Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

La philosophie marchiste

Le nouveau courant de pensée du Président Macron -

Par / 30 novembre 2017

Le débat budgétaire au Sénat est un moment particulièrement intéressant d’observation des évolutions en cours dans la vie politique française. Quelques mois après l’avènement de la Macronie, beaucoup s’attendaient à voir émerger le nouveau monde, une nouvelle façon de faire de la politique… Me revient à l’esprit cette phrase du film de Luchino Visconti, Le guépard : « Il faut tout changer pour que rien ne change ». Voilà exactement ce qui se passe en direct au Sénat. Jugez-en.

D’abord, vous le savez, M. Macron veut supprimer l’ISF car, dit-il, si on taxe trop les riches, ils n’investiront plus dans l’économie réelle. Cet impôt rapportait 5.3 milliards d’euros, l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière) le remplace et devrait rapporter 800 000 millions d’euros.

La droite sénatoriale pousse le gouvernement à aller plus loin et dépose un amendement pour aller plus loin, plus d’ISF, plus d’IFI. A Neuilly on applaudit et à Denain on peut pleurer ! Macron a fait ce que Chirac et Sarkozy n’avaient même pas osé faire !

Au PS, on ne sait pas trop bien quelle position adopter, en commission et dans l’hémicycle on élabore les positions communes, certains élus seraient bien tentés par un ralliement à En Marche, chez les Républicains c’est la même chose, la recomposition politique est en marche, le Sénat, ces semaines, c’est un véritable laboratoire expérimental.

Mais le summum a été atteint ce mardi avec l’arrivée en séance de M. Olivier Dussopt, ex député PS qui a voté contre le budget Macron, rejoint son gouvernement et vient aujourd’hui au Sénat défendre ce même budget. A Hantay, près de chez moi, on appelle ça un « ballochard ».

Je ne résiste pas à l’envie, en séance, d’épingler courtoisement M. le Ministre sur sa démarche. Je cite un amendement du 13 octobre dernier dans lequel M. Dussopt demandait au gouvernement d’augmenter les moyens des collectivités.

Je pointe les contradictions et je cite « la contradiction de la contradiction n’est pas une annulation mais une locomotive fondamentale de la dynamique ». Ça c’est une analyse marxiste, le jeu des contraires, dialectique à la Hegel. Après Jupiter, la pensée du Président, complexe, devient claire. M. Macron, Président philosophe, vient d’inventer un nouveau courant de pensée, la philosophie « marchiste ».

M. le Ministre Dussopt n’était pas très à l’aise. Pas très sympa de l’envoyer ainsi au « casse-pipe ».

Les dernieres tribunes

Tribunes libres « Alerte rouge »

Le capitalisme en question pour Challenges et Alternatives économiques - Par / 13 avril 2018

Tribunes libres JULIA accusée de harcèlement au Sénat

L’application voit tout, sait tout, vive la transparence ! - Par / 29 mars 2018

Tribunes libres Voilà l’printemps !

Les milliardaires pètent la forme ! - Par / 23 mars 2018

Tribunes libres De quoi Macron est-il le nom ?

Le nouvel avatar du "Il n’y a pas d’alternative" - Par / 20 mars 2018

Tribunes libres Nous trahissons les Kurdes d’Afrin !

La France doit imposer un cessez le feu immédiat sous la protection des Nations Unies - Par / 13 mars 2018

Tribunes libres Face à la crise démocratique, quelle révolution constitutionnelle ?

Interventions des participants au colloque organisé le 5 mars au Sénat - Par / 12 mars 2018

Tribunes libres « Haut les mains ! »

L’influence terrible de la NRA, lobby américain des armes - Par / 9 mars 2018

Tribunes libres Une monnaie d’aliénation économique

Franc CFA et colonisation monétaire de l’Afrique - Par / 5 mars 2018

Tribunes libres Bandes de rebelles !

Phénoménal carnaval dunkerquois - Par / 2 mars 2018

Tribunes libres Tombe la neige…

Poésie hivernale... ou pas - Par / 16 février 2018

Tribunes libres Les 6 Nations…

Les banques aiment le rugby et inversement - Par / 9 février 2018

Administration