Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Dans le département

Traitement et élimination des déchets

Par / 20 décembre 2002

Intervention de Robert Bret au Conseil de Communauté Urbaine

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,

L’année 2002 prend fin. Et, suivant le calendrier arrêté par le Préfet, nous aurions dû, comme toutes les autres structures intercommunales, réfléchir et proposer une stratégie de traitement et d’élimination des déchets.
Où en sommes nous ? Quels choix allons nous faire ?

Le 26 février 2002, les services de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole ont remis un dossier à la commission consultative du suivi du plan départemental d’élimination des déchets.
On peut notamment y lire :

« Selon les prescriptions du Plan Départemental d’Elimination des Déchets, il s’agit de conduire deux démarches en parallèle :

1) Développer au maximum sur le territoire communautaire les collectes séparatives (en porte-à-porte et par apport volontaire) pour encourager tous les recyclages ou les traitements spécifiques, afin de limiter la quantité de déchets à traiter par valorisation thermique,

2) Engager la conception et la réalisation d’un équipement ultramoderne de tri et traitement des déchets sur le territoire de l’agglomération marseillaise garantissant la protection de l’environnement ».

Depuis, le travail engagé sur le projet d’agglomération devrait permettre de préciser plus concrètement l’articulation des objectifs ; ce que l’on entend par équipement ultramoderne de tri et de traitement des déchets ; le calendrier de réalisation et de financement des démarches. Mais nous sommes toujours dans l’attente d’un débat.

Certes, nous ne sommes pas restés sans rien faire, plusieurs délibérations votées permettent d’améliorer nettement les conditions d’acheminement et de traitement des ordures ménagères sur le site de La Crau.

De la même manière la collecte sélective se fraye timidement un chemin, particulièrement à Marseille au milieu de réelles difficultés qui font mesurer l’ampleur de l’effort matériel et humain à réaliser.

Mais il faut constater que l’alternative proposée à la décharge de la Crau n’est toujours pas abordée clairement.

Dès lors, faut-il s’étonner que des voix s’élèvent, pour savoir ce que nous entendons faire de nos déchets ?
Faut-il s’étonner que les rejets et les peurs ressurgissent ?
L’absence de réponse ne peut que leur donner de l’ampleur.

D’autant qu’avec le vote du dernier Conseil d’Administration du Port Autonome de Marseille un pas vient d’être franchi vers le projet du Groupe SUEZ en zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer, (projet qu’au nom du Groupe Communistes et Partenaires j’ai pensé utile de porter à votre connaissance).
Avec un "Ecosite" englobant le traitement des déchets par une capacité d’incinération pouvant aller jusqu’à 700 000 tonnes/an - ce qui confère au projet une dimension de caractère régional voire au-delà - et une production d’énergie de 1000 à 1500 mégawatts par an, le projet de ce groupe affiche l’ambition de se positionner sur le marché en concurrence avec l’opérateur public national.

Certaines rumeurs font même état d’un deuxième site d’incinération voisin.

Notre Groupe entend d’ailleurs interpeller le Préfet sur ce projet, au regard des objectifs environnementaux fixés par le plan départemental d’élimination des déchets. Nous le ferons dès cet après-midi au cours d’une délégation en préfecture à laquelle je me rendrais avec d’autres élus communistes du Département. Car l’enjeu est bien à ce niveau, Départemental voire Régional.

Car avant même que soient connues les stratégies de collectes sélectives et de traitement des déchets des différentes communes et EPCI, sur leurs territoires, on positionnerait de fait l’incinération à très grande échelle comme un réponse globalisante (on est pas loin d’une filière "tout incinération").

Autrement dit, le débat pourrait demain se résumer au lancement d’un simple appel d’offre à passer entre les collectivités ou les EPCI et le ou les opérateurs.
Si tel était le cas, vous conviendrez qu’il s’agirait d’une singulière réponse aux préoccupations qu’expriment nos concitoyens.

Pour toutes ces raisons nous estimons, Mesdames et Messieurs les Conseillers Communautaires, le débat nécessaire au sein de notre institution.

Voilà pourquoi, Monsieur le Président, nous demandons qu’une prochaine commission Déchets-Propreté-Eau-Assainissement traite des choix stratégiques de Marseille Provence Métropole pour les mettre en débat en Bureau et en Conseil de Communauté.

Si rien n’est bouclé, comme vous avez pu l’exprimer, Monsieur le Président, dans la presse quotidienne régionale, examinons alors sereinement ensemble toutes les pistes possibles, sans en refuser aucune à priori, et en déterminant ensemble quel doit être dans cette affaire le niveau de maîtrise de service public.

Les dernieres interventions

Dans le département Des Côtes-d’Armor au Sénat

Organisation et transformation du système de santé - Par / 18 juin 2019

Dans le département Visite du centre de rétention administrative de Rennes

Reportage du 28/02/19 sur France 3 Bretagne - Par / 5 mars 2019

Dans le département Parité dans les intercommunalités

Courrier aux maires des Côtes d’Armor - Par / 5 février 2019

Dans le département Prisonniers palestiniens

Courrier du 29/01/19 à Monsieur le Ministre de l’Europe et des affaires étrangères - Par / 29 janvier 2019

Dans le département Journée des droits des femmes

Une délégation d’élues au Sénat - Par / 13 mars 2018

Dans le département Nous demandons un plan de rattrapage sanitaire pour le Bassin minier  

Lancement d’un appel pour une santé restaurée dans le Bassin minier - Par / 30 janvier 2018

Dans le département Un grand malaise au centre pénitentiaire de Sequedin

Ma lettre à Nicole Belloubet, Ministre de la justice - Par / 24 janvier 2018

Dans le département Les syndicats et Christine Prunaud se mobilisent

Fermeture des bureaux de Poste à Saint-Brieuc - Par / 18 janvier 2018

Dans le département Projets Miniers

Lutte sur mon territoire des Côtes-d’Armor - Par / 3 octobre 2017

Dans le département NON à la remise en cause des locaux syndicaux

Veiller aux usages et mises à disposition dans l’Isère - Par / 21 avril 2017

Dans le département Usages et mises à disposition de locaux syndicaux

NON à une remise en cause en Isère - Par / 14 avril 2017

Dans le département Fusion annoncée des Services des Impôts

Inquiétude pour la vallée du Grésivaudan - Par / 7 avril 2017

Dans le département Législatives en Côtes d’Armor

Circonscription Lamballe-Loudéac : Candidate du PCF - Par / 4 avril 2017


Bio Express

Robert Bret

Ancien sénateur des Bouches-du-Rhône
En savoir plus
Administration