Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Des règles intangibles ?

D’où vient ce chiffre magique du 3% de déficit ? -

Par / 9 avril 2021

La pandémie en cours a fait exploser toutes les règles financières et budgétaires. C’est vrai en France mais tout autant en Europe et même dans le monde. Ces règles nous sont répétées inlassablement pour imposer aux humains la rigueur et l’austérité budgétaires.

Mais, au fond, il convient dans ces temps perturbés de réfléchir à l’origine de ces fameuses règles. L’une d’entre elles concerne le pourcentage de déficit que chaque pays sérieux et responsable se devrait de respecter. Ce pourcentage, il est sacré : 3%. Ce chiffre, c’est 3% de déficit public souhaité pour notre pays par rapport au PIB.

Le PIB de la France avant Covid c’était 2 400 milliards d’euros. En appliquant ce taux, notre déficit ne saurait excéder 72 milliards d’euros !

Ce chiffre magique fut inventé dans les années 80 par un haut fonctionnaire, un certain Guy Abeille, qui fut dans les années 70 puis 80 chargé de mission à la Première Sous-Direction de la Direction du Budget. Son rôle était particulièrement de suivre l’exécution des dépenses…

Après l’élection de 1981 marquant l’arrivée de la « gauche » au gouvernement, le nouveau Président, François Mitterrand, demanda qu’on lui fournisse une règle, une norme frappante et facilement opposable aux nombreuses demandes des ministres enthousiastes qui demandaient d’abondants crédits pour leurs ministères respectifs. Déjà, à l’époque, le discours sur la nécessaire « maîtrise des dépenses publiques ».

Mitterrand officialisa cette norme toute neuve lors d’une conférence de presse tenue le 9 juin 1982. Il dira ceci : « Le déficit est d’environ 3% et il ne faut pas qu’il dépasse ce pourcentage appliqué au produit intérieur brut. J’attends du gouvernement qu’il respecte -je n’ai pas lieu d’en douter sachant l’engagement du gouvernement tout entier- ce plafond de 3% et pas davantage ». Cette règle fut ensuite introduite dans le sacro-saint Traité de Maastricht en 1992.

Ainsi est tracé -de reprise en reprise et de solidification en amplification, sans jamais réflexion supplémentaire ni interrogation- le chemin, au départ impensable, d’un bureau du ministère des Finances, un soir en juin 81, jusqu’à une bonne partie de la planète !

Quel curieux destin pour ce 3% ! Intangible ? J’en doute.

Les dernieres tribunes

Tribunes libres La fascination du 4ème pouvoir

Les milliardaires cherchent à se réaliser autrement : avec un club de football, une collection d’art ou les médias - Par / 23 juillet 2021

Tribunes libres Milliardaires olympiques

C’est comme si on vivait un ruissellement vers le haut, en l’occurrence, il s’agirait plutôt d’une sévère évaporation. - Par / 16 juillet 2021

Tribunes libres Alors, retraite ou pas retraite ?

On sent bien qu’il en meurt d’envie le Président - Par / 9 juillet 2021

Tribunes libres Désolé d’insister…

Le Président Soleil à l’ombre du CAC40 ! - Par / 2 juillet 2021

Tribunes libres La fabrique à idées

Plongée au cœur du syndicat du fric - Par / 25 juin 2021

Tribunes libres Les Échos ou Lexomil ?

Une dose des « Échos », puis une gorgée de l’Humanité et de Liberté Hebdo… ça vous donne une pêche d’enfer ! - Par / 11 juin 2021

Tribunes libres Hey Joe, un petit coup de mou ?

Taxer les multinationales à un taux minimum de 21%, et changer d’avis - Par / 4 juin 2021

Tribunes libres La Commune de Paris, d’hier à aujourd’hui

Une commémoration dont il a été très peu question dans le débat public - Par / 28 mai 2021

Tribunes libres La République en sous-traitance

Prenons garde qu’une République sous-traitée, ne finisse pas mal traitée ! - Par / 14 mai 2021

Tribunes libres Carrefour des luttes

Bonne santé de la grande distribution - Par / 7 mai 2021

Tribunes libres Du nouveau à l’Ouest ?

Biden veut instituer un impôt mondial minimum pour les multinationales - Par / 30 avril 2021

Tribunes libres Quand la dette s’annule !

Pour les entreprises d’accord mais pourquoi pas pour l’État ? - Par / 23 avril 2021

Tribunes libres Combattre la précarisation des jeunes

Lutter contre l’uberisation et réfléchir à un vrai droit au revenu - Par / 20 avril 2021

Tribunes libres Macron pourfend les inégalités !

Ce n’est pas en supprimant l’ENA que l’on combat les inégalités - Par / 16 avril 2021

Tribunes libres L’addition s’il vous plait !

Dette publique : mon pari à 2 600 milliards gagné… hélas ! - Par / 2 avril 2021

Tribunes libres Ça pédale dans le yaourt…

14% de marge chez Danone, c’est encore insuffisant pour les actionnaires ! - Par / 26 mars 2021

Tribunes libres Vivre au-dessus de ses moyens

La richesse ne va pas suffisamment aux grands besoins humains - Par / 19 mars 2021

Tribunes libres Madame la Commissaire

La langue de bois de Mme Mc Guinness sur les paradis fiscaux dans l’UE - Par / 12 mars 2021

Tribunes libres Drôle de carnaval !

A Dunkerque "la cavalerie est arrivée avec 3 semaines de retard" - Par / 5 mars 2021

Tribunes libres Capitalisme inclusif ?

Ce capitalisme-là, ça ne s’adapte pas, ça se dépasse. Question d’humanité. - Par / 26 février 2021

Tribunes libres Au théâtre ce soir

Le Pen - Darmanin, partenaires lors d’une conversation sur le service public - Par / 19 février 2021

Tribunes libres Conseil d’ami

L’influence du cabinet américain McKinsey au sommet de l’État - Par / 12 février 2021

Tribunes libres Mauvaise blague Carambar

L’exemple parfait du capitalisme financiarisé - Par / 5 février 2021

Tribunes libres Big Mac !

4,6 milliards de dollars distribués aux actionnaires - Par / 29 janvier 2021


Bio Express

Eric Bocquet

Sénateur du Nord
Membre de la commission des Finances
Elu le 25 octobre 2011
En savoir plus
Administration