Groupe Communiste, Républicain, Citoyen, Écologiste - Kanaky

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Il faut un recrutement massif d’enseignants titulaires formés

Insuffisance des moyens pour l’enseignement primaire en Seine-et-Marne -

Par / 2 février 2024

Question écrite n° 10039

Mme Marianne Margaté attire l’attention de Mme la ministre de l’Éducation nationale, de la jeunesse, des sports et des jeux Olympiques et Paralympiques sur les moyens insuffisants attribués en matière d’enseignement primaire en Seine-et-Marne. Si l’attribution de 60 postes alloués au département est à saluer elle est loin de rattraper l’immense retard de ce département en taux d’encadrement des élèves. Il est en effet à rappeler que la Seine-et-Marne était il y a quelques années le dernier département français en ce qui concerne le taux d’encadrement des élèves. Le recours à 430 contractuels illustre d’ailleurs les besoins criants qui ne sont toujours pas couverts. Il est également à relever qu’en matière de création de postes « réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté » (RASED) il y a de graves insuffisances. Trop souvent les enseignants de maternelle et d’élémentaire doivent accueillir des élèves à besoin particulier sans moyens. Une attribution massive de RASED à dominante pédagogique est nécessaire tout comme des moyens supplémentaires pour les élèves en situation d’handicap. Par ailleurs il n’y a que 80 postes de psychologues sur les 100 prévus qui sont pourvus dont 10 contractuels. S’ajoute à ces problèmes départementaux la revalorisation très insuffisante du salaire des enseignants qui a de lourdes conséquences sur l’attractivité du métier. Il en résulte une baisse de candidats. Par conséquent les enseignants remplaçants se font également de plus en plus rares ce qui a de graves conséquences sur l’enseignement dispensé aux enfants. L’ensemble de ces faits explique le rejet par des syndicats d’enseignants de la carte scolaire concernant la Seine-et-Marne et leur forte mobilisation lors du mouvement de grève le 1er février 2024. Plutôt que de mettre l’accent sur l’enseignement privé, largement financé par des fonds publics, qui aggrave les inégalités et menace la mixité sociale il faut un recrutement massif d’enseignants titulaires formés et un financement adéquat pour les écoles publiques, seules à même de combattre les inégalités sociales et fournir une éducation laïque, égalitaire et gratuite. Elle lui demande ce qu’elle compte faire en ce sens.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Une relance du dialogue social nécessaire

Organisation du temps de travail des agents du service départemental d’incendie et de secours de Seine-et-Marne dans le cadre des jeux Olympiques - Par / 15 mai 2024

Administration