Affaires étrangères et défense

27

Nous devons agir pour une stabilisation du Moyen et Proche-Orient

International

Génocide et autres crimes contre les minorités religieuses et ethniques en Syrie et en Irak

Par / 6 décembre 2016
Madame la présidente, monsieur le secrétaire d’État, mes chers collègues, alors que les conflits irakien et syrien se sont une nouvelle fois enlisés à Mossoul et Alep, avec pour seules victimes finalement les civils des deux pays, on ne peut qu’avoir une pensée émue et déterminée pour ces derniers. Notre pensée doit être émue face à l’horreur vécue par les populations civiles, avec un nombre si important de victimes que le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme ne se jugeait déjà plus en position de calculer le nombre de morts civils. Toutefois, elle doit être aussi déterminée, car les (...) Lire la suite

Une contribution à l’instauration d’une paix juste et durable

Reconnaissance de l’État de Palestine

Par / 11 décembre 2014
Par 153 voix contre 146, le Sénat a adopté la proposition de résolution invitant le gouvernement à reconnaître l’État de Palestine . (...) Lire la suite

Déclaration du gouvernement, suivie d’un débat, sur les résultats du Conseil européen des 21 et 22 juin 2007

Par / 4 juillet 2007
Monsieur le président, monsieur le ministre, monsieur le secrétaire d’État, mes chers collègues, lors du référendum du 29 mai 2005, le peuple (...) Lire la suite
La dernière proposition de loi
Toutes nos propositions

Nous voulons réhabiliter la police de proximité

Prévention, dissuasion, répression

Par / 18 septembre 2017
« La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux (...) Lire la suite

Bio Express

Éliane Assassi

Sénatrice de Seine-Saint-Denis - Présidente du groupe CRCE
Membre de la commission de l'Aménagement du territoire et du développement durable
Elue le 26 septembre 2004
En savoir plus

Dernieres vidéos

11 %

C’est, en France, la part des dépenses de santé relative à la richesse nationale, contre 12,5 % en moyenne dans les pays de l’OCDE.

Administration