Emploi, salaires et retraites

Pôle Emploi, service public doit garantir la légalité de ces offres

Les courriers officiels

Offres illégales sur le site de Pôle Emploi .fr

Par / 28 juin 2017

Courrier à la Ministre du Travail

Madame la Ministre, Je souhaite attirer votre attention sur les offres non légales proposées sur le site pôle emploi.fr. Depuis plusieurs mois, l’union départementale CGT du Morbihan analyse les offres d’emplois sur ce site. Les résultats sont éloquents. Ainsi sur une première enquête datée du 2 septembre 2016, 46% des annonces postés sur le site seraient illégales. Dans un courrier adressé à l’organisation syndicale le 20 octobre 2016, le directeur national de Pôle emploi reconnaît lui-même que ces offres « présentent manifestement des non conformités malgré les dispositifs de sécurisation mis en place (...) Lire la suite

Le territoire d’Auray ne disposera plus d’une structure d’expertise autour de l’Emploi, notamment saisonnier

Situation de la Maison de l’Emploi du Pays d’Auray

Par / 5 avril 2017
Lettre à Mme la Ministre de l’Emploi et du Travail Madame la Ministre, Je souhaite attirer votre attention sur la situation de la (...) Lire la suite

Les enseignants d’écoles territoriales seraient lésés par ce projet de transformation statutaire

Statut des Enseignants territoriaux en école d’art

Par / 31 janvier 2017
Question N° 24849 Publiée le 02/02/2017 Monsieur Michel LE SCOUARNEC souhaite attirer l’attention de Mme la ministre de l’éducation (...) Lire la suite

Les autres interventions

Les questions écrites 46% des offres sur le site de Pôle Emploi seraient illégales

Offres non légales sur le site de Pôle Emploi - Par / 1er décembre 2016

Les questions écrites Les personnes en situation d’handicap se sentent dépassées

Assouplissement des démarches administratives pour l’embauche d’un travailleur - Par / 24 mars 2016


Bio Express

Michel Le Scouarnec

Ancien sénateur du Morbihan
Membre de la commission des Affaires économiques
Elu le 25 septembre 2011
En savoir plus

Dernieres vidéos

25 %

des Français renoncent à leurs soins ou les reportent dans l’année, principalement en raison des dépassements d’honoraires.

Administration