Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

La loi Travail non merci !

En direct

Interventions, analyses, réactions : suivez avec nous l’examen au Sénat de la loi Travail, en séance publique du 13 au 28 juin. Avec un seul mot d’ordre, partagé par la très grande majorité des Français : retrait !

16h00

Un appel et un hashtag

A vos contributions, #LeSenatEstAvous

Et si votre parole envahissait le Sénat ? Nous estimons que le débat à la Chambre haute, assemblée où le 49-3 ne peut être utilisé, doit être l’occasion de démonter point par point l’édifice conservateur qu’est la loi Travail.

Il doit aussi être l’occasion de promouvoir une alternative à la soumission aux desiderata du patronat et du marché.

C’est pourquoi nous nous adressons à vous, millions d’actrices et d’acteurs de la mobilisation, aux organisations syndicales et de jeunesse, pour vous demander de porter avec nous la contestation de la loi Travail dans l’hémicycle.

Nous vous appelons à nous faire parvenir vos propositions, vos expériences, votre vécu dans l’entreprise ou dans la lutte. Nous appelons les jeunes, lycéens et étudiants à investir le Sénat par le récit de leur inquiétude, de leur angoisse des lendemains qui déchantent, par le récit de leurs exigences d’un monde du travail plus juste et plus humain.

Nous vous appelons, dans la pluralité de vos opinions et points de vue, à nourrir le débat. À vos plumes, à vos claviers, à vos smartphones !

Et pour l’occasion, nous lançons le hashtag #LeSenatEstAvous. N’hésitez pas à l’utiliser et à le relayer !

L’appel complet et le formulaire pour déposer vos contributions
15h36

Zoom arrière

Arrêtez les cadeaux à M. Gattaz et entendez la souffrance des salariés !

Des pancartes dans l’hémicycle

Le parallèle est frappant. Alors que plus d’un million de personnes défilent dans les rues du pays, Éliane Assassi interpelle Manuel Valls le 31 mars lors d’une séance de questions d’actualité. « Votre projet doit être retiré », lance la présidente du groupe CRC tandis qu’à ses côtés les autres membres du groupe CRC brandissent des pancartes rouges (forcément) sur lesquelles on peut lire : Loi Travail non merci et On vaut mieux que ça. Effet garanti.

La question d’actualité d’Eliane Assassi
15h21

Signal d’alarme tiré dès le 17 février

Une attaque sans précédent contre le droit du travail

Le 17 février, l’avant-projet de la réforme El Khomri est rendu public deux fois. En ligne, sur le site d’un grand quotidien. Et au Parlement, par les élus du Front de gauche qui ont réussi à s’en procurer une copie. Cette mouture sera finalement modifiée, mais à la marge. Les grands principes de la loi Travail sont déjà là.

Dans un communiqué commun, les députés du Front de Gauche et les sénateurs du groupe CRC appellent dès ce jour « à une prise de conscience majeure contre les attaques portées au Code du travail et les régressions sociales que ce projet de loi emporte pour les travailleuses et les travailleurs de notre pays. Seule une mobilisation sociale massive dans notre pays peut empêcher le gouvernement Valls de réaliser son projet d’éradication du droit du travail. Nos groupes mèneront le combat à l’Assemblée nationale et au Sénat, aux côtés de toutes celles et tous ceux qui refusent qu’un gouvernement qui se prétend de gauche réalise les rêves du Medef et de la droite. »

Prémonitoire. Quatre mois plus tard, la bataille continue.

Le communiqué complet
Administration