Madame la Ministre, abandonnez vos dogmes, investissez dans la recherche publique !

Projet de loi de finances pour 2018 : recherche et enseignement supérieur

Par / 7 décembre 2017
L’examen de cette mission intervient à la fin du débat budgétaire. Le novice que je suis est surpris de découvrir les capacités miraculeuses de cet hémicycle. (Sourires) M. Darmanin, grand argentier, ayant expliqué lors de l’examen des recettes que son gouvernement est le premier à avoir eu le courage d’inverser la courbe de la dépense publique, mais toutes les missions, nous expliquent les ministres les uns après les autres, sont épargnées ! Sept milliards d’économies ont ainsi disparu. Cet hémicycle transformerait les moins en plus. (Sourires) Madame la Ministre, vous allez donc nous expliquer que votre (...) Lire la suite

Le groupe CRCE soutient le combat des salariés de France Télévisions

Projet de loi de finances pour 2018 : médias, livre et industries culturelles

Par / 4 décembre 2017
Monsieur le président, madame la ministre, mes chers collègues, parce que le monde de la création connaît aujourd’hui une profonde mutation, parce que les créateurs et créatrices doivent être soutenus et leurs œuvres protégées, parce que l’accès de chaque citoyen à une information fiable et indépendante constitue l’un des piliers de notre démocratie, on ne peut que refuser les grands arbitrages proposés dans ce projet de budget pour la mission « Médias, livre et industries culturelles ». Nous avons besoin d’évaluer sérieusement les effets de la montée en puissance d’une concurrence internationale féroce pour (...) Lire la suite

Votre budget ne représente plus que 0,84 % de celui de l’État !

 

Projet de loi de finances pour 2018 : culture

Par / 4 décembre 2017
Monsieur le président, madame la ministre, cher collègue, j’aimerais commencer mon propos par une citation ; c’est une façon personnelle de rendre hommage à Jack Ralite, qui les aimait tant. Dans ses Caractères, Madeleine de Puisieux écrivait : « Il y a plus d’habilité à se tirer bien d’une aventure délicate qu’à l’entreprendre ; presque tous les commencements sont beaux, les milieux fatigants et les fins pitoyables. Il est rare qu’on finisse bien ce qu’on a commencé ; soit faute de lumière, soit faute de courage, on finit mal. Il y aurait un moyen d’arranger tout : ce serait de ne point commencer ou de ne (...) Lire la suite

Nouvelle saignée dans les postes d’enseignants pour 2018

Education nationale

Par / 1er décembre 2017

« Casser le baromètre n’arrête pas la tempête » : face à une crise historique du recrutement, la nouvelle saignée dans les postes d’enseignants pour 2018 est une décision grave et irresponsable du Ministère de l’Education nationale !

Moins 20 % de postes dans les concours externes, entre - 14 et - 37 % selon les disciplines : le Ministère de l’Education nationale a annoncé le 29 novembre une nouvelle saignée dans le nombre de postes ouverts aux concours de professeur en collège et en lycée pour 2018. Le projet de loi de finances prévoyait déjà la suppression de 2600 postes d’enseignants stagiaires pour le secondaire, au motif que « ces postes étaient non pourvus à la rentrée 2017 ». Mais en réalité, ces suppressions de postes d’enseignants vont bien au-delà ! Jean-Michel Blanquer aura donc finalement décidé de suivre les (...) Lire la suite

Monsieur le ministre évoque une école de la confiance quand il se satisfait d’une Éducation nationale fonctionnant en mode dégradé

 

Projet de loi de finances pour 2018 : enseignement scolaire

Par / 29 novembre 2017
Madame la présidente, monsieur le ministre, mes chers collègues, il nous est proposé de porter les crédits de la mission interministérielle « Enseignement scolaire » à 71,5 milliards d’euros de crédits de paiement pour 2018, un montant qui représente 25,68 % du budget de l’État. Près de 93 % de ces crédits sont destinés à des dépenses de personnel. En d’autres termes, la mission de l’État dans ce domaine ne consiste plus qu’à payer les enseignants placés devant les élèves. Ce rôle exclusif sera accentué par ce projet de budget, qui poursuit le désengagement dans la médecine scolaire, supprime 200 postes dans la (...) Lire la suite

