Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

dossier Covid-19 : les politiques libérales en accusation

Peut-on lutter efficacement contre la pandémie de covid-19 avec des méthodes fidèles aux dogmes libéraux, alors que ceux-ci ont précisément conduit à méconnaître la crise puis à l’aggraver, notamment en affaiblissant la recherche et le service public hospitalier ? Pour le gouvernement, la réponse est oui, comme en témoignent sa gestion de la crise et plus particulièrement les dispositions de la loi de finances rectificative et les mesures de l’état d’urgence sanitaire, entré lui en vigueur le 24 mars, qu’il a fait adopter par le Parlement. Pour les membres du groupe CRCE, la réponse est en revanche négative. Ils se sont donc abstenus lors du vote de cette loi de finances rectificative et se sont prononcés contre les mesures d’urgence proposées par Emmanuel Macron : pleins pouvoirs au gouvernement pendant deux mois, sans contrôle ou presque ni vote du Parlement ; dérogations injustifiées au droit du travail en matière de congés, de repos hebdomadaires et dominicaux ; mais refus de mettre à contribution les ménages les plus riches et les actionnaires.

Télécharger le fichier en PDF Télécharger

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Le capitalisme n’est pas confiné !

Une grande bataille nous attend -

Par / 16 avril 2020

On commence ici et là à évoquer la sortie de cette situation de confinement, le scénario de l’après commence à s’écrire et c’est bien clair les amis, les soutiens du système capitaliste sont en action, très loin du confinement.

On commence ici et là à évoquer la sortie de cette situation de confinement, le scénario de l’après commence à s’écrire et c’est bien clair les amis, les soutiens du système capitaliste sont en action, très loin du confinement.

Je me suis fait une petite revue de presse la semaine dernière, passage en magasin pour acheter toute une collection, les Echos, le Figaro, Challenges, l’Obs, Marianne. La planète entière s’interroge sur l’avenir de ce monde, de son économie, de ces logiques financières dévastatrices, mais il serait illusoire de croire que tout reviendra spontanément à l’équilibre dans l’intérêt général.

Détrompez-vous car les chiens de garde de ce système capitaliste veillent au grain… Je tombe ainsi dans « Challenges » sur une phrase de Bernard Esambert, Président de l’Institut Georges Pompidou, qui nous dit vouloir écrire : « les tables de la loi d’un libéralisme plus éthique ». Ça, c’est une première salve.

Dans « Marianne », un article consacré à Monsieur GRDB, vous ne le connaissez pas, mais si voyons, M. Geoffroy Roux de Bézieux, le nouveau chef du MEDEF qui, lui, souhaite ceci : « la constance dans l’allègement du fardeau fiscal qui pèse sur les entreprises ». Ah le choix des mots… fardeau… pèse… (on devrait comprendre pèze ?)

Dans « Les Echos » (le journal du groupe LVMH, de ce cher Bernard Arnault, cher parce qu’il nous coûte cher), un éditorial d’un certain Xavier Fontanet, professeur de stratégie à HEC, cette grande école des gagneurs de demain. M. Fontanet écrit : « La période actuelle est propice à la réflexion sur des changements structurels, une idée à laquelle le patronat et les syndicats devraient réfléchir, c’est celle d’un CDI à temps variable ». Oui, vous avez bien lu, c’est-à-dire qu’en semaine creuse, vous travaillerez 4x7h et la suivante 5x9h, en compensation vous toucheriez un intéressement musclé… à voir.

Enfin je vous réserve le meilleur pour la fin, dans une interview dans « L’Obs », l’inoxydable Alain Minc, il est de ceux que l’on ressort toujours quand ça tangue, lui c’est le gardien du temple, l’impression de l’avoir toujours connu, Minc est au capitalisme ce que Drucker est à la télévision, ou Cohn-Bendit au libéralisme. Voici la parole d’Alain Minc : « La mondialisation financière restera inchangée : les capitaux circuleront toujours librement et personne n’évoque de changement, le système capitaliste ne va pas disparaitre pour autant… (attention la chute) puisqu’il n’y a pas d’alternative ». Fermez le ban !

Allez les camarades, c’est une grande bataille qui nous attend !

Les articles du dossier

Lois Un rafistolage de l’organisation des élections municipales

Sécurisation de l’établissement des procurations électorales - Par / 2 juin 2020

Les débats Il faut sortir du règne de l’argent-roi

Reconstruction du pacte social national dans le cadre de la sortie de la crise sanitaire - Par / 28 mai 2020

Les débats StopCovid illustre le renoncement du gouvernement à notre souveraineté numérique

Déclaration du gouvernement relative aux innovations numériques contre le Covid-19 - Par / 27 mai 2020

Les débats Nous proposons un nouveau chemin s’appuyant sur la relocalisation et la nationalisation de secteurs stratégiques

Crise du Covid-19 : relocalisation des productions stratégiques pour assurer notre souveraineté - Par / 27 mai 2020

Les débats Le très haut débit doit entrer dans le champ du service universel

La crise du Covid-19, un révélateur de la dimension cruciale du numérique dans notre société - Par / 27 mai 2020

Lois Une instrumentalisation de l’urgence sanitaire

Diverses dispositions liées à la crise sanitaire - Par / 26 mai 2020

Lois Ce nouveau détricotage du Code du travail va encourager la précarisation des salariés

Diverses dispositions liées à la crise sanitaire : article premier - Par / 26 mai 2020

Lois Les masques doivent être gratuits pour tout le monde

Prorogation de l’état d’urgence sanitaire : conclusions de la commission mixte paritaire - Par / 9 mai 2020

Lois Cet état d’urgence sanitaire ne répond en rien aux besoins engendrés par la pandémie

Prorogation de l’état d’urgence sanitaire : conclusions de la commission mixte paritaire - Par / 9 mai 2020

Administration