Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les courriers officiels

Pour une nouvelle décentralisation culturelle

Lettre à la Ministre de la Culture pour un meilleur partage de la culture -

Par / 4 novembre 2014

Madame la Ministre,

Nos politiques culturelles se sont construites dans la diversité. Son essor, dans les années cinquante et soixante, fut le fruit de l’engagement d’artistes innovants, de mouvements progressistes, de la présence de hauts fonctionnaires qui firent du développement culturel une priorité.

Mais les pratiques culturelles ont évolué, notamment celles des jeunes qui se développent désormais hors des schémas pensés naguère malgré les effets positifs de la décentralisation culturelle (décloisonnement des pratiques, ouverture des MJC ou des réseaux des scènes nationales…)
Toutefois, ces avancées se heurtent dorénavant aux diminutions budgétaires provoquant un mécanisme inverse à la décentralisation, une certaine recentralisation culturelle.

Aujourd’hui, sur 10 milliards de dépenses publiques pour la culture, plus de 7 sont assumés par les collectivités locales et territoriales, dont 4 par les communes. L’enjeu des politiques culturelles municipales est essentiel. Pourtant, l’Acte 3 de la décentralisation n’avait confié aucune responsabilité aux collectivités en matière culturelle ! Autrement dit, la culture ne serait représentée que dans des grands équipements en centres urbains, laissant de côté les territoires ruraux. Ce postulat s’il devait perdurer serait dramatique.

Il faut reconnaître également que trop souvent les artistes qui portent en région, de nouveaux projets sont insuffisamment écoutés. Des expériences et des potentiels humains sont ignorés par une certaine élite culturelle. C’est pourquoi, il est essentiel de redonner du souffle à certaines missions qui relèvent d’une politique nationale, comme par exemple des missions de formation artistique ouverte au plus grand nombre et dès le plus jeune âge, d’aide à la création, ou de défense des professionnels du secteur. Elles doivent être préservées et consolidées.

Les inégalités se sont creusées. Un large public répond présent aux grandes expositions ou manifestations marquantes mais la majorité de la population n’y a tout simplement pas accès.
La culture est un vecteur d’émancipation. Pourtant, le budget de ce ministère de la culture est en régression, avec une perte entre 2013 et 2014, de plus de 6,5% et de moins 18% pour les trois ans à venir (2015/2017).

Il est impérieux de mettre l’ambition culturelle au cœur de votre action. L’accès à des pratiques artistiques, l’intérêt pour les mots, les images et les sons, sont de formidables outils pour comprendre et vivre en société. Le travail de proximité, décentralisé, est décisif pour redonner du souffle, de l’espoir. Le besoin d’une politique nationale forte en la matière est incontournable. C’est par enrichissements mutuels que la décentralisation comptera. La culture est un bien partagé.

La situation des intermittents du spectacle illustre parfaitement ce désarroi dans lequel ses professionnels se débattent depuis de nombreuses années.

Vos prérogatives ministérielles doivent œuvrer en ce sens pour redonner de l’espoir aux artistes comme au public dans un souci d’une démocratisation culturelle empreinte de valeurs d’égalité, d’équité sur l’ensemble de notre territoire. André Malraux en rêvait, à nous de le concrétiser.

Je compte sur votre bienveillance et votre compréhension pour apporter des réponses rapides et efficaces aux nombreuses interrogations portées par le monde culturel.
Dans cette attente, je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’assurance de mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels 30 % des salariées ont déjà subi du harcèlement ou une agression sexuelle sur leur lieu de travail

Violences sexuelles et sexistes au travail-Ratification de la convention de l’OIT - Par / 4 mars 2021

Les courriers officiels En pleine pandémie, ce projet est une provocation

Fusion de la Fondation Vallée-Hôpital Paul Guiraud Villejuif - Par / 16 février 2021

Les courriers officiels Les chiffres du mal-logement dans notre pays demeurent alarmants

Expulsions locatives et politique publique du logement - Par / 3 février 2021

Les courriers officiels Parlementaires du Val-de-Marne, nous sommes déterminés à nous mobiliser !

Suppression de la chirurgie cardiaque du GHU Mondor-Courrier au Ministre - Par / 22 janvier 2021

Les courriers officiels Sortir du vide démocratique en Côte d’Ivoire

Nécessité de lever les mesures arbitraires et de favoriser le dialogue - Par / 10 novembre 2020

Les courriers officiels Maintenir une activité compatible avec l’impératif sanitaire

Nécessité et urgence d’un dialogue approfondi - Par / 6 novembre 2020

Les courriers officiels L’expulsion vers la Turquie de Mehmet Yalcin, militant kurde, met sa vie en danger

Courrier de Laurence Cohen et Pierre Laurent au Ministre des Affaires étrangères - Par / 18 septembre 2020

Les courriers officiels Un combat médical et emblématique d’une lutte contre l’impunité

Le Docteur Mukwege doit être mis sous la protection de la MONUSCO - Par / 10 septembre 2020

Les courriers officiels Il est urgent de reconnaître cette profession

Reconnaissance urgente pour la profession de sage-femme - Par / 31 juillet 2020

Administration