Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Une guerre d’anéantissement

Afrin -

Par / 23 mars 2018

Tribune parue dans le n°108 d’Initiatives, mars 2018.

Depuis janvier, l’armée turque a attaqué et bombarde toujours, plusieurs villes du canton kurde syrien d’Afrin. Cette offensive s’inscrit dans la volonté du Président Erdogan de répression systématique vis-à-vis des Kurdes. La situation et les conséquences humanitaires sont dramatiques. Les civils sont les premières victimes de cette intervention effectuée en totale violation du droit international. Cela repousse d’autant les perspectives de paix et bouscule le rapport de force au sein de la coalition des alliés contre Daech.

Les forces de la défense laïque, issues de la population kurde, ont protégé en continu ce territoire situé au nord d’Alep, contre les attaques des divers mouvements djihadistes. Depuis la bataille de Kobané, les Kurdes ont été nos compagnons d’armes sur le terrain, avec nos soldats. Ce sont eux qui ont payé le prix du sang, avec des milliers de militaires tués et blessés, jusqu’à la prise de Raqqa cet été. Si Daesh, d’un point de vue territorial, est anéanti, l’islamisme en tant qu’idéologie ne l’est absolument pas. Si nous abandonnons les Kurdes à leurs ennemis, l’islamisme reviendra.

Les Kurdes le savent très bien. S’ils ne résistent pas, s’ils n’ont pas de soutien, les Turcs poursuivront leur guerre d’anéantissement envers les Kurdes. Une catastrophe humanitaire majeure est prévisible si la communauté internationale n’intervient pas rapidement pour obliger la Turquie à arrêter sans délai son offensive. Compte tenu des liens historiques entre la France et le peuple kurde, notre pays a saisi le Conseil de sécurité de l’ONU. Malheureusement, rien n’en est sorti, hormis un appel à « la retenue » à destination de la Turquie.

Dans le cas présent, la retenue n’est pas suffisante. Si notre pays n’agit pas, si la communauté internationale ne dénonce pas cette agression, nous serions complices du massacre de la population kurde et de cette nouvelle offensive turque contre l’intégrité territoriale de la Syrie. Dans ce contexte, la solidarité internationale est capitale. Comme pour le Kurdistan irakien, le nord de la Syrie doit être placé sous protection des Nations-Unies, seul moyen d’assurer la sécurité des populations civiles. Pour stopper cet engrenage infernal mené par le président Erdogan, notre diplomatie doit user de toute son influence auprès de ses alliés européens et à l’ONU pour exiger un cessez-le-feu. Rien n’est perdu, rien ne doit empêcher de trouver une solution qui respecte tout simplement les droits humains.

Initiatives n°108

Les dernieres tribunes

Tribunes libres La dernière guerre mondiale n’est pas finie…

L’honneur de la République et la spoliation des avoirs juifs - Par / 15 juin 2018

Tribunes libres Immersion en commission

G. Darmanin champion de la communication politique - Par / 1er juin 2018

Tribunes libres Première bougie pour M. le Président

"Ecoutez les aspirations populaires !" - Par / 18 mai 2018

Tribunes libres Le sparadrap du capitaine Haddock

Le Président des riches fait tout pour mériter cette distinction - Par / 11 mai 2018

Tribunes libres Évasion fiscale pure « Malte »

Nationalité et passeport à vendre - Par / 4 mai 2018

Tribunes libres « Alerte rouge »

Le capitalisme en question pour Challenges et Alternatives économiques - Par / 13 avril 2018

Tribunes libres JULIA accusée de harcèlement au Sénat

L’application voit tout, sait tout, vive la transparence ! - Par / 29 mars 2018

Tribunes libres Voilà l’printemps !

Les milliardaires pètent la forme ! - Par / 23 mars 2018

Tribunes libres De quoi Macron est-il le nom ?

Le nouvel avatar du "Il n’y a pas d’alternative" - Par / 20 mars 2018

Tribunes libres Nous trahissons les Kurdes d’Afrin !

La France doit imposer un cessez le feu immédiat sous la protection des Nations Unies - Par / 13 mars 2018

Administration