Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Pour un rétablissement du dialogue social

Réforme des statuts du personnel de l’agence française de développement -

Par / 9 octobre 2021

Question écrite n° 24875

M. Pierre Laurent attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur le projet de réforme des statuts du personnel de l’agence française de développement (AFD). Cette réforme vise officiellement à remplacer des statuts datant de 1996. De très nombreux salariés estiment qu’elle vise surtout, sous couvert de modernisation, à rogner un certain nombre de conquis sociaux comme la prime d’ancienneté, le supplément familial, en sus de la mise en place d’un nouveau système de rémunération basé sur des primes de performance qui favoriseront des inégalités par la flexibilisation de la masse salariale et à une précarisation des emplois. Un accord de 2017 prévoyait explicitement que si les statuts du personnel de l’agence devaient être modifiés, cela se ferait par la négociation collective, comme cela a été le cas pour ceux de 1996. Selon les représentants des salariés tout ceci dénote une dégradation sans précédent du dialogue social à l’AFD accentuée par le refus de la direction d’appliquer l’accord télétravail, ce qui a conduit à la condamnation de l’AFD par le tribunal judiciaire de Paris le 28 septembre 2021. Il lui demande ce qu’il compte faire pour un rétablissement du dialogue social qui passe notamment par une véritable négociation des statuts du personnel comme la direction de l’AFD s’y était engagée en 2017.

Réponse de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères

Publiée le : 30/12/2021, page 7150


Texte de la réponse :

Les statuts du personnel de l’Agence française de développement (AFD) datent de 1959 et ont été partiellement révisés en 1997. Leur évolution est souhaitable pour les adapter au nouveau contexte dans lequel cet établissement évolue, marqué en particulier par une compétition internationale forte et une exigence de redevabilité rehaussée. De plus, un certain nombre de dispositions sont devenues obsolètes ou peu adaptées à une agence dont les effectifs se sont significativement accrus ces dernières années, en France comme à l’étranger. Cette réforme a été, en outre, recommandée par la Cour des comptes, dans son rapport public de 2018 « Le groupe Agence française de développement : mutations et nouvelle ambition ». Engagés en 2017, les travaux internes préparatoires ont montré l’attente des personnels d’une modernisation des règles de gestion des ressources humaines et leur souhait d’une meilleure prise en compte de leurs conditions de travail, y compris en matière de sécurité. L’AFD a donc amorcé une réforme de ses statuts afin de leur apporter plus de simplicité et de lisibilité, de mieux valoriser les responsabilités et les performances de ses collaborateurs, d’améliorer sa capacité à maîtriser la masse salariale en limitant les facteurs exogènes d’évolution et de les rendre conforme à l’évolution du droit du travail. Depuis fin 2020, la direction de l’AFD mène des discussions avec les organisations représentant les personnels, à la fois sur la méthode à suivre et sur les objectifs d’une modification des statuts des personnels qui sera complétée, dans les mois à venir, par la négociation d’accords collectifs d’entreprise. Cette réforme doit permettre de faire