Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Une métropole francilienne encore plus inégalitaire et injuste

Suppression des départements -

Par / 23 mars 2018

Tribune parue dans le n°108 d’Initiatives, mars 2018.

Parmi l’avalanche de projets visant à accélérer la marchandisation de la société, le Président de la République a remis en selle le vieux projet de suppression des départements de la petite couronne paris-ienne, lesquels seraient coupables d’empêcher l’émergence d’une « métropole concurrentielle » à l’échelle mondiale. En fustigeant le mille-feuilles institutionnel et ses limites, Emmanuel Macron reconnaît toutefois la légitimité du combat des sénatrices et sénateurs communistes, qui avaient pointé les dangers des réformes institutionnelles conduites sous le précédent quinquennat, en particulier avec les Lois MAPTAM et NOTRe. Ils dénonçaient ainsi la mise en œuvre de fusions, de regroupements préparant à des suppressions de communes, un gigantisme favorisant l’éloignement des lieux de décisions, avec des super-métropoles, des communautés de communes imposées.

Ils revendiquaient à l’inverse une réforme émancipatrice, prenant en compte l’égalité des droits sur le territoire, le maintien de la commune, comme lieu principal d’exercice de la démocratie, le plein exercice de la compétence générale, le développement des coopérations librement consenties par les élus et les citoyens, une fiscalité plus juste faisant contribuer ceux qui en ont les moyens, citoyens comme entreprises,… Le projet de métropole du chef de l’État tourne le dos à cette ambition décentralisatrice adaptée à notre époque. Animé par une seule volonté : disqualifier et réduire la dépense publique utile et inscrire nos institutions dans le carcan libéral de l’Europe des régions et des métropoles. Sa vision se réduirait, selon le seul rapport aujourd’hui à la connaissance des élus, à la suppression de trois collectivités (les départements de la petite couronne), de leurs 20 000 agents publics et de leurs cinq milliards de budget annuels. Nous sommes loin de la métropole réparatrice, solidaire et démocratique dont ont besoin l’Ile-de-France, ses territoires et ses populations. Pire, une métropole sans département constituerait un recul inédit pour la région capitale, ainsi amputée de collectivités et de services publics qui ont fait la preuve, pendant cinq décennies de leur pertinence et de leur capacité à innover.

Dès lors qu’une volonté politique les anime, ces collectivités savent répondre à des besoins émergents, pour renforcer et diversifier les modes d’accueil de la petite enfance, favoriser le droit à la mobilité des retraités, soutenir les acteurs du sport et de la culture pour tous, lutter contre la fracture numérique, pour gérer l’eau comme un bien commun et non comme une marchandise, ou offrir des espaces verts et de loisirs là où aurait pu prospérer la spéculation immobilière. Ce sont également les départements qui assument, avec de moins en moins de moyens, la cohésion territoriale, tant à l’échelle communale qu’à celle de l’agglomération, en investissant chaque année plus d’un milliard d’euros dans les transports publics, les équipements scolaires, les voiries, les réseaux d’assainissement ou encore en co-finançant nombre de projets communaux. Cet investissement est aussi un formidable levier pour
défendre la croissance et l’emploi, comme pour impulser des dynamiques territoriales et de projets. L’exemple du projet Orbival en Val-de-Marne témoigne de cette capacité fédératrice et mobilisatrice des départements, en pré-figurant l’émergence du Grand Paris Express.

Comment ne pas voir qu’un tel projet de métropole sans département ne serait qu’un des leviers pour affaiblir les services publics et livrer de nouveaux pans des politiques publiques à des intérêts financiers, pour réduire le nombre d’agents publics dont le Premier ministre a fixé l’objectif à
120 000, et pour accompagner la nouvelle curée sur les finances des collectivités locales, fixée à 13 milliards d’euros sur le quinquennat ? Bien sûr, il ne saurait être question pour le groupe CRCE d’un statu quo, alors que l’Ile-de-France et l’agglomération parisienne sont traversées par de profondes inégalités sociales et territoriales et que de grands défis nécessitent d’agir à l’échelle métropolitaine pour faciliter les déplacements, faire respecter le droit au logement pour tous, renforcer le socle productif, pour répondre aux enjeux écologiques ou encore pour impulser un renouveau démocratique, auquel aspirent les Franciliens. « Quand on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage ! » À ce jour, aucun argument démocratique ne vient démontrer que les départements sont des handicaps à la construction d’une métropole de l’humain d’abord. S’ils sont un handicap à la construction d’une métropole, c’est celle d’une métropole des marchés financiers.

