Groupe Communiste, Républicain, Citoyen, Écologiste - Kanaky

Les questions d’actualité

Avec le vote de la loi, le contrôle de l’action du gouvernement est constitutionnellement l’autre grande prérogative du Sénat. Celle-ci s’exerce notamment au travers des questions d’actualités (deux jeudis par mois), des questions orales, avec ou sans débat, et des questions écrites.

Lire la suite

La guerre en Irak n’est pas une fatalité

Par / 12 décembre 2002

par Hélène Luc

Monsieur le Président,
Monsieur le Ministre,
Mes cher(e)s collègues,

Ma question s’adressait à Monsieur le Premier Ministre et porte sur le danger de guerre en Irak. La situation n’a jamais été aussi dangereuse et inquiétante.
Dans le monde entier, rappelez-vous le million de personnes rassemblées à Florence, la mobilisation contre la guerre s’amplifie.

30% des Américains refusent que leurs Etats partent en guerre.
Jimmy Carter, prix Nobel de la paix s’est prononcé lui aussi contre le principe d’une guerre préventive.
Une large majorité de n os compatriotes rejettent un conflit et 45% estiment même que la France devrait rester totalement neutre.

Monsieur le Ministre, la France a joué un rôle actif et positif pour obliger les Etats-Unis à se plier à la décision de l’ONU, c’est un premier défi gagné. Je dénonce avec force et indignation l’attitude des ETATS Unis qui se sont arrogés le droit de s’approprier l’original du rapport remis par l’Irak à l’ONU et en minimise déjà le contenu.
Le Président Bush se déclare prêt à déclencher la guerre en utilisant l’arme nucléaire et les armes à neutrons ou à micro-ondes faisant de l’Irak une base d’essai de sa technologie meurtrière.

Les Etats-Unis amassent d’énormes quantités d’armes aux frontières et mobilisent des dizaines de milliers d’hommes au cours de manœuvres provocatrices. 15.000 soldats sont présents au Koweit.
La pression devient telle que l’explosion sera difficile à éviter.
Monsieur le Ministre, la France, par sa fermeté, a réussi à faire reconnaître le rôle de l’ONU et a empêché les Etats-Unis de déclarer immédiatement la guerre.
Hier, le Premier Ministre déclarait la guerre probable, mais pas inéluctable.

Monsieur le Ministre, quelle est la position du gouvernement devant l’intransigeance de M. BUSH ? Je vous demande solennellement, au nom du groupe communiste républicain et citoyen, de maintenir votre position de fermeté, jusqu’au bout, pour empêcher M. BUSH d’imposer la guerre au monde, aux conséquences catastrophiques pour l’humanité ?

Le gouvernement va-t-il convoquer le Parlement ?
Quant à nous, à la veille de Noël, en tout état de cause, nous appelons tous ceux qui veulent donner une chance à la paix à se retrouver dans toute la France dès ce samedi 14 décembre et notamment à 15 heures, Place de la République.

Les dernieres interventions

Les questions d’actualité 1000 milliards de perdus

... Mais pas pour les paradis fiscaux - Par / 25 octobre 2023

Administration