Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Ces chercheurs sont parfois payés 6 à 8 mois après le début de leur contrat

Précarité des enseignants vacataires à l’université -

Par / 12 juillet 2019

Madame Laurence Cohen alerte Mme la Ministre chargée de l’Enseignement supérieur sur la précarité des enseignantes et enseignants vacataires en université.
Ces chercheuses et chercheurs travaillent souvent sans contrats ni bulletins de salaires, lesquels sont fournis des mois après le travail réellement effectué.

Leur paiement est lui aussi très tardif, dans le meilleur des cas 4 à 6 mois après le début du contrat. Parfois, les délais sont encore plus longs : une chargée de cours de l’université Paris-8 témoigne n’avoir été payée qu’en juillet 2019 pour un contrat se terminant en décembre 2018. Comment ces jeunes, en situation précaire, sont-ils censés vivre en attendant d’être payés ? Certains d’entre-deux sont au RSA pour survivre. Mais là encore, les retards administratifs entraînent des ruptures d’indemnités, par exemple quand le vacataire n’est pas en mesure de présenter chaque mois un bulletin de salaire justificatif à la CAF.

Leurs contrats, des missions ponctuelles de quelques mois, ne leur donnent aucune garantie d’être reconduits l’année suivante.

De plus, les vacataires encore étudiants en thèse n’ont droit ni aux congés maladie ni aux congés maternité. Les vacataires en post-doctorat doivent quant à eux justifier d’une autre activité principale, d’au moins 20h par semaine, ou se déclarer autoentrepreneur et facturer à leur compte les prestations d’enseignement.

Selon le Collectif des travailleuses et travailleurs précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche, « la rémunération des vacataires nécessite de longs échanges avec des administrations elles-mêmes précarisées. Les vacataires apprennent parfois en cours de semestre qu’ils ou elles ne remplissent pas les critères pour être payés. »

Tout est fait pour précariser et fragiliser ces personnes qui, pourtant, sont « l’excellence de la nation », titulaires des plus hauts diplômes français existants. Il n’est pas acceptable que ces gens extrêmement brillants, qui forment des générations de jeunes à l’université soient si peu considérés.

En avril 2017, le secrétaire d’État à l’Enseignement Supérieur, Thierry Mandon, avait envoyé une circulaire aux présidents et présidentes d’université pour demander « la mise en paie régulière et sans délai des vacations ». Cela n’a malheureusement pas été appliqué. De nombreux collectifs de chercheurs et chercheuses dénoncent cette situation et vous ont alertée, Mme la Ministre, lors d’une lettre ouverte en mai 2018.

Ainsi, elle lui demande de se pencher urgemment sur la question, afin ces vacataires soient payé.e.s régulièrement et que des postes pérennes, avec davantage de titularisations, soient créés pour lutter contre cette instabilité professionnelle.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Suppressions de lits

Restructuration de l’offre hospitalière - Par / 25 janvier 2021

Les questions écrites Souffrance étudiante

Empêcher de nouveaux suicides - Par / 18 janvier 2021

Les questions écrites Sauvons le 3919

Modification du numéro dédié aux femmes victimes de violences - Par / 14 janvier 2021

Les questions écrites Crise sanitaire et hausse du nombre de bénéficiaires du revenu de solidarité active

Question au Ministre des Solidarités et de la Santé - Par / 14 janvier 2021

Les questions écrites Programme « Union européenne pour la santé »

Question écrite au Premier Ministre - Par / 14 janvier 2021

Les questions écrites Pessimisme de la jeunesse pour l’avenir

Question écrite au Premier Ministre - Par / 7 janvier 2021

Les questions écrites Suspension des commissions pour l’encaissement des titres restaurants

Question écrite au Ministre de l’économie, des finances et de la relance - Par / 18 décembre 2020

Les questions écrites Il n’y a jamais de créneau disponible !

Rendez-vous pour les titres de séjour dans les préfectures - Par / 10 décembre 2020

Les questions écrites Vague de démissions à la SNCF

Question écrite à la ministre de la transition écologique, chargé des transports - Par / 10 décembre 2020

Les questions écrites Mise en concurrence pour l’attribution de la ligne d’écoute dédiée aux femmes victimes de violences

Question - avec réponse - à la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances - Par / 10 décembre 2020

Les questions écrites Tension au Sahara occidental

Question écrite au ministre de l’Europe et des affaires étrangères - Par / 3 décembre 2020

Les questions écrites Dettes de loyer et femmes victimes de violences

Application de l’article 136 de la loi Logement, Aménagement et du numérique - Par / 3 décembre 2020

Les questions écrites Situation des Palestiniens de Jérusalem

Question écrite au ministre de l’Europe et des affaires étrangères - Par / 3 décembre 2020

Les questions écrites Arrêt du Conseil d’État du 19 novembre 2020

Question écrite à la ministre de la transition écologique - Par / 26 novembre 2020

Les questions écrites Conséquences économiques et sociales pour la jeunesse de la crise de la Covid-19

Question écrite au ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports - Par / 26 novembre 2020

Les questions écrites Progression du nombre de seniors dépendants dans les Hauts-de-France et mesures à prendre

Question écrite à la ministre déléguée auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargée de l’autonomie - Par / 26 novembre 2020

Les questions écrites Violences policières et révolte de la jeunesse au Nigéria

Question écrite au Ministre de l’Europe et des affaires étrangères - Par / 19 novembre 2020

Les questions écrites Remédier à une situation problématique

Constitution d’un dossier en vue de l’obtention de titres de séjour - Par / 19 novembre 2020

Administration