Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Ma dernière carte postale…

Par / 2 septembre 2022

Voilà, le temps des vacances s’achève, la rentrée scolaire a eu lieu et chacun, chacune va s’en retourner vaquer à ses occupations.

Cette dernière carte postale, mode ancien d’envoi des nouvelles de vacances mais qui garde son charme, vous est adressée « virtuellement » des États-Unis. Depuis un État situé sur la côte Est, sur les bords de l’océan Atlantique, le Delaware.

Ce nom vous dira sans doute quelque chose, car il est souvent cité parmi les paradis fiscaux mondiaux à l’occasion des multiples révélations des scandales d’évasion fiscale. Le Delaware est très petit en superficie, il fait la taille du département français des Bouches-du-Rhône. Il est aussi le deuxième plus petit État en population des États-Unis, il compte environ 967 000 habitants, un peu plus que la ville de Marseille. Le site touristique de l’État vous vantera « ses demeures d’exception, ses plages immaculées » et on lui attribue le nom de « Premier État » car il fut le premier État à avoir ratifié la Constitution des États-Unis, le 7 décembre 1787.

Mais c’est bien pour d’autres raisons que le Delaware a acquis sa sulfureuse renommée. Un État qui compte plus de sociétés enregistrées que d’habitants ! Quelques chiffres permettent de se rendre compte du poids économique de cet État. Les deux tiers des 500 plus grandes entreprises américaines y sont immatriculées juridiquement, sans y être présentes physiquement, elles pèsent 45 % du PIB des États-Unis. Dans les années 1960, l’État enregistrait 30 % des nouvelles entrées en Bourse, c’était 93 % du total en 2020.

Le Delaware regroupe aujourd’hui environ 1,6 million d’entreprises, soit plus que sa population totale. Une seule adresse dans la ville de Wilmington, 1209 Orange Street, est le siège de 285 000 entreprises ! Oui, le Delaware est clairement un paradis fiscal, son taux d’imposition des profits est de 8,7 %, ce qui est élevé pour les États-Unis, mais il ne s’applique qu’aux sociétés ayant des activités localement. Ce sont des avocats fiscalistes qui créent des lois fiscales rendant tout cela possible. Un paradis vous dis-je, ses plages immaculées et ses sociétés immatriculées…

Bons baisers du Delaware à tout le monde, et rendez-vous très vite à la Fête de l’Humanité pour en débattre de vive voix !

Les dernieres tribunes

Tribunes libres La lampe à huile…

Vivement les réunions du Conseil municipal à la chandelle, ou à la lampe à huile... - Par / 30 septembre 2022

Tribunes libres « Ne plus détourner les yeux »

𝐋𝐞𝐬 𝐟𝐨𝐥𝐢𝐞𝐬 𝐠𝐮𝐞𝐫𝐫𝐢𝐞̀𝐫𝐞𝐬 𝐝’𝐄𝐫𝐝𝐨𝐠𝐚𝐧 𝐦𝐞𝐧𝐚𝐜𝐞𝐧𝐭 𝐥𝐚 𝐬𝐭𝐚𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭𝐞́ 𝐚𝐮 𝐏𝐫𝐨𝐜𝐡𝐞-𝐎𝐫𝐢𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐭 𝐥𝐚 𝐬𝐞́𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭𝐞́ 𝐞𝐧 𝐄𝐮𝐫𝐨𝐩𝐞. - Par / 28 septembre 2022

Tribunes libres Journées parlementaires en Bourbonnais…

Une rentrée politique riche, dans un contexte nouveau - Par / 23 septembre 2022

Tribunes libres Il est où le bonheur...

La Fête de l’Huma en avait un peu l’allure - Par / 16 septembre 2022

Tribunes libres Homo numéricus

Internet peut être un formidable outil d’émancipation humaine mais aussi une arme d’asservissement redoutable - Par / 26 août 2022

Tribunes libres Le bel été

Avec Macron, les capitalistes peuvent dormir sur leurs deux oreilles. - Par / 19 août 2022

Tribunes libres Sus à l’impôt

Vive l’impôt ! Un impôt juste, progressif et surtout auquel personne n’échappe ! - Par / 29 juillet 2022

Tribunes libres Do you speak techno ?*

Le techno, un langage pratiqué par les "technocrates" - Par / 22 juillet 2022

Tribunes libres Marronnier estival

Le numéro spécial annuel de Challenges est sorti - Par / 15 juillet 2022

Tribunes libres Réhabilitation du Parlement ?

Une nouvelle séquence politique pour remettre le Parlement au centre du jeu démocratique - Par / 8 juillet 2022

Tribunes libres Le gras et les miettes

Bamboche et bombance à la table du CAC 40 - Par / 1er juillet 2022

Tribunes libres Chronique d’un second tour…

Reconstruisons un espoir progressiste et humaniste - Par / 24 juin 2022

Tribunes libres Le petit grain de sable…

Décidément aucune histoire n’est écrite à l’avance - Par / 17 juin 2022

Tribunes libres General Electric aime le fric

Turbines et tuyaux pour échapper à l’impôt - Par / 10 juin 2022

Tribunes libres De Davos à Haubourdin

Il y a ceux qui se font du blé avec les céréales, et les autres qui subissent les hausses de prix - Par / 3 juin 2022

Tribunes libres Le président à tout faire…

Les mois à venir ne seront pas un long fleuve tranquille pour ce nouveau règne - Par / 27 mai 2022

Tribunes libres Il était un petit navire…

L’UE s’intéresse aux mégayachts des oligarques - Par / 20 mai 2022

Tribunes libres Macron II

Molière ou La Fontaine eurent été parfaits pour narrer le Sacre - Par / 13 mai 2022

Tribunes libres Les détails du Diable…

Il faut toucher au grisbi, que diable ! - Par / 6 mai 2022

Tribunes libres Morne dimanche…

Un jour sans choix, un jour sans joie, un jour sans foi ! - Par / 29 avril 2022

Tribunes libres Inquiétante quiétude

Non, on n’essaie pas l’extrême droite ! - Par / 22 avril 2022

Tribunes libres « La saison des semailles »

Le jour d’après d’une campagne qui nous a redonné ambition, envie, joie et fraternité - Par / 15 avril 2022

Tribunes libres Le bonheur… déjà !

Rencontre avec des militants heureux - Par / 8 avril 2022

Tribunes libres Il est où le pognon ?

Plongée dans le monde des coffres - Par / 1er avril 2022

Administration