Ils sont, aux côtés des communes, le socle solide d’une métropole qui s’émancipe enfin des logiques libérales et du carcan des traités européens, des tentations autoritaires et centralisatrices. La mobilisation inédite des popula-tions, des élus locaux de toutes sensibilités, des agents du service public, pour stopper le projet de métropole sans départements en est une traduction que le Président de la République et son gouvernement doivent entendre.

Les dernieres tribunes

Tribunes libres La lampe à huile…

Vivement les réunions du Conseil municipal à la chandelle, ou à la lampe à huile... - Par / 30 septembre 2022

Tribunes libres « Ne plus détourner les yeux »

𝐋𝐞𝐬 𝐟𝐨𝐥𝐢𝐞𝐬 𝐠𝐮𝐞𝐫𝐫𝐢𝐞̀𝐫𝐞𝐬 𝐝’𝐄𝐫𝐝𝐨𝐠𝐚𝐧 𝐦𝐞𝐧𝐚𝐜𝐞𝐧𝐭 𝐥𝐚 𝐬𝐭𝐚𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭𝐞́ 𝐚𝐮 𝐏𝐫𝐨𝐜𝐡𝐞-𝐎𝐫𝐢𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐭 𝐥𝐚 𝐬𝐞́𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭𝐞́ 𝐞𝐧 𝐄𝐮𝐫𝐨𝐩𝐞. - Par / 28 septembre 2022

Tribunes libres Journées parlementaires en Bourbonnais…

Une rentrée politique riche, dans un contexte nouveau - Par / 23 septembre 2022

Tribunes libres Il est où le bonheur...

La Fête de l’Huma en avait un peu l’allure - Par / 16 septembre 2022

Tribunes libres Homo numéricus

Internet peut être un formidable outil d’émancipation humaine mais aussi une arme d’asservissement redoutable - Par / 26 août 2022

Tribunes libres Le bel été

Avec Macron, les capitalistes peuvent dormir sur leurs deux oreilles. - Par / 19 août 2022

Tribunes libres Sus à l’impôt

Vive l’impôt ! Un impôt juste, progressif et surtout auquel personne n’échappe ! - Par / 29 juillet 2022

Tribunes libres Do you speak techno ?*

Le techno, un langage pratiqué par les "technocrates" - Par / 22 juillet 2022

Tribunes libres Marronnier estival

Le numéro spécial annuel de Challenges est sorti - Par / 15 juillet 2022

Tribunes libres Réhabilitation du Parlement ?

Une nouvelle séquence politique pour remettre le Parlement au centre du jeu démocratique - Par / 8 juillet 2022

Tribunes libres Le gras et les miettes

Bamboche et bombance à la table du CAC 40 - Par / 1er juillet 2022

Tribunes libres Chronique d’un second tour…

Reconstruisons un espoir progressiste et humaniste - Par / 24 juin 2022

Tribunes libres Le petit grain de sable…

Décidément aucune histoire n’est écrite à l’avance - Par / 17 juin 2022

Tribunes libres General Electric aime le fric

Turbines et tuyaux pour échapper à l’impôt - Par / 10 juin 2022

Tribunes libres De Davos à Haubourdin

Il y a ceux qui se font du blé avec les céréales, et les autres qui subissent les hausses de prix - Par / 3 juin 2022

Tribunes libres Le président à tout faire…

Les mois à venir ne seront pas un long fleuve tranquille pour ce nouveau règne - Par / 27 mai 2022

Tribunes libres Il était un petit navire…

L’UE s’intéresse aux mégayachts des oligarques - Par / 20 mai 2022

Tribunes libres Macron II

Molière ou La Fontaine eurent été parfaits pour narrer le Sacre - Par / 13 mai 2022

Tribunes libres Les détails du Diable…

Il faut toucher au grisbi, que diable ! - Par / 6 mai 2022

Tribunes libres Morne dimanche…

Un jour sans choix, un jour sans joie, un jour sans foi ! - Par / 29 avril 2022

Tribunes libres Inquiétante quiétude

Non, on n’essaie pas l’extrême droite ! - Par / 22 avril 2022

Tribunes libres « La saison des semailles »

Le jour d’après d’une campagne qui nous a redonné ambition, envie, joie et fraternité - Par / 15 avril 2022

Tribunes libres Le bonheur… déjà !

Rencontre avec des militants heureux - Par / 8 avril 2022

Administration