Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Humaine culture

Opéra populaire -

Par / 10 février 2017

Chronique parue dans Liberté Hebdo.

Les pérégrinations livresques des deux frères nous amènent à visiter la France et l’une de nos récentes étapes nous a conduits dans le Sud-Ouest, Auch, Montauban et Agen, plus exactement à Boé dans le Lot-et-Garonne.

C’était un dimanche, débat le matin avec 200 participants puis repas convivial organisé par les militants communistes de la région, belle ambiance et puis avant le dessert, une surprise, annoncée à l’heure de l’apéritif mais quelle surprise. Deux jeunes élèves du Chœur de l’Opéra de Bordeaux, vêtues de noir, accompagnées d’une pianiste... presque une heure de récital offert à tout le public, du classique de Massenet à Mozart. Une émotion palpable et une attention sans faille de l’assistance. Ovation debout de plusieurs minutes, on se dit après ces minutes de magie, quelle merveilleuse idée de proposer ce moment culturel au beau milieu du banquet fraternel des communistes de la région.

Combien de gens parmi le public n’ont jamais mis les pieds à l’opéra, entendu de la musique classique en spectacle vivant ? Ce moment rappelait de très belle manière la nécessité de ne jamais renoncer à l’ambition culturelle pour tous, l’école, l’éducation. La culture a aussi toute sa place dans un projet de dépassement du système libéral, ne l’oublions jamais mes amis. Le public de Boé se souviendra longtemps de ce passage magique.

Car le système libéral fait aussi argent de tout, sans vergogne. Ainsi donc la référence dans notre livre Sans domicile fisc aux ports francs de Genève, ces espèces de bunkers hyperprotégés, hypersurveillés, inaccessibles au vulgum pecus , la multitude ignorante, le commun des mortels, y sont stockées des centaines d’œuvres d’art aux auteurs les plus prestigieux de l’histoire de la peinture mondiale. Les propriétaires ne les exposent jamais dans leurs jolies demeures par peur de la patrouille du fisc, une sorte de capture du patrimoine culturel de l’Humanité. Notre proposition, les présenter gratuitement dans le plus grand musée du monde, appelons le L’Offshore Museum , ouvert à tous.

J’ai lu quelque part, il y a très longtemps, que la culture était ce qui restait quand on avait tout oublié. Je souhaite rectifier avec Jean Vilar pour dire ceci : La culture ce n’est pas ce qui reste quand on a tout oublié, mais au contraire ce qui reste à connaître quand on ne nous a rien enseigné.

Rien de plus humain que la culture, surtout dans ces moments de crise durable du système capitaliste, qui n’en finit pas de mourir.

Les dernieres tribunes

Tribunes libres « Alerte rouge »

Le capitalisme en question pour Challenges et Alternatives économiques - Par / 13 avril 2018

Tribunes libres JULIA accusée de harcèlement au Sénat

L’application voit tout, sait tout, vive la transparence ! - Par / 29 mars 2018

Tribunes libres Voilà l’printemps !

Les milliardaires pètent la forme ! - Par / 23 mars 2018

Tribunes libres De quoi Macron est-il le nom ?

Le nouvel avatar du "Il n’y a pas d’alternative" - Par / 20 mars 2018

Tribunes libres Nous trahissons les Kurdes d’Afrin !

La France doit imposer un cessez le feu immédiat sous la protection des Nations Unies - Par / 13 mars 2018

Tribunes libres Face à la crise démocratique, quelle révolution constitutionnelle ?

Interventions des participants au colloque organisé le 5 mars au Sénat - Par / 12 mars 2018

Tribunes libres « Haut les mains ! »

L’influence terrible de la NRA, lobby américain des armes - Par / 9 mars 2018

Tribunes libres Une monnaie d’aliénation économique

Franc CFA et colonisation monétaire de l’Afrique - Par / 5 mars 2018

Tribunes libres Bandes de rebelles !

Phénoménal carnaval dunkerquois - Par / 2 mars 2018

Tribunes libres Tombe la neige…

Poésie hivernale... ou pas - Par / 16 février 2018

Tribunes libres Les 6 Nations…

Les banques aiment le rugby et inversement - Par / 9 février 2018

Administration