Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Télécharger le fichier en PDF Télécharger

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

La lampe à huile…

Vivement les réunions du Conseil municipal à la chandelle, ou à la lampe à huile... -

Par / 30 septembre 2022

Les discussions sur le coût de l’énergie vont bon train en ce mois de septembre, ce sujet suscite légitimement beaucoup d’inquiétude. Ainsi, cette semaine, j’ai eu l’occasion de participer au congrès de l’Association des maires ruraux du Nord, à Borre, dans les Flandres.

C’était l’un des sujets forts des débats, les maires ruraux (près de 300 adhérents dans le département) voteront à l’unanimité une motion relative à la hausse des prix de l’énergie, cette dépense dans les budgets pourrait augmenter de 50 à 200 % selon les fournisseurs d’énergie et certaines communes risquent de devoir présenter un budget en déséquilibre. La motion demande au gouvernement la mise en place d’un bouclier tarifaire pérenne.

Le lendemain, conversation avec le maire d’une ville de la métropole lilloise de 27 000 habitants, il m’explique ce que signifie la hausse du coût de l’énergie pour sa ville. Sur un budget de fonctionnement global de 34 millions d’euros, les dépenses prévues initialement au budget de début d’année s’élevaient à 900 000 euros, mais les dépenses réelles cette année, se montent à 2,4 millions d’euros !

Les maires cherchent des solutions urgentes, on ferme des piscines, on réduit les horaires d’ouverture des équipements publics, on renégocie les contrats d’assurance, de maintenance des systèmes informatiques, on réduit les menus de la restauration scolaire, on augmente les tarifs, on remplace les éclairages publics au sodium par des ampoules LED, moins énergivores, on s’interroge pour savoir si on va quand même installer les décorations de Noël… Vivement les réunions du Conseil municipal à la chandelle, ou à la lampe à huile autour d’un brasero et un bol de vin chaud !

Pendant ce temps-là, le gouvernement prévoit une baisse de 0,3 % des dépenses des collectivités en volume, hors inflation. Dès 2023, les collectivités vont passer à la caisse. Les énergéticiens se rempliront les poches (10 milliards de bénéfices au premier semestre 2022 pour TotalEnergies et 5 milliards pour Engie…), et la population, les entreprises et les collectivités seront, elles, percutées par cette flambée du coût de l’énergie.

Rien que ça, ça vaudrait un front commun…

Administration