Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Mes photos

Lettre à l’Union Nationale des Indépendants Retraités du Commerce

la réforme des retraites. -

Par / 19 mars 2010

Madame la Présidente,

Suite à votre courrier du 4 mars 2010 concernant les revendications et les positions de l’Union Nationale de Retraités des Professions Indépendantes, regroupant la FENARA et l’UNIRC, je viens vous faire part de quelques une des propositions portées par notre groupe concernant la réforme des retraites.
Pour commencer nous pensons qu’une réforme en profondeur du système de retraite, de son financement, de sa gestion est indispensable.

Mais elle doit s’inscrire dans une refonte d’ensemble de la protection sociale, et dans la perspective d’une alternative politique ouvrant la voie à des changements réels et durables. Elle doit être fondée sur les valeurs qui ont été, voici soixante ans, à la base de la création de la Sécurité Sociale et de la généralisation du droit à la retraite :
Solidarité intergénérationnelle et interprofessionnelle
égalité et universalité des droits ;
gestion démocratique.
Elle doit viser à répondre aux besoins et aux aspirations des retraités dans une société en pleine évolution, et prendre notamment en compte dans toutes leurs dimensions les problèmes induits par l’évolution démographique, l’allongement de la formation initiale avant le premier emploi. Elle doit, en regard de ces besoins, définir des moyens de financement garantissant la pérennité du droit à la retraite.
La première étape incontournable de cette réforme est l’abrogation de la loi et des décrets Balladur de 1993, de la loi Fillon de 2003 et, conjointement, de la loi Douste-Blazy de 2004 portant sur la réforme de l’Assurance Maladie comme le proposent les parlementaires communistes.
Il faut rompre avec la logique qui a inspiré ces mesures dont les effets cumulés ont conduit :
à la remise en cause des droits conquis au prix de nombreuses décennies de luttes sociales, rendant notamment de plus en plus virtuel le droit à la retraite à 60 ans ;
à une forte régression du pouvoir d’achat des retraites s’inscrivant dans la durée ;
à la rupture de la solidarité intergénérationnelle résultant en particulier de la dissociation entre l’évolution des retraites et pensions et celle des salaires et traitements ;
à l’ouverture aux marchés financiers du champ de la retraite comme de ceux de la santé et des prestations aux personnes âgées.

Il faut rétablir, améliorer et pérenniser les droits des retraités cela passe par la restauration du droit pour tous à la retraite pleine et entière à 60 ans avec 37,5 annuités validées et l’Augmentation immédiate des pensions incluant le rattrapage du pouvoir d’achat perdu.
Par ailleurs l’Etat, avec la sécurité sociale doit mettre en œuvre une politique de santé répondant aux besoins.
Les moyens d’investissements de détection et de traitement des maladies connaissent d’importants progrès. Ils doivent être rendus accessibles au plus grand nombre et à tous les âges, ce qui suppose la mise en œuvre d’une politique de santé qui rompe radicalement avec la maîtrise comptable des dépenses et qui fasse de la réponse aux besoins et de la prévention une priorité absolue.
En la matière, l’allongement de l’espérance de vie accroît et diversifie les besoins, notamment en raison de l’augmentation importante de la part, dans la population, des personnes très âgées.
La perte d’autonomie quelque soit l’âge auquel elle survient doit être prise en charge au même titre et dans les mêmes conditions que n’importe quelle autre maladie par la sécurité sociale. L’aide au maintien au domicile des personnes dépendantes doit se faire dans le cadre des missions de la santé publique, l’hospitalisation en long séjour étant prise en charge à 100%.
Le débat sur l’avenir des retraités a été amorcé au Sénat en séance le 12 janvier 2010 ; je vous joins l’intervention de Monsieur Guy FISCHER qui exposait la position du groupe.
Soyez sûr que nous soutiendrons toujours les mesures qui tendent à améliorer la situation des retraités dont celles des indépendants bien entendu.

Restant à votre disposition, recevez mes respectueuses salutations.

Isabelle PASQUET

Les dernieres interventions

Mes photos Aux côtés des orthophonistes le 14 janvier

Manifestation nationale - Par / 14 janvier 2012

Mes photos Plein cadre - Interview par le Dauphiné Libéré

Parcours, souvenirs d’une femme en politique - Par / 8 mars 2010

Mes photos Règles de fonctionnement des commissions de sécurité

Délivrance des permis de construire des établissements accueillant du public 5ème catégorie sans sommeil - Par / 5 mars 2010

Mes photos Quelle métropole pour demain ?

Rencontre sur le Grand Paris. Grande Arche de La Défense - Par / 4 mars 2010

Administration