Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Ces changements conduisent inexorablement à une gestion privée de notre forêt

Réforme du code forestier -

Par / 3 octobre 2019

Lettre au Ministre de l’Agriculture

Monsieur le Ministre,

Je souhaite attirer votre attention sur les éventuelles modifications du code forestier.
Les principaux syndicats des Personnels de l’Office Nationale des Forêts m’ont fait part de leurs vives inquiétudes sur les conclusions du rapport interministériel relatif à la situation de l’ONF, déjà soumis au baisse budgétaire et à des conditions de travail dégradées.

Le changement envisagés de statut de l’office, couplé à celui des agents conduisent inexorablement à une gestion privée de notre forêt. Le rapport préconise également une modification du contenu du contrat pluri annuel signé avec l’Etat, affaiblissant d’autant l’intervention publique dans la gestion forestière.

Pourtant la forêt contribue elle aussi à l’intérêt général. En Bretagne, elle représente 37 500 Ha dont 63% appartiennent à l’Etat et 37% aux Collectivités pour 80 emplois. Dans les Côtes d’Armor, nous avons la chance de compter une forêt dite d’exception à Carnoët. Ces exemples illustrent l’implication des agents de l’ONF et des Collectivités dans la gestion de ces espaces naturelles qui participent pleinement à l’attractivité des territoires.

Si ces propositions de modifications du code forestier étaient retenues, elles seraient une rupture sans précédent de notre politique forestière publique qui pourtant représente certes un véritable enjeu économique mais aussi environnementale. Il serait regrettable de reproduire les conséquences de la libéralisation des terres agricoles avec l’achat de milliers d’hectare par des groupes industriels étrangers.

Par ailleurs, j’espère que le Gouvernement saisira le Parlement en vue d’une éventuelle modification du code forestier. Un tel débat a toute sa place au sein de nos Assemblées pour permettre de discuter de l’avenir de la forêt française.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Une prise de position incompréhensible

Au sujet du communiqué de l’Assemblée parlementaire de la francophonie sur le Tchad - Par / 27 avril 2021

Les courriers officiels Gardons la spécificité de la pédopsychiatrie !

Non à la fusion de la Fondation Vallée avec le GH Paul Guiraud de Villejuif - Par / 8 avril 2021

Les courriers officiels Où sont les lits ?

Courrier au Directeur de l’ARS Ile-de-France - Par / 17 mars 2021

Les courriers officiels Une procédure politique maquillée en procès de droit commun

La France doit appuyer la lutte des Marocains en faveur d’un respect des droits humains - Par / 17 mars 2021

Les courriers officiels 30 % des salariées ont déjà subi du harcèlement ou une agression sexuelle sur leur lieu de travail

Violences sexuelles et sexistes au travail-Ratification de la convention de l’OIT - Par / 4 mars 2021

Les courriers officiels En pleine pandémie, ce projet est une provocation

Fusion de la Fondation Vallée-Hôpital Paul Guiraud Villejuif - Par / 16 février 2021

Les courriers officiels Les chiffres du mal-logement dans notre pays demeurent alarmants

Expulsions locatives et politique publique du logement - Par / 3 février 2021

Les courriers officiels Parlementaires du Val-de-Marne, nous sommes déterminés à nous mobiliser !

Suppression de la chirurgie cardiaque du GHU Mondor-Courrier au Ministre - Par / 22 janvier 2021

Les courriers officiels Sortir du vide démocratique en Côte d’Ivoire

Nécessité de lever les mesures arbitraires et de favoriser le dialogue - Par / 10 novembre 2020

Les courriers officiels Maintenir une activité compatible avec l’impératif sanitaire

Nécessité et urgence d’un dialogue approfondi - Par / 6 novembre 2020


Bio Express

Christine Prunaud

Sénatrice des Côtes-d'Armor
Membre de la commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées
Elue le 28 septembre 2014
En savoir plus
Administration