Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Démocratie parlementaire

"Dépense" et "charge", sémantique constitutionnelle -

Par / 12 avril 2019

Il m’est souvent arrivé dans ce billet de dénoncer la limitation du pouvoir du parlement dans cette République. La période Macron ne semble pas partie pour améliorer cette situation. Le sujet a déjà été évoqué ici et la démonstration de la longue liste des verrous mis en place dans nos institutions afin de brider le pouvoir (de nuisance) des parlementaires a été faite à de nombreuses reprises.

En ce début d’année, les préparatifs de la loi de finances 2020 sont déjà engagés, la feuille de route du prochain budget de la France a déjà été envoyée à Bruxelles, à la Commission Européenne. L’Europe ne manquera pas, dès lors, de donner ses avis, évidemment dans le sens de la sacro-sainte diminution de la dépense publique, dogme absolu du néo libéralisme !

Après cela, nous aurons à subir les recommandations de la Cour des Comptes, les injonctions des marchés financiers, les opinions des agences de notation et les conseils avisés, indépendants, des économistes bien en cour de la Macronie libérale « start-upée ».

Mais, les amis, le problème c’est que le corset ne se limite pas à ces premiers éléments, il y a, dans notre propre Constitution, un article 40 qui dit ceci : « les propositions et amendements formulés par les membres du Parlement ne sont pas recevables lorsque leur adoption aurait pour conséquence, soit une diminution des ressources publiques, soit la création ou l’aggravation d’une charge publique ».

Cette semaine, en commission des finances au Sénat, nous avions un débat sur ce fameux article 40, toujours mal vécu par les parlementaires qui se sentent singulièrement privés de leur liberté de parlementaire. Dans les échanges, j’ai souhaité intervenir sur le côté sémantique de l’affaire. En effet, le choix des mots dans les textes constitutionnels n’est pas neutre.

Si chacun peut comprendre le libellé neutre de l’expression « diminution des ressources publiques », on peut s’interroger sur le choix des mots « aggravation d’une charge publique ». Le mot « charge » d’abord qui se distingue quelque peu du mot « dépense ». De plus, cette formulation s’appuie sur le postulat initial que, par nature, la dépense publique serait « grave » puisque l’augmenter, dixit la Constitution, reviendrait à l’aggraver. Dans un budget communal, on parle de recettes et de dépenses, pour l’État, la Constitution parle de « ressources » et de « charges » (on dirait du Gattaz !).

J’ai proposé que l’on engage une réforme de la Constitution en reformulant les choses ainsi, disons « augmentation de la dépense publique », voilà une formulation « neutre » sémantiquement.

Comme disait Paris Match, un temps, « le poids des mots… ».

Les dernieres tribunes

Tribunes libres La République à bout

Ce régime hyper présidentiel a vécu, une nouvelle République doit survenir, sociale, démocratique et laïque - Par / 26 novembre 2021

Tribunes libres Des hauts et des bas

Elon Musk, un colosse... aux pieds d’argile néanmoins ! - Par / 19 novembre 2021

Tribunes libres Ceux qui sèment, ceux qui récoltent

Deux faces du monde de l’agriculture mondiale, inacceptable, révoltant, indécent… Qui sème le vent… - Par / 12 novembre 2021

Tribunes libres « A vot’ bon cœur, m’sieur dame ! »

En Macronie, au rétablissement de l’ISF, on préfère la sébile ! - Par / 29 octobre 2021

Tribunes libres Bruno a été « choqué »

Monsieur le Ministre, je suis toujours d’accord avec ce que vous dites sur l’évasion fiscale, par contre avec ce que vous faites… - Par / 15 octobre 2021

Tribunes libres « On vous adore les maires »

Un petit air de campagne au Congrès des Maires du Nord - Par / 8 octobre 2021

Tribunes libres Le CAC en folie

Raids en série, actions en justice, rumeurs et trahisons... Le capitalisme français ressemble furieusement à un champ de bataille - Par / 1er octobre 2021

Tribunes libres « Zemmour est arrivé – é – é »

Le cavalier condamné qui galope vers la Présidentielle - Par / 24 septembre 2021

Tribunes libres L’Humanifête

Merci l’Humanité ! Le plus beau nom que l’on pouvait donner à un journal… et à une fête - Par / 17 septembre 2021

Tribunes libres Populisme chic

Décryptage des polémiques autour de l’allocation de rentrée scolaire - Par / 10 septembre 2021

Tribunes libres Self-made man ?

Non, Stéphane Bancel, PDG de Moderna, ne s’est pas fait tout seul - Par / 3 septembre 2021

Tribunes libres Le paradis prévu

Quand les GAFAM travaillent au salut de notre espèce - Par / 27 août 2021

Tribunes libres Des vacances très sportives

De Messi à Malonga, dans le sport, on n’est vraiment pas sur la même planète ! - Par / 20 août 2021

Tribunes libres J’aurais dû y penser !

« Imitons les paradis fiscaux au lieu de les dénoncer ». Voilà la trouvaille du siècle ! - Par / 30 juillet 2021

Tribunes libres La fascination du 4ème pouvoir

Les milliardaires cherchent à se réaliser autrement : avec un club de football, une collection d’art ou les médias - Par / 23 juillet 2021

Tribunes libres Milliardaires olympiques

C’est comme si on vivait un ruissellement vers le haut, en l’occurrence, il s’agirait plutôt d’une sévère évaporation. - Par / 16 juillet 2021

Tribunes libres Alors, retraite ou pas retraite ?

On sent bien qu’il en meurt d’envie le Président - Par / 9 juillet 2021

Tribunes libres Désolé d’insister…

Le Président Soleil à l’ombre du CAC40 ! - Par / 2 juillet 2021

Tribunes libres La fabrique à idées

Plongée au cœur du syndicat du fric - Par / 25 juin 2021

Tribunes libres Les Échos ou Lexomil ?

Une dose des « Échos », puis une gorgée de l’Humanité et de Liberté Hebdo… ça vous donne une pêche d’enfer ! - Par / 11 juin 2021

Tribunes libres Hey Joe, un petit coup de mou ?

Taxer les multinationales à un taux minimum de 21%, et changer d’avis - Par / 4 juin 2021


Bio Express

Eric Bocquet

Sénateur du Nord
Membre de la commission des Finances
Elu le 25 octobre 2011
En savoir plus
Administration