Le Crédit Impôt Recherche, petit paradis fiscal de 6 milliards d’euros

Projet de loi de finances pour 2018

Par / 25 novembre 2017

Amendement n° I-235 de suppression du Crédit Impôt Recherche

Supprimons le CIR, véritable petit paradis fiscal qui profite d'abord aux actionnaires et pas à la recherche, comme le montre @OuzouliasP. pic.twitter.com/8GftYUA2xS — Sénateurs CRCE (@senateursCRCE) 27 novembre 2017 Cet amendement vise à supprimer le crédit d’impôt recherche, le CIR, qui représente aujourd’hui 6 milliards d’euros. C’est une somme énorme ! Son montant a triplé entre 2007 et 2011. Aujourd’hui, l’efficacité de ce dispositif sur la recherche n’est pas avérée. Nous attendons du Gouvernement qu’il nous prouve le contraire. Jusqu’à présent, nous n’avons pas entendu ses arguments. Pis, (...) Lire la suite

L’Europe doit se mettre au service de la paix et de l’émancipation humaine

Budget européen

Par / 23 novembre 2017

Explication de vote pour le groupe CRCE. Article 27 du projet de loi de finances 2018 : participation de la France au budget européen

Madame la présidente, Madame la ministre, chers collègues, notre débat sur la participation de la France au budget de l’Union européenne intervient en un moment très particulier. En effet, dans un rapport publié le 16 novembre dernier, la Cour des comptes européenne dressait un bilan accablant des trois plans européens prétendument destinés à « aider » la Grèce. Dans le même temps, nous apprenions que la Banque centrale européenne avait réalisé 7,8 milliards d’euros de plus-values entre 2012 et 2016 sur ses rachats de titres grecs et qu’elles seraient redistribuées aux banques centrales nationales de la (...) Lire la suite

Donnez à notre jeunesse les chances de sa réussite !

 

Sélection à l’université

Par / 23 novembre 2017
La France, avec d’autres pays européens, s’était donné l’objectif de construire « l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde » en augmentant ses dépenses en matière de recherche et d’enseignement supérieur. Le but était de rattraper notre retard structurel en profitant de l’effet de levier avéré des investissements dans ces domaines. Près de vingt ans plus tard, ce grand dessein a été abandonné, et notre pays demeure toujours dans le bas des classements des dépenses par étudiant et de proportion de titulaires de doctorats. La démographie relativement dynamique de notre (...) Lire la suite

Il faut de la transparence sur les conséquences de l’austérité budgétaire appliquée au monde de la culture

Culture

Par / 22 novembre 2017

Audition de Françoise Nyssen, Ministre de la Culture

Le 22 novembre dernier, lors de l’audition de F. Nyssen sur le projet de budget 2018 de la culture, je constate qu’il y a toujours autant de contradictions entre les objectifs gouvernementaux de réduction drastique de la dépense publique et les propos de la ministre qui assure que tout va bien. Le monde de la culture est aussi menacé par la baisse des dotations des collectivités locales qui en sont les premiers financeurs. Concernant les DRAC, j’ai interpellé la ministre sur le besoin d’un bilan des conséquences pour leur fonctionnement de la fusion des régions : on ne peut pas faire d’économie (...) Lire la suite

Cette instance n’a jamais pu jouer le rôle qui lui était dévolu

Avenir de l’institut français

Par / 21 novembre 2017
Madame la présidente, monsieur le secrétaire d’État, mes chers collègues, dans un rapport dont je souligne, à mon tour, la grande qualité, et qui a été déposé en février dernier, nos deux collègues Jacques Legendre et Hélène Conway-Mouret soulignaient avec une certaine gravité le décalage structurel existant entre, d’une part, les missions généreuses de l’Institut français, et, d’autre part, la disparition rapide et considérable des moyens dont il disposait pour les satisfaire. Le projet de budget pour l’exercice 2018 ne corrigera ni n’atténuera ce décalage, qui pose le problème de la sincérité du contrat (...) Lire la suite

Notre pays a besoin d’un plan extrêmement ambitieux pour revaloriser la transmission des savoirs et des connaissances

