Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Redonnons espoir à nos territoires

Collectivités -

Par / 10 mars 2017

Editorial paru dans Initiatives.

Quand en février 2012 je m’adressais aux maires et élus locaux de mon département d’Indre-et-Loire, tous les espoirs étaient permis. La nouvelle majorité de gauche au Sénat devait donner un nouvel élan à nos communes. Jean-Pierre Bel, le nouveau président du Sénat depuis le 1er octobre 2011 appelait aux Etats Généraux de la Démocratie Locale et lançait un questionnaire auprès de tous les élus.

En même temps que je disais mon inquiétude sur les lois qui étaient maintenues, j’appelais les maires à se mobiliser. « Une réforme ambitieuse doit prendre en compte l’égalité des droits sur le territoire, le maintien de la commune, comme lieu principal d’exercice de la démocratie. La compétence générale, les coopérations librement consenties par les élus et les citoyens, une fiscalité plus juste faisant contribuer ceux qui en ont les moyens, citoyens comme entreprises, nous donneraient la possibilité d’administrer librement nos collectivités...

Ce questionnaire peut nous aider à formuler des propositions pour que de véritables États généraux puissent ouvrir la voie pour une réflexion sur l’avenir de la démocratie territoriale. » En mai 2012 les espoirs ne pouvaient être que renforcés puisque le candidat devenu président avait nommé son ennemi : la Finance ! Il ne fallait pas attendre très longtemps pour voir les paroles se transformer en actes... contraires. Dès le mois de juillet, le TSCG (traité pour la stabilité, la cohérence et la gouvernance) appelé aussi Pacte budgétaire européen était signé par le nouveau Président.

On nous avait annoncé une renégociation de ce traité, mais le texte proposé au vote était, à la virgule près, celui écrit par monsieur Sarkozy et madame Merkel. C’est ce texte qui allait déterminer pour l’essentiel toutes les politiques d’austérité pour les habitants et nos collectivités locales. Pour aller dans ce sens, le projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2012-2017 entérinait les réductions de dotation. Nous avions fait, conjointement, avec les sénateurs socialistes, des propositions budgétaires pour le budget 2012 qui auraient pu être reprises dans le PLF 2013. Malheureusement nos collègues faisaient le choix de voter ces politiques austéritaires.

Ces orientations ont été maintenues et même aggravées pendant tout le quinquennat, jusqu’à ce jour. Les finances des collectivités locales n’ont fait que se dégrader. Plus de 23 milliards ont été ainsi retirés des budgets des collectivités territoriales pendant ces 5 ans. Ce n’est pas ce qui était espéré par les élus. Et surtout, c’est totalement contreproductif. Les services publics locaux sont essentiels à la vie des habitants, ce sont de véritables outils de lutte contre les inégalités. De plus, l’investissement public des collectivités est particulièrement impacté, mettant en fragilité les patrimoines locaux.

Cette baisse entraîne des répercussions sur l’activité économique du bâtiment et des travaux publics et par conséquent sur l’emploi.Quant à la réforme des collectivités territoriales, la méthode employée a été la même. Le président Hollande ne déclarait-il pas dans son discours de clôture des États généraux à la Sorbonne le 5 octobre 2012 « Des arguments en termes d’économie sont souvent avancés pour supprimer un échelon. Il ne résiste pas à l’examen dès lors qu’il n’est pas question d’abolir les compétences que cette collectivité exerce. À part diminuer quelques dizaines d’élus, où est l’économie ? Quant à la simplification espérée, elle aboutirait à l’éloignement le plus souvent de nos concitoyens par rapport aux décisions prises sans effet sur l’efficacité même du service rendu. » Et une nouvelle fois, ce fut le contraire qui fut réalisé. Avec les lois NOTRe et MAPTAM, on a assisté à la mise en œuvre de fusions, de regroupements préparant à des suppressions de communes. Le gigantisme était à l’honneur, avec des super-métropoles, des communautés de communes imposées, des lieux de décisions éloignés.

En septembre 2015, nous étions nombreux devant les préfectures à l’appel de l’AMF, poussée à agir par le mécontentement des élus locaux, avec ce message : « Souhaite-t-on que les services de proximité rendus au quotidien à 66 millions de Français disparaissent ou soient drastiquement réduits ? Souhaite-t-on renoncer aux investissements publics ? Notre réponse est claire : c’est non ! Nous aimons tous notre commune, ne nous résignons pas à les voir disparaître : faisons cause commune pour dire NON à la disparition programmée des communes ! ». Cet appel, nous l’avons fait nôtre à l’époque, parce qu’il rejoignait les propositions que nous défendons depuis toujours. 

