sur ce yacht ! On comprend que M. Arnault ait transféré de nombreuses sociétés en Belgique en 2012 et immatriculé son yacht aux Iles Caïmans !

S’il vous plaît, ne nous dites pas que les Français n’aiment pas les riches, ce sont les inégalités que l’on ne supporte pas.

Lecture du journal Le Monde daté du 28 septembre, analysant le budget 2018, le titre d’une chronique de Madame Françoise Fressoz nous marque : « Au bonheur des riches ».

Rien de nouveau, Macron c’est du libéralisme pur jus.

Les dernieres tribunes

Tribunes libres Un petit tour au paradis…

Une convention fiscale avec le Luxembourg - Par / 31 juillet 2020

Tribunes libres Premiers de cordée 2020

Les milliardaires ne sont pas généreux - Par / 24 juillet 2020

Tribunes libres Un outil contre-productif

Service National Universel - Par / 17 juillet 2020

Tribunes libres La République est corsetée…

Nouveau gouvernement : le spectacle politicien est affligeant - Par / 10 juillet 2020

Tribunes libres CAC 40, des profits sans lendemain ?

4% de taxe pour sauver la planète, c’est pas cher payé ! - Par / 3 juillet 2020

Tribunes libres Où on en apprend de bien belles !

La commission d’enquête sur les concessions autoroutières - Par / 26 juin 2020

Tribunes libres Ni vu ni connu…

Les ports-francs, coffres aux trésors des très riches - Par / 19 juin 2020

Tribunes libres On est toujours le riche de quelqu’un

Rapport sur les riches en France, de l’Observatoire des inégalités - Par / 12 juin 2020

Tribunes libres Ils vivent cachés

Bénéfices records pour les mastodontes du luxe - Par / 5 juin 2020

Tribunes libres « Une politique pour le peuple »

L’Ascension personnelle de Gérald Darmanin - Par / 29 mai 2020

Tribunes libres Indépendance… mon œil !

La finance n’est pas régulée - Par / 22 mai 2020

Tribunes libres L’autre guerre

Idéologie et journalisme - Par / 14 mai 2020

Tribunes libres Bon anniversaire Manu ?

Les grains de sables dans les rouages de celui qui se croyait tout permis - Par / 7 mai 2020

Tribunes libres Tango au paradis fiscal

Finalement, le gouvernement retoque l’amendement d’interdiction des aides publiques aux entreprises liées à des paradis fiscaux ! - Par / 30 avril 2020

Tribunes libres Les gardiens du temple

La force d’un Etat n’est pas d’organiser la charité, mais d’instaurer la justice fiscale - Par / 24 avril 2020

Tribunes libres Le capitalisme n’est pas confiné !

Une grande bataille nous attend - Par / 16 avril 2020

Tribunes libres Ni « Robinson Crusoé », ni « Misanthrope »

Cette période de confinement prolongée ne manque de nous interroger tous et toutes. - Par / 10 avril 2020

Administration