[(|non) Le groupe CRCE s'oppose au principe d'ouverture à la concurrence, et l'idée même d'échéancier nous interroge - Intervention de Fabien Gay - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

En direct Patrimoine national, la SNCF n’est pas à vendre

Le Sénat examine à partir de ce mardi 29 mai la réforme de la SNCF voulue par le gouvernement. Bien que celui-ci s’en défende, ce nouveau pacte ferroviaire prépare en fait le démantèlement et la privatisation de l’entreprise publique. Ensemble, dans la rue comme dans l’hémicycle, ne laissons pas faire !

Lire la suite

Le groupe CRCE s’oppose au principe d’ouverture à la concurrence, et l’idée même d’échéancier nous interroge

Intervention de Fabien Gay -

31 mai 2018

Nous ne souhaitons pas que soit anticipé à 2025 le calendrier d’ouverture à la concurrence pour le RER E.

Le groupe CRCE s’oppose au principe d’ouverture à la concurrence, et l’idée même d’échéancier nous interroge.

Le Gouvernement nous explique que cette réforme améliorera la gestion du réseau en le réunifiant, mais il segmente ici la gestion. On nous a dit en commission que le matériel de la ligne E était plus récent, ce qui explique une meilleure ponctualité - preuve de l’importance des investissements. Tout n’est pas parfait sur cette ligne. La ligne vers Nanterre et Mantes-la-Jolie doit être achevée en 2024 : les retards étant quasi de règle, il y a fort à parier que c’est une ligne inachevée qu’on devrait privatiser en 2025.

L’ouverture à la concurrence surchargera des voies en cours de travaux et d’autres déjà saturées au mépris de la sécurité des voyageurs. J’ajoute qu’Haussmann-Saint-Lazare n’a pas la capacité d’être un terminus, ce qui explique son engorgement.

Un peu de poésie : si on ne peut rien reconnaître comme inconnu et nouveau, on a une pensée dogmatique ; si on ne peut reconnaître que ce qui est connu et acquis, on a une pensée inconsistante.

Administration