Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Présidentielles 1er tour

En marche arrière -

Par / 12 mai 2017

Allez, un dernier retour sur la Présidentielle que nous venons de vivre. Vous serez sans doute surpris que soit évoqué ici le 1er tour de cette consultation. En fait, j’ai tenté, avec beaucoup de difficultés, de me mettre dans la peau d’un électeur du 1er tour, indécis et sans engagement politique. J’avais donc conservé par devers moi l’ensemble des professions de foi qui nous avaient été adressées avant le 23 avril. Je les ai lues, une par une, ce que je ne fais jamais, je l’avoue, et il est vrai qu’au terme de ces lectures l’indécision demeurait aisément.

On peut trouver chez chaque candidat un élément, une proposition, une formule, un détail qui pourrait générer une certaine sympathie, je fais évidemment une exception pour Madame Le Pen, qui a réussi, soit dit en passant, à se débarrasser de son nom de famille pour se faire appeler Marine. Poutou et Arthaud, avec beaucoup de rouge sur les documents, des mots qui peuvent nous parler. Celle de Benoît Hamon, désigné par la primaire, lâché par ses camarades et amis et porteur, quelque part, d’une partie au moins du bilan de ce quinquennat désastreux. M. Macron qui évoque l’Europe mais sans intention de l’harmoniser ni socialement ni fiscalement et qui veut faire tomber « les vieux clivages ». Il a rassemblé deux tiers des électeurs contre Le Pen, il a réussi ce que Giscard voulait faire dans les années 70, rassembler deux Français sur trois. Le Journal du Dimanche pouvait titrer dimanche : « les marchés financiers tiennent leur victoire ». Dupont-Aignan nous dit qu’il fut le maire le mieux élu de France trois fois de suite, quelque chose me dit que ça pourrait bien évoluer à l’avenir… La photo de M. Fillon, avec un costume très bien taillé, souvenir d’une campagne calamiteuse et destructrice. Asselineau, lui aussi au-dessus du clivage droite-gauche, thème très en vogue ces temps-ci. Cheminade, dont le slogan nous dit : « se libérer de l’occupation financière », accrocheur et bien dit. Lassalle qui a son charme et son humour. Mélenchon qui dénonce la toute-puissance de la finance, qui nous parle partage des richesses… tout ça nous va.

Mais finalement s’engager avec les communistes ça a encore du sens. La gauche, la finance ça n’a pas disparu le 7 mai… On y va !

Les dernieres tribunes

Tribunes libres Première bougie pour M. le Président

"Ecoutez les aspirations populaires !" - Par / 18 mai 2018

Tribunes libres Le sparadrap du capitaine Haddock

Le Président des riches fait tout pour mériter cette distinction - Par / 11 mai 2018

Tribunes libres Évasion fiscale pure « Malte »

Nationalité et passeport à vendre - Par / 4 mai 2018

Tribunes libres « Alerte rouge »

Le capitalisme en question pour Challenges et Alternatives économiques - Par / 13 avril 2018

Tribunes libres JULIA accusée de harcèlement au Sénat

L’application voit tout, sait tout, vive la transparence ! - Par / 29 mars 2018

Tribunes libres Voilà l’printemps !

Les milliardaires pètent la forme ! - Par / 23 mars 2018

Tribunes libres De quoi Macron est-il le nom ?

Le nouvel avatar du "Il n’y a pas d’alternative" - Par / 20 mars 2018

Tribunes libres Nous trahissons les Kurdes d’Afrin !

La France doit imposer un cessez le feu immédiat sous la protection des Nations Unies - Par / 13 mars 2018

Tribunes libres Face à la crise démocratique, quelle révolution constitutionnelle ?

Interventions des participants au colloque organisé le 5 mars au Sénat - Par / 12 mars 2018

Tribunes libres « Haut les mains ! »

L’influence terrible de la NRA, lobby américain des armes - Par / 9 mars 2018

Tribunes libres Une monnaie d’aliénation économique

Franc CFA et colonisation monétaire de l’Afrique - Par / 5 mars 2018

Administration