[(IMG/auton3270.jpg|non) Si vous êtes si sûr de vous, organisez donc un référendum sur la privatisation d'ADP ! - Grand débat national - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les débats

Si vous êtes si sûr de vous, organisez donc un référendum sur la privatisation d’ADP !

Grand débat national -

Par / 10 avril 2019
Version provisoire

Notre devise républicaine, « Liberté, Égalité, Fraternité », est remplacée par « Libéralisation, Concurrence, Privatisation ». Pourtant, les gilets jaunes refusent que l’on confie au privé nos biens communs.

La concurrence devait entraîner baisse des prix et meilleur service. Or les prix augmentent pour des usagers devenus des clients - celui de l’électricité a bondi de 6 % cette année - les salariés sont une variable d’ajustement et les profits s’envolent au bénéfice des actionnaires.

Les Français sont contre la privatisation des barrages hydroélectriques et pour la renationalisation des autoroutes. Ils s’opposent à la privatisation d’ADP ; c’est un enjeu de souveraineté nationale, de sécurité et d’aménagement du territoire. L’an dernier, ADP a versé 180 millions d’euros à l’État actionnaire. Plutôt que d’engraisser les actionnaires de Vinci, ces dividendes devraient venir financer nos hôpitaux et nos écoles !

Monsieur le Premier ministre, pourquoi vous entêter à privatiser ADP au profit des riches plutôt que de défendre nos biens communs qui sont le patrimoine de ceux qui n’en n’ont pas ? Si vous êtes si sûr de vous, organisez donc un référendum ! (Applaudissements sur les bancs des groupes CRCE et SOCR)

M. Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances . - Au terme d’une dizaine d’heures de débat parlementaire, nous avons renforcé les garanties, sur le tarif, l’environnement, le foncier, la gestion, les investissements et le cahier des charges. Les garanties sont plus solides même qu’avant le projet de privatisation ! (Exclamations à gauche)

Vous avez annoncé que vous demandiez un référendum d’initiative partagée, dans un attelage étrange qui préfigure sans doute un programme commun entre Les Républicains, le parti socialiste et le parti communiste... (Vives protestations sur les bancs des groupes SOCR, CRCE et Les Républicains, les huées couvrant la voix du ministre qui s’interrompt.)

M. Vincent Éblé. - Ce n’est pas à la hauteur du débat !

M. Bruno Le Maire, ministre. - Je constate que, dans leur sagesse, ni le président du groupe Les Républicains au Sénat, ni son homologue de l’Assemblée nationale ne se sont associés à cette initiative qu’ils ont sans doute jugée surprenante, voire déplacée. (Protestations sur les bancs du groupe SOCR)

Je constate que vous affaiblissez la démocratie représentative en demandant un référendum faisant fi des dizaines d’heures de débats parlementaires, avant même que le projet de loi ne soit voté.

M. Rachid Temal. - C’est honteux !

M. Bruno Le Maire, ministre. - Toutes les garanties ont été données, et j’attends sereinement la décision du Conseil constitutionnel. (Applaudissements sur les bancs du groupe LaREM)

M. Fabien Gay. - Nous aussi !

Les dernieres interventions

Les débats La grande entourloupe

Grand débat national - Par / 10 avril 2019

Les débats Une stratégie qui a échoué

Politique industrielle européenne - Par / 3 avril 2019

Les débats Un déclassement social des populations au sein des États européens

Débat à la suite de la réunion du Conseil européen des 21 et 22 mars 2019 - Par / 2 avril 2019

Les débats Les dotations aux communes ont baissé drastiquement ces dernières années

Bilan des dispositifs de soutien aux territoires ruraux les plus fragiles - Par / 14 mars 2019

Les débats Le rejet par le Parlement britannique nous rapproche d’un Brexit dur

Retrait britannique de l’Union européenne - Par / 17 janvier 2019

Les débats Madame la ministre, votre définition de la concertation est sidérante

Quelle politique d’attractivité de la France à l’égard des étudiants internationaux ? - Par / 16 janvier 2019

Les débats L’accès à l’enseignement supérieur se dégrade

Après un an d’application, bilan et évaluation de Parcoursup - Par / 16 janvier 2019

Les débats Parcoursup apparait comme un instrument de gestion de la pénurie

Après un an d’application, bilan et évaluation de Parcoursup - Par / 16 janvier 2019

Les débats C’est la violence fiscale et sociale du pouvoir qui est contestée  

Déclaration du gouvernement sur la fiscalité écologique et ses conséquences sur le pouvoir d’achat - Par / 6 décembre 2018

Les débats A qui va profiter le CETA ? Aux multinationales !

Conditions de mise en oeuvre du CETA - Par / 20 novembre 2018

Administration