Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Et la ruralité, bor..l !

La République fragilisée -

Par / 3 avril 2017

Il est des sujets qui manquent singulièrement dans la présente campagne électorale, il y en a un particulièrement qui m’insupporte en tant qu’élu d’une commune rurale, c’est celui de la ruralité !

En effet, je n’ai entendu dans la bouche d’aucun candidat l’expression utilisée ni même ce thème abordé, ou peut-être cela m’a-t-il échappé. Avouons humblement que c’est tout à fait dans le domaine du possible. Or, le monde rural souffre aussi de maux particuliers. Loin de moi l’idée de mettre sur le même plan la petite commune de la métropole lilloise et le village de 200 âmes au cœur de la Creuse, sans mépris aucun pour ce beau département.

Les « modernes » nous disent « mais enfin, il faut vivre avec son temps », l’immense majorité des Français vivent désormais en zones urbaines. Pour notre département, les communes rurales (moins de 2000 habitants) sont au nombre de 409 sur 652, elles représentent 63% des communes mais seulement 13% de la population. Pour la France qui compte 35 756 communes, les moins de 2000 sont au nombre de 31 476, soit 86% du total des communes de France.

Les lois successives ont amené à la création de 15 métropoles sur le territoire et la crainte que nous pourrions avoir serait de voir se confirmer le « déclin », la désertification de certains territoires ruraux.

Les communes rurales totalisent plus de 21 millions d’habitants, autant dire que ça n’est pas rien. Ils ont droit aux mêmes services publics, aux mêmes moyens que tous les citoyens de cette République.

Quand l’Etat décide, pour des raisons strictement budgétaires liées au carcan austéritaire européen, de fermer une classe, une gendarmerie, une maternité, un hôpital, il fragilise le concept de « République », le « commun ».

Le monde rural doit être pris en compte et soutenu, non pas comme un objet du passé à vénérer et adorer mais comme un vecteur essentiel de développement de nos territoires et facteur d’équilibre de notre société en fragilité. Les ruraux veulent du logement locatif, de la culture, des structures pour la petite enfance, l’accès au très haut débit.

Alors, s’il vous plait, mesdames et messieurs les candidats, faites rimer ruralité et progrès, me..e !

Les dernieres tribunes

Tribunes libres « Alerte rouge »

Le capitalisme en question pour Challenges et Alternatives économiques - Par / 13 avril 2018

Tribunes libres JULIA accusée de harcèlement au Sénat

L’application voit tout, sait tout, vive la transparence ! - Par / 29 mars 2018

Tribunes libres Voilà l’printemps !

Les milliardaires pètent la forme ! - Par / 23 mars 2018

Tribunes libres De quoi Macron est-il le nom ?

Le nouvel avatar du "Il n’y a pas d’alternative" - Par / 20 mars 2018

Tribunes libres Nous trahissons les Kurdes d’Afrin !

La France doit imposer un cessez le feu immédiat sous la protection des Nations Unies - Par / 13 mars 2018

Tribunes libres Face à la crise démocratique, quelle révolution constitutionnelle ?

Interventions des participants au colloque organisé le 5 mars au Sénat - Par / 12 mars 2018

Tribunes libres « Haut les mains ! »

L’influence terrible de la NRA, lobby américain des armes - Par / 9 mars 2018

Tribunes libres Une monnaie d’aliénation économique

Franc CFA et colonisation monétaire de l’Afrique - Par / 5 mars 2018

Tribunes libres Bandes de rebelles !

Phénoménal carnaval dunkerquois - Par / 2 mars 2018

Tribunes libres Tombe la neige…

Poésie hivernale... ou pas - Par / 16 février 2018

Tribunes libres Les 6 Nations…

Les banques aiment le rugby et inversement - Par / 9 février 2018

Administration