[(IMG/auton1596.jpg|non) Retour sur la session d'été de l'OSCE - Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Recueils de mes interventions

Retour sur la session d’été de l’OSCE

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe -

Par / 7 juillet 2014

Michel Billout, en qualité de vice-président de la délégation française à l’Assemblée parlementaire de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) réunissant 56 pays, a participé à sa 23e session annuelle qui s’est tenue à Bakou (Azerbaïdjan), du 28 juin au 2 juillet 2014.

Membre de la commission « Démocratie, droit de l’Homme et questions humanitaires » il a approuvé la résolution de celle-ci visant à soutenir le processus Helsinki+40 qui vise à combattre « la régression intervenue dans des régions entières de l’OSCE en ce qui concerne les droits de l’Homme et les libertés fondamentales, telles que la liberté de réunion, la liberté des médias, la liberté d’expression et les engagements démocratiques, l’état de droit, l’égalité et la non discrimination.

L’Acte final d’Helsinki adopté en 1975 visait des questions telles que le règlement pacifiques des différends, l’abstention du recours à la menace ou à l’emploi de la force, le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, notamment la liberté de conscience, de religion ou de conviction, pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion. »

Relancer le processus est donc fondamental pour le règlement des conflits actuels et des atteintes aux droits de l’Homme constatés dans de nombreux pays de la zone OSCE qui s’étend « de Vancouver à Vladivostock. »

Michel Billout a également soutenu les résolutions concernant :

la réforme générale du système d’immigration, qui demande notamment aux Etats membres de l’Union européenne :

. d’explorer de nouvelles voies légales permettant d’accéder à l’Union Européenne dans des conditions de sûreté ;

. de s’engager à adopter une politique solidaire sur l’asile ;

. de promouvoir l’aide et l’offre de chances équitables en matière d’éducation aux enfants migrants ;

. de favoriser des mesures visant à l’insertion des migrants légaux sur le marché du travail ou a des fins d’études.

La situation des réfugiés dans l’espace de l’OSCE, qui demande aux Etats membres, particulièrement :

. d’élaborer une politique commune vis-à-vis des réfugiés ;

. de partager plus équitablement les flux, afin d’assurer les meilleures perspectives de vie à tous ;

.de mettre en place des cadres juridiques appropriés pour combattre et prévenir l’intolérance, le racisme et la xénophobie.

La protection des biens culturels dans l’espace de l’OSCE

La traite des enfants à des fins d’exploitation d’exploitation sexuelle : mesures de prévention et poursuites

La lutte contre la torture

Le contrôle démocratique des secteurs public et privé de la sécurité.

En revanche, Michel Billout, comme la majorité des membres de la délégation française, s’est opposé à la résolution présentée par les parlementaires étatsuniens sur les violations manifestes brutales et non corrigées des principes d’Helsinki par la Fédération de Russie.

En effet s’il ne s’agit pas de dédouaner la Fédération de Russie de ses importantes responsabilités concernant le drame ukrainien, il n’est pas possible de soutenir un point de vue strictement unilatéral dans ce conflit, en utilisant des termes dignes de la guerre froide.

Les Etatsuniens s’érigent, une fois de plus, en donneurs de leçons sans jamais s’excuser des conséquences dramatiques de leur politique extérieure néfaste comme en Irak et au Moyen-Orient, pour ne citer que ces deux exemples.

En outre cette résolution a fortement contredit l’esprit de dialogue et de volonté de règlement politique de la situation qui a prévalue dans les débats. Elle s’oppose à l’esprit qui a présidé à la création d’un groupe de contact parlementaire sous l’égide de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE.

Les dernieres interventions

Recueils de mes interventions Annie DAVID intervient au nom du groupe CRC pour dresser le bilan de la loi handicap du 11 février 2005

« Dix ans après le vote de la loi du 11 février 2005, bilan et perspectives pour les personnes en situation de handicap » - Par / 12 mars 2015

Recueils de mes interventions Producteurs Laitiers : quelle gouvernance pour l’après-quota ?

Question au Ministre de l’Agriculture lors d’un débat sur la Réforme de la PAC - Par / 4 juillet 2013

Recueils de mes interventions Amnistie des mineurs grévistes de 1948 et de 1952 :

un pas vers la reconnaissance du préjudice moral et matériel de ces ouvriers injsutement condamnés pour fait de grève - Par / 27 février 2013

Recueils de mes interventions Amnistie des faits commis à l’occasion de mouvements sociaux et d’activités syndicales revendicatives :

Nous voulons que ceux qui ont préféré l’indignation et la dignité à la résignation et à la peur ne soient pas condamnés de ce seul fait. - Par / 27 février 2013

Recueils de mes interventions Congrès de la FNACA Isère

Intervention faite lors de la clôture dimanche 18 novembre 2012 - Par / 20 novembre 2012

Recueils de mes interventions TVA "sociale"

"Votre TVA sera tout sauf sociale" - Par / 22 février 2012

Recueils de mes interventions Licenciements boursiers

Clôture de la discussion générale, intervention de Dominique Watrin en tant que rapporteur - Par / 16 février 2012

Recueils de mes interventions Licenciements boursiers

Intervention en tant que rapporteur de la proposition de loi visant à interdire les licenciements boursiers - Par / 16 février 2012

Recueils de mes interventions Loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2012

"Taux K : Il est regrettable que cette mesure n’ait pas été prise quand elle aurait été efficace, c’est-à-dire quand les bénéfices de l’industrie pharmaceutique étaient bien plus importants." - Par / 9 novembre 2011


Bio Express

Michel Billout

Ancien sénateur de Seine-et-Marne
Membre de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées
Elu le 26 septembre 2004
En savoir plus
Administration