Education nationale

Par / 15 novembre 2017

Audition de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale

Lors de l’audition de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale, le 15 novembre 2017, j’ai rappelé à quel point je partage l’exigence de lutte contre les inégalités sociales d’accès à l’éducation. Oui, quand il y a moins d’élèves dans une classe, ça marche mieux et oui, il faut encourager les enseignants qui s’investissent dans les quartiers les plus en difficulté. La solution n’est pourtant pas de « déshabiller Pierre pour habiller Paul ». Mesure pourtant emblématique, la mise en place du dédoublement des classes de CP ne se fait en réalité que par redéploiement de postes, au détriment de (...) Lire la suite

Un budget 2018 au service des grandes entreprises

Recherche

Par / 9 novembre 2017

Audition en images de F. Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Le crédit impôt recherche c’est environ 6 milliards d’euros qui sont accordés aux entreprises privées sans aucun examen, ni a priori, ni a posteriori. Pour ce budget, la réussite est donc de 100 %. En même temps, selon la formule sacrée, l’ANR rejette 90 % des programmes qui lui sont soumis. Le monde de la recherche publique ne comprend pas cette différence de traitement et la vit comme une véritable humiliation. À propos du CNRS, j’ai souligné que la politique de la ministre poursuivait celle de ses prédécesseurs : des emplois scientifiques continuent d’y être détruits. De 2009 à 2015, la perte a été (...) Lire la suite

Un avis scientifique suspecté d’insincérité

 

Glyphosate

Par / 31 octobre 2017
Monsieur le président, monsieur le ministre, chers collègues sénatrices et sénateurs, en novembre 2015, l’Agence européenne de sécurité des aliments a rendu un avis sur le glyphosate et considéré que « son potentiel cancérigène était improbable ». Le 13 avril 2016, le Parlement européen a demandé la divulgation sans délai des données scientifiques de cette expertise. Cette demande de transparence et de contrôle démocratique, qui touche au principe de précaution, est restée lettre morte. Le 5 octobre dernier, notre collègue Sabine Thillaye, présidente de la commission des affaires européennes de l’Assemblée (...) Lire la suite

Au sein de l’Union, des droits fondamentaux sont bafoués

 

Avenir de l’Union européenne

Par / 11 octobre 2017
Monsieur le président, monsieur le ministre, madame la ministre, mes chers collègues, le 7 septembre, devant le Parthénon, symbole éternel de la sagesse grecque, sur la Pnyx, colline de l’exercice de la démocratie athénienne, premier gouvernement du peuple par le peuple, le Président Macron a posé cette question : « Qu’avons-nous fait, nous, de la démocratie ? » Soixante ans après le traité de Rome, le bilan est en effet amer. Partout en Europe, les droits de l’homme régressent, alors qu’ils étaient considérés par les traités non seulement comme le fondement des institutions européennes, mais aussi comme (...) Lire la suite

Le cumul déontologiquement discutable de Cédric Villani

Les débats

Intelligence artificielle

Par / 25 octobre 2017
Nos collègues Dominique Gillot et Claude de Ganay ont rendu au mois de mars dernier, sur l’initiative de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, un copieux rapport sur l’intelligence artificielle. Sans que le bilan qu’ils dressent et les perspectives qu’ils proposent aient été réellement discutés, le Gouvernement a demandé à M. Cédric Villani un nouveau rapport sur le sujet, moins de six mois après le dépôt du précédent. M. Cédric Villani est par ailleurs président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques : vous nous permettrez (...) Lire la suite

Les premiers pas d’un nouveau sénateur communiste

 

Transparence

Par / 29 septembre 2017
Les premiers pas au Sénat de Pierre Ouzoulias, nouveau sénateur communiste des Hauts-de-Seine, vus par Public (...) Lire la suite

Les autres interventions


Bio Express

Pierre Ouzoulias

Sénateur des Hauts-de-Seine
Vice-président de la commission des affaires culturelles, Vice-président de la commission des affaires européennes, Membre de l'office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
Elu le 24 septembre 2017
En savoir plus

Dernieres vidéos

195 milliards d'euros

C’est le montant, en obligations de moyen et long terme, d’émissions de dette autorisées dans le budget 2018.

Administration