Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

J’ai peur maman !

L’insécurité sociale ronge les esprits -

Par / 27 septembre 2019

Loin de moi l’idée de me délecter dans le misérabilisme à la Zola. C’est une enquête récente du Secours Populaire Français publiée il y a quelques temps qui m’a décidé à consacrer le billet de la semaine à l’évolution de la pauvreté dans notre pays.

C’est un fait indéniable, l’insécurité sociale ronge les esprits. Ainsi, aujourd’hui, en France, 62% des enfants âgés de 8 à 14 ans craignent de devenir pauvres un jour. « « C’est une tendance vraiment nouvelle et inquiétante. En 2012 nous n’avions pas de tels chiffres » » constate Houria Tareb, secrétaire nationale de l’association. « « C’est dû au fait que la pauvreté est plus visible. Ce qui marque les enfants c’est de voir des familles dormir dans la rue. C’est un phénomène qui n’existait pas il y a encore deux ans, et pour eux, c’est inadmissible ». »

Effectivement, en 2012 et 2015 ce chiffre d’enfants inquiets était de 58% (déjà ou « seulement »). Quand une société désespère ainsi sa jeunesse, c’est l’urgence du changement de société qui est soulignée.

J’en étais resté à ces adolescents dans la galère, « no future », ou encore ces jeunes salariés qui nous disent parfois « moi, la retraite, de toutes façons, je ne l’aurai jamais ». Et il est vrai que cette lancinante mélodie de la fin de l’histoire leur est assénée depuis les premières années de leur vie.

On explique ainsi aux nouveaux nés, ou plutôt à leurs parents, qu’ils sont endettés de 32 000 euros avant même d’avoir sali leur première couche ! Foutaise, faribole, billevesée que tout cela ! Les enfants s’imprègnent de cette insécurité sociale qui frappe les familles.

Le nombre de Français qui ne parviennent pas à boucler la fin du mois sans être à découvert a atteint 18%, parmi lesquels 6% craignent de basculer dans la précarité.

34% des personnes interrogées estiment que leur revenu leur permet tout juste de boucler leur budget. Elles sont 45% à déclarer avoir été sur le point de connaître la pauvreté au moins une fois dans leur vie.

Même le travail n’est plus une protection contre la pauvreté. La multiplication des contrats précaires, des statuts non-salariés, la baisse des pensions et la problématique des familles monoparentales sont autant de phénomènes qui nourrissent la paupérisation de la population française.

Enfin, 8 Français sur 10 interrogés par le SPF estiment que leurs enfants ont plus de risques de devenir pauvres qu’eux. Bon, j’arrête là, ça suffit.

Le sondage indique aussi que ces enfants inquiets n’ont pas envie de se résoudre à cette situation. Ils sont 90% à estimer qu’on pourrait en faire beaucoup plus pour les personnes pauvres et 82% d’entre eux souhaiteraient passer à l’action.

Voilà une excellente nouvelle. Allez les Gavroche ! N’ayez pas plus peur de l’avenir !

Les dernieres tribunes

Tribunes libres Chronique d’un second tour…

Reconstruisons un espoir progressiste et humaniste - Par / 24 juin 2022

Tribunes libres Le petit grain de sable…

Décidément aucune histoire n’est écrite à l’avance - Par / 17 juin 2022

Tribunes libres General Electric aime le fric

Turbines et tuyaux pour échapper à l’impôt - Par / 10 juin 2022

Tribunes libres De Davos à Haubourdin

Il y a ceux qui se font du blé avec les céréales, et les autres qui subissent les hausses de prix - Par / 3 juin 2022

Tribunes libres Le président à tout faire…

Les mois à venir ne seront pas un long fleuve tranquille pour ce nouveau règne - Par / 27 mai 2022

Tribunes libres Il était un petit navire…

L’UE s’intéresse aux mégayachts des oligarques - Par / 20 mai 2022

Tribunes libres Macron II

Molière ou La Fontaine eurent été parfaits pour narrer le Sacre - Par / 13 mai 2022

Tribunes libres Les détails du Diable…

Il faut toucher au grisbi, que diable ! - Par / 6 mai 2022

Tribunes libres Morne dimanche…

Un jour sans choix, un jour sans joie, un jour sans foi ! - Par / 29 avril 2022

Tribunes libres Inquiétante quiétude

Non, on n’essaie pas l’extrême droite ! - Par / 22 avril 2022

Tribunes libres « La saison des semailles »

Le jour d’après d’une campagne qui nous a redonné ambition, envie, joie et fraternité - Par / 15 avril 2022

Tribunes libres Le bonheur… déjà !

Rencontre avec des militants heureux - Par / 8 avril 2022

Tribunes libres Il est où le pognon ?

Plongée dans le monde des coffres - Par / 1er avril 2022

Tribunes libres Dans les griffes du Lion…

Rencontre avec un salarié de Peugeot à Sochaux - Par / 25 mars 2022

Tribunes libres Communication communicante…

Ou quand une loi fait « pschitt » - Par / 18 mars 2022

Tribunes libres Utile à la gauche

Un vote à perspective humaniste et progressiste - Par / 11 mars 2022

Tribunes libres Guerre et Paix

Ce n’est pas que le roman de Léon Tolstoï, ce sont deux mondes en opposition - Par / 4 mars 2022

Tribunes libres J’y perds mon latin

« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ! » - Par / 25 février 2022

Tribunes libres La dette publique : une arme politique

Le paradoxe absolu, de l’Apocalypse annoncé aux emprunts à taux négatifs... - Par / 18 février 2022

Tribunes libres Le docteur Z.

Tout cela sent très mauvais, l’issue est dans les Jours heureux ! - Par / 11 février 2022

Tribunes libres Cette incroyable pandémie…

Qui a rendu les riches plus riches - Par / 28 janvier 2022

Tribunes libres Dieu ou le Grand Soir ?

Pour nous, pas de Grand Soir mais un combat pour des Jours heureux. - Par / 21 janvier 2022

Tribunes libres La galette à la pomme

"Apple" ou frangipane ? - Par / 14 janvier 2022

Tribunes libres Union européenne, une feuille de route

La France doit jouer un rôle moteur dans la complète réorientation de l’UE - Par / 7 janvier 2022

Administration