[(IMG/auton2895.jpg|non) Pour l'élaboration d'un projet de santé en lien avec les besoins réels du territoire - Offre de soins du nord de l'Essonne - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Pour l’élaboration d’un projet de santé en lien avec les besoins réels du territoire

Offre de soins du nord de l’Essonne -

Par / 22 février 2018

Question écrite n° 03427

M. Pierre Laurent attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la diminution de l’offre de soins du nord de l’Essonne.

En effet, il est prévu que les hôpitaux d’Orsay, de Juvisy et de Longjumeau dans l’Essonne ferment en vue de la construction, d’ici à 2023, d’un seul centre hospitalier à Saclay. Ce projet d’hôpital unique sur le plateau de Saclay ne répondra pas aux besoins des habitants concernés. En effet, en plus de son éloignement, sa capacité et le personnel seront réduits de plus de la moitié.

Des dizaines de milliers de citoyens et de très nombreux élus ont notamment posé l’exigence d’un moratoire sur les destructions de ces trois hôpitaux et de l’organisation par l’agence régionale de santé (ARS) d’assises départementales de la santé en Essonne pour l’élaboration d’un projet de santé en lien avec les besoins réels du territoire.

Il lui demande de s’engager dans cette voie au nom de l’intérêt général.

Réponse de Mme la ministre des solidarités et de la santé

Publiée le : 31/05/2018, page 2717

Texte de la réponse :

Le projet de regroupement des trois établissements du GH Nord Essonne (GHNE) à l’horizon 2024 s’inscrit dans le processus de création du groupement hospitalier de territoire (GHT) Nord Essonne et de fusion des établissements de Longjumeau, Orsay et Juvisy. Ces établissements connaissent aujourd’hui, en raison de l’obsolescence des sites, des difficultés importantes de mise aux normes, d’attractivité et d’adaptation aux nouvelles organisations.

Outre les conditions hôtelières très dégradées pour les patients et les problématiques de sécurité liées à la vétusté des sites, la configuration des locaux est en effet peu favorable à la prise en compte de l’évolution des prises en charge (en particulier le développement de l’ambulatoire) et la mise en place d’organisations efficientes. Toutes les autres alternatives de réhabilitation des sites actuels, étudiées dans le cadre de la phase d’analyse d’opportunité du projet, conduisent à des solutions dégradées sur les plans techniques, opérationnels et financiers. Dans ce contexte, le statu quo est inenvisageable et l’opportunité d’un projet de reconstruction a été validée par l’agence régionale de santé Île-de-France en 2016.

La reconstruction et le regroupement des activités de médecine-chirurgie-obstétrique du GHNE sur le plateau de Saclay, induisant la fermeture des trois sites actuels, bénéficient d’un soutien majeur des communautés hospitalières et des conseils de surveillance des trois établissements, après que plusieurs projets aient échoué ces dernières années en l’absence de consensus.

Le nouvel hôpital sera résolument tourné vers la ville, l’ambulatoire et les techniques innovantes puisqu’il a vocation à prendre en charge en hospitalisation approximativement le même nombre de séjours qu’actuellement. Par ailleurs, la reconstruction sur le site de Saclay s’accompagnera du maintien d’une offre de soins étendue à proximité immédiate des sites actuels. Trois centres de consultations et de soins urgents (CCSU) seront ainsi créés sur les communes de Longjumeau, Juvisy et Sainte-Geneviève-des-Bois et associeront des consultations programmées et non programmées de médecine générale et spécialisée adossées à un plateau technique de premier recours.

Ces centres permettront de fluidifier les parcours entre la ville et l’hôpital vers un concept d’hôpital ambulatoire. Un premier CCSU expérimental associant praticiens hospitaliers et médecins libéraux a été créé en décembre 2017 sur le site de Longjumeau. Les premiers mois de fonctionnement traduisent une véritable réussite du modèle avec plus de quarante passages par jour, un retour très positif des patients et des conditions d’exercice appréciées par le personnel.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Le processus de paix engagé par les Nations unies doit être respecté

Accord commercial entre l’Union européenne et le Maroc - Par / 12 novembre 2018

Les questions écrites De la nécessité d’impulser un véritable dialogue social

Procédures disciplinaires à l’encontre de syndicalistes de la société nationale des chemins de fer français - Par / 5 novembre 2018

Les questions écrites 55 millions d’euros supprimés pour les EPT

Dotation d’intercommunalité pour les Territoires du Grand Paris - Par / 17 octobre 2018

Les questions écrites 15% d’agressions homophobes en plus en 2018

Vagues d’agressions homophobes en France - Par / 17 octobre 2018

Les questions écrites Ces projets sont essentiels pour le développement et l’attractivité de ces territoires

Inquiétudes sur le retard ou l’abandon de certains projets de transports dans le Val-de-Marne - Par / 1er octobre 2018

Les questions écrites Pour renforcer le droit à l’IVG sur l’ensemble du territoire

Suppression de la clause de conscience pour l’IVG - Par / 28 septembre 2018

Les questions écrites Surmonter les tensions et remédier au blocage institutionnel

Situation de l’université Jean Jaurès à Toulouse - Par / 21 septembre 2018

Les questions écrites Cette fermeture prive les 4/5 de la population du département d’un lieu de proximité.

Fermeture du lieu d’accueil des victimes de violences de Lorient - Par / 12 septembre 2018

Les questions écrites Mettre fin à une discrimination

Situation des assistants socio-éducatifs hospitaliers - Par / 12 septembre 2018

Les questions écrites Sanofi privilégie ses profits....

Arrêt de la commercialisation du vaccin anti-rougeole - Par / 13 juillet 2018

Administration