Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

« Maudits gueux ! »

Le bonheur a un coût mais il n’a pas de prix -

Par / 27 juillet 2018

Les misérables, les va nu pieds, les gueux, les moins que rien, les sans dents, les plébéiens, les croquants, les indigents, les miséreux, les pailleux, les nécessiteux, les traîne-misère, les mendiants, les crève-la-faim, les loqueteux, les sans-le-sou, les meurt-de-faim… que de mots et expressions pour désigner les pauvres.

Du croquant de l’Ancien Régime aux sans-dents du 21ème siècle, il y a toujours eu beaucoup d’inspiration et de créativité, et le débat ne s’est jamais éteint, précisément parce que cette réalité des inégalités dans nos sociétés est toujours vivace. Jamais le monde n’a produit autant de richesses, et jamais les inégalités n’ont été aussi gigantesques de par le monde, et chez nous aussi bien sûr.

Donc sa Majesté Macron 1er a stigmatisé l’argent fou qui est dépensé pour « aider les pauvres » sans que jamais la pauvreté ne soit définitivement éradiquée. Gérald Darmanin avait déjà pointé en son temps dans les médias le nombre trop grand des aides sociales, et leur coût bien sûr.

Le projet des communistes n’est évidemment pas de « gérer la pauvreté », il est de construire une autre société, du partage, de la justice et de l’égalité, ce qui évidemment n’a rien à voir avec l’uniformité. Nous réfutons catégoriquement ces discours scandaleux sur « l’assistanat », cela s’appelle la solidarité. En 2017, 60% des Français estimaient que la solidarité était bien une tâche qui incombe à l’État, contre 32% aux familles.

Sans doute le système des aides sociales n’est-il pas parfait, encore moins idéal, nous l’avons dit. De là à dire qu’elles n’ont aucune efficacité, il y a un pas. En 2014, les impôts et prestations sociales ont en effet fait baisser le taux de pauvreté de 7,9 points. En clair, les aides sociales (RSA, prime d’activité, allocation logement…) ont permis à 4,9 millions de personnes de ne pas sombrer dans la grande pauvreté. Le système de redistribution français permet de limiter les inégalités.

Or, depuis une vingtaine d’années, les inégalités de revenus augmentent. Les plus aisés s’enrichissent alors que le niveau de vie des plus pauvres stagne. Le niveau de vie moyen des 10 % les plus pauvres se situe autour de 690 euros par mois, celui des 10 % les plus riches autour de 4 800 euros. Ce n’est pas la charité que les gens veulent, c’est de la dignité et les moyens d’une vie sans précarité.

Le bonheur a un coût mais il n’a pas de prix !

Les dernieres tribunes

Tribunes libres Sus à l’impôt

Vive l’impôt ! Un impôt juste, progressif et surtout auquel personne n’échappe ! - Par / 29 juillet 2022

Tribunes libres Do you speak techno ?*

Le techno, un langage pratiqué par les "technocrates" - Par / 22 juillet 2022

Tribunes libres Marronnier estival

Le numéro spécial annuel de Challenges est sorti - Par / 15 juillet 2022

Tribunes libres Réhabilitation du Parlement ?

Une nouvelle séquence politique pour remettre le Parlement au centre du jeu démocratique - Par / 8 juillet 2022

Tribunes libres Le gras et les miettes

Bamboche et bombance à la table du CAC 40 - Par / 1er juillet 2022

Tribunes libres Chronique d’un second tour…

Reconstruisons un espoir progressiste et humaniste - Par / 24 juin 2022

Tribunes libres Le petit grain de sable…

Décidément aucune histoire n’est écrite à l’avance - Par / 17 juin 2022

Tribunes libres General Electric aime le fric

Turbines et tuyaux pour échapper à l’impôt - Par / 10 juin 2022

Tribunes libres De Davos à Haubourdin

Il y a ceux qui se font du blé avec les céréales, et les autres qui subissent les hausses de prix - Par / 3 juin 2022

Tribunes libres Le président à tout faire…

Les mois à venir ne seront pas un long fleuve tranquille pour ce nouveau règne - Par / 27 mai 2022

Tribunes libres Il était un petit navire…

L’UE s’intéresse aux mégayachts des oligarques - Par / 20 mai 2022

Tribunes libres Macron II

Molière ou La Fontaine eurent été parfaits pour narrer le Sacre - Par / 13 mai 2022

Tribunes libres Les détails du Diable…

Il faut toucher au grisbi, que diable ! - Par / 6 mai 2022

Tribunes libres Morne dimanche…

Un jour sans choix, un jour sans joie, un jour sans foi ! - Par / 29 avril 2022

Tribunes libres Inquiétante quiétude

Non, on n’essaie pas l’extrême droite ! - Par / 22 avril 2022

Tribunes libres « La saison des semailles »

Le jour d’après d’une campagne qui nous a redonné ambition, envie, joie et fraternité - Par / 15 avril 2022

Tribunes libres Le bonheur… déjà !

Rencontre avec des militants heureux - Par / 8 avril 2022

Tribunes libres Il est où le pognon ?

Plongée dans le monde des coffres - Par / 1er avril 2022

Tribunes libres Dans les griffes du Lion…

Rencontre avec un salarié de Peugeot à Sochaux - Par / 25 mars 2022

Tribunes libres Communication communicante…

Ou quand une loi fait « pschitt » - Par / 18 mars 2022

Tribunes libres Utile à la gauche

Un vote à perspective humaniste et progressiste - Par / 11 mars 2022

Tribunes libres Guerre et Paix

Ce n’est pas que le roman de Léon Tolstoï, ce sont deux mondes en opposition - Par / 4 mars 2022

Tribunes libres J’y perds mon latin

« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ! » - Par / 25 février 2022

Tribunes libres La dette publique : une arme politique

Le paradoxe absolu, de l’Apocalypse annoncé aux emprunts à taux négatifs... - Par / 18 février 2022

Tribunes libres Le docteur Z.

Tout cela sent très mauvais, l’issue est dans les Jours heureux ! - Par / 11 février 2022

Administration