Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les débats

Le gouvernement aurait pu anticiper la deuxième vague de covid-19 bien plus tôt

Évaluation des politiques publiques face aux grandes pandémies -

Par / 10 février 2021

Monsieur le président, monsieur le ministre, mes chers collègues, le rapport de la commission d’enquête du Sénat a démontré que le Gouvernement aurait pu anticiper la deuxième vague de covid-19 bien plus tôt.

Malheureusement, monsieur le ministre, vous n’avez pas écouté les mises en garde. Surtout, vous n’avez pas tiré les leçons des échecs de la gestion de la pandémie au premier trimestre 2020.

Face à la crise, des solutions alternatives ont émergé des territoires. Les élus se sont mobilisés pour la fabrication de masques. Je pense également aux initiatives de fabrication de masques lavables au sein de la filière textile.

La commission d’enquête sénatoriale préconise d’ailleurs de promouvoir ces masques produits en France et de pérenniser la filière. La mise à disposition d’une production nationale de masques grand public mobilisables rapidement en cas de crise sanitaire est aujourd’hui nécessaire.

Monsieur le ministre, depuis lundi, l’usage des masques artisanaux est interdit à l’école et les masques de catégorie 1 sont obligatoires.

Actuellement, aucune homologation n’est prévue pour la commercialisation des masques. Que prévoit le Gouvernement pour aider les initiatives locales de production de masques de la filière textile à obtenir la certification de catégorie 1 afin de maintenir cette activité sur notre territoire ?

Enfin, monsieur le ministre, nous vous proposons d’envoyer à chaque enfant scolarisé des masques de catégorie 1, par le biais des communes ou des communautés d’agglomération. Qu’en pensez-vous ?

M. le président. La parole est à M. le ministre.

M. Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé. Madame la sénatrice, la France a été le premier pays européen à mettre en place des normes Afnor (Association française de normalisation), avec deux catégories de filtration, pour des masques dits grand public. Cela a nécessité un important travail.

Les industriels ont été très rapidement mobilisés pour les produire, notamment dans de nombreuses entreprises françaises, ce qui nous a permis d’améliorer considérablement la capacité à protéger les Français avec des masques.

Vous le savez, les collectivités ont pleinement joué leur rôle : elles ont acquis des masses et en ont distribué. L’État a également joué le sien, puisque nous avons réalisé le troisième envoi de 45 millions de masques gratuits à 7 millions de Français précaires et le troisième déstockage de plusieurs dizaines de millions de masques à usage unique à destination des personnes qui vivent dans la rue et ne peuvent pas laver leurs masques.

Vous posez la question de l’accessibilité de ces masques. Des distributions de masques textiles grand public de catégorie 1 sont organisées via les préfectures à destination des structures associatives dans les territoires pour permettre aux enfants issus de familles modestes de se protéger.

M. le président. La parole est à Mme Cathy Apourceau-Poly, pour la réplique.

Mme Cathy Apourceau-Poly. Monsieur le ministre, j’entends votre réponse sur les familles modestes, mais comment vont faire les familles qui sont aujourd’hui plongées dans la précarité, y compris celles qui gagnent le SMIC, dont on ne parle pas souvent ?

Vous savez que, à raison de 3 euros en moyenne par masque, le budget revient à 150 euros par an et par enfant. C’est un sacré souci !

J’aimerais donc savoir si vous êtes d’accord ou non avec cette proposition de fournir à tous les enfants scolarisés un masque, qu’il soit dans une famille où l’on gagne le SMIC ou dans une famille qui connaît la précarité. Je rappelle que les familles ont connu le chômage partiel et essuyé de grosses pertes de pouvoir d’achat !

Les dernieres interventions

Les débats La crise sanitaire télescope les difficultés de nos territoires ruraux

Question lors de l’audition de M. François Bayrou, Haut-Commissaire au Plan - Par / 3 mars 2021

Les débats Ce sont les Nord-Irlandais qui paient le prix de l’intransigeance de Bruxelles et de Londres

Accord de commerce et de coopération entre le Royaume-Uni et l’Union européenne - Par / 3 mars 2021

Les débats L’UE est de plus en plus vue comme une machine bureaucratique et un espace de concurrence déloyale

Accord de commerce et de coopération entre le Royaume-Uni et l’Union européenne - Par / 3 mars 2021

Les débats Nous redoutons un enterrement pur et simple

Réforme en cours de l’éducation prioritaire - Par / 2 mars 2021

Les débats Notre économie a aussi besoin de ce tiers-secteur

Devenir de l’économie sociale et solidaire - Par / 2 mars 2021

Les débats L’endettement a justifié toutes les réformes austéritaires

La dette publique à l’aune de la crise économique - Par / 2 mars 2021

Les débats Une extension du fichage qui tend au contrôle social

État des lieux des fichiers dans notre pays - Par / 10 février 2021

Les débats Segmenter les diverses activités du groupe est un non-sens

Quel avenir pour l’entreprise EDF avec le projet Hercule ? - Par / 13 janvier 2021

Les débats Que devient le principe d’égalité d’accès aux services publics ?

Lutte contre l’illectronisme et inclusion numérique - Par / 13 janvier 2021

Administration