Si nous voulons que nos territoires continuent à vivre en répondant aux besoins de leurs habitants, en termes notamment de présence des services publics, il est nécessaire de le remettre à l’ordre du jour.

Les dernieres tribunes

Tribunes libres La lampe à huile…

Vivement les réunions du Conseil municipal à la chandelle, ou à la lampe à huile... - Par / 30 septembre 2022

Tribunes libres « Ne plus détourner les yeux »

𝐋𝐞𝐬 𝐟𝐨𝐥𝐢𝐞𝐬 𝐠𝐮𝐞𝐫𝐫𝐢𝐞̀𝐫𝐞𝐬 𝐝’𝐄𝐫𝐝𝐨𝐠𝐚𝐧 𝐦𝐞𝐧𝐚𝐜𝐞𝐧𝐭 𝐥𝐚 𝐬𝐭𝐚𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭𝐞́ 𝐚𝐮 𝐏𝐫𝐨𝐜𝐡𝐞-𝐎𝐫𝐢𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐭 𝐥𝐚 𝐬𝐞́𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭𝐞́ 𝐞𝐧 𝐄𝐮𝐫𝐨𝐩𝐞. - Par / 28 septembre 2022

Tribunes libres Journées parlementaires en Bourbonnais…

Une rentrée politique riche, dans un contexte nouveau - Par / 23 septembre 2022

Tribunes libres Il est où le bonheur...

La Fête de l’Huma en avait un peu l’allure - Par / 16 septembre 2022

Tribunes libres Homo numéricus

Internet peut être un formidable outil d’émancipation humaine mais aussi une arme d’asservissement redoutable - Par / 26 août 2022

Tribunes libres Le bel été

Avec Macron, les capitalistes peuvent dormir sur leurs deux oreilles. - Par / 19 août 2022

Tribunes libres Sus à l’impôt

Vive l’impôt ! Un impôt juste, progressif et surtout auquel personne n’échappe ! - Par / 29 juillet 2022

Tribunes libres Do you speak techno ?*

Le techno, un langage pratiqué par les "technocrates" - Par / 22 juillet 2022

Tribunes libres Marronnier estival

Le numéro spécial annuel de Challenges est sorti - Par / 15 juillet 2022

Tribunes libres Réhabilitation du Parlement ?

Une nouvelle séquence politique pour remettre le Parlement au centre du jeu démocratique - Par / 8 juillet 2022

Tribunes libres Le gras et les miettes

Bamboche et bombance à la table du CAC 40 - Par / 1er juillet 2022

Tribunes libres Chronique d’un second tour…

Reconstruisons un espoir progressiste et humaniste - Par / 24 juin 2022

Tribunes libres Le petit grain de sable…

Décidément aucune histoire n’est écrite à l’avance - Par / 17 juin 2022

Tribunes libres General Electric aime le fric

Turbines et tuyaux pour échapper à l’impôt - Par / 10 juin 2022

Tribunes libres De Davos à Haubourdin

Il y a ceux qui se font du blé avec les céréales, et les autres qui subissent les hausses de prix - Par / 3 juin 2022

Tribunes libres Le président à tout faire…

Les mois à venir ne seront pas un long fleuve tranquille pour ce nouveau règne - Par / 27 mai 2022

Tribunes libres Il était un petit navire…

L’UE s’intéresse aux mégayachts des oligarques - Par / 20 mai 2022

Tribunes libres Macron II

Molière ou La Fontaine eurent été parfaits pour narrer le Sacre - Par / 13 mai 2022

Tribunes libres Les détails du Diable…

Il faut toucher au grisbi, que diable ! - Par / 6 mai 2022

Tribunes libres Morne dimanche…

Un jour sans choix, un jour sans joie, un jour sans foi ! - Par / 29 avril 2022

Tribunes libres Inquiétante quiétude

Non, on n’essaie pas l’extrême droite ! - Par / 22 avril 2022

Tribunes libres « La saison des semailles »

Le jour d’après d’une campagne qui nous a redonné ambition, envie, joie et fraternité - Par / 15 avril 2022

Tribunes libres Le bonheur… déjà !

Rencontre avec des militants heureux - Par / 8 avril 2022

Administration