[(|non) Une décision contraire à l'intérêt des usagers franciliens - Intervention de Laurence Cohen - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

En direct Patrimoine national, la SNCF n’est pas à vendre

Le Sénat examine à partir de ce mardi 29 mai la réforme de la SNCF voulue par le gouvernement. Bien que celui-ci s’en défende, ce nouveau pacte ferroviaire prépare en fait le démantèlement et la privatisation de l’entreprise publique. Ensemble, dans la rue comme dans l’hémicycle, ne laissons pas faire !

Lire la suite

Une décision contraire à l’intérêt des usagers franciliens

Intervention de Laurence Cohen -

31 mai 2018

L’article 2 bis prévoit des modalités spécifiques d’ouverture à la concurrence en région Île-de-France, en raison de la complexité du réseau.

Si l’ouverture à la concurrence est prévue sur une période large, allant de 2023 à 2039 selon les lignes, l’article 2 bis fixe bel et bien cet objectif pour l’Île-de-France.

Cet objectif nous ne le partageons pas, ni à l’horizon 2023 ni à l’horizon 2039.
C’est aussi une confirmation de nos craintes pour l’ensemble du système ferroviaire national.

Il est vrai que réseau francilien est spécifique, très dense, différencié entre les transiliens, les RER et autres services, avec l’intervention de plusieurs opérateurs : la SNCF et la RATP.

Puis nous avons un désaccord de fond : une délégation de service public à un opérateur privé, ce n’est pas la même chose qu’une délégation de service public à un opérateur public national, voire à deux opérateurs nationaux, aux missions complémentaires comme la RATP et SNCF Mobilité.

Nous le savons tous, l’objectif des opérateurs privés sera de faire des profits. Où iront-ils les chercher ? Ils les feront évidemment pour partie sur les salaires et pour partie sur les matériaux utilisés.

Ils tireront vers le bas les conditions sociales pour remporter les contrats de service public. Est-ce cela la nécessaire modernisation du service public ? Est-ce cela l’intérêt des usagers ? Nous ne le pensons pas.

Administration