Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Au Conseil municipal

Vous trouvez, ici, les interventions générales prononcées par Jean-François Voguet au cours des Conseils municipaux.

Lire la suite

Conseil municipal du 28 juin 2005

Par / 28 juin 2005

Intervention suite à des interrogations de l’opposition concernant l’attribution de subventions à certaines associations
"Quelques mots par rapport à votre intervention, Madame RIOU, qui je crois est totalement conforme à la position de la Droite sur le mouvement associatif. C’est si vrai d’ailleurs qu’il suffit de regarder l’action de l’État dans le cadre de la Politique de la Ville pour s’apercevoir qu’en deux ans, les subventions aux associations jouant un rôle moteur dans la mise en œuvre du programme de la Politique de la Ville et notamment dans les banlieues difficiles ou les quartiers sensibles, ont été divisées par deux ; c’est-à-dire que les subventions aux associations qui traitent des problèmes d’intégration, de vivre ensemble dans les quartiers sensibles de l’ensemble du pays, ont été divisées par deux.

Ainsi donc, vous êtes conforme en intervenant dans le débat pour dire qu’il faut être plus sévère sur les associations, il faut y regarder de plus près, mieux savoir ce qu’elles font, si c’est bien, etc. Ne faut-il pas avoir un droit de regard sur ce qu’elles font ? Vous ne le pensez peut-être pas vous-même mais d’autres l’ont dit, ne faut-il pas contrôler le mouvement associatif ?

Or, il se trouve, Madame Riou, que notre pays est un pays où le mouvement associatif est très puissant et se développe d’ailleurs d’année en année, au fur et à mesure que l’ensemble de la collectivité publique se désengage de toute une série d’actions qui sont de mon point de vue de sa responsabilité. C’est vrai dans le domaine de la culture, de l’enseignement avec tout ce qui touche au soutien scolaire, de la santé, des handicapés, de l’éducation populaire et des mouvements sportifs. Il faut savoir que dans ce pays, s’il n’y avait pas d’associations sportives, il n’y aurait pas de mouvement sportif d’autant que d’année en année, s’agissant du mouvement sportif, l’État se désengage à vitesse grand V. Donc il n’y aurait pas de mouvement sportif, d’éducation populaire ni ces trois millions d’enfants qui partent en vacances grâce au mouvement associatif.

Il y aurait une politique culturelle extrêmement réduite, et qui d’ailleurs va se réduire quand on voit tout ce qui se trame autour des intermittents, des subventionnements des associations et des centres de création. C’est vrai dans la solidarité internationale, dans la défense des droits de l’homme, pour tout ce qui touche aux associations de jeunesse. Je considère au contraire que c’est plutôt un honneur pour un conseil municipal comme le nôtre d’examiner toutes les demandes de subvention sans exception et de n’en rejeter a priori aucune. Ce qui n’est jamais votre position car à chaque fois que nous discutons et notamment dans le cadre du vote du budget primitif, vous excluez des associations pour lesquelles vous refusez de voter un subventionnement.

C’est un coup très grave contre la démocratie et contre la vie sociale, le vivre ensemble de notre pays auquel il faut être plus attaché que jamais. Alors évidemment, nous avons compris le sens de votre intervention et je me ferai un plaisir, pour ce qui me concerne, de voter des deux mains pour l’ensemble des associations qui nous sont proposées car elles concernent la culture, la jeunesse, la solidarité, valeurs éminemment positives, sans aucun à-priori ni aucun contrôle tatillon visant à exclure alors qu’il faut unir."


Bio Express

Jean-François Voguet

Ancien sénateur du Val-de-Marne
Membre de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication
Elu le 29 septembre 2004
En savoir plus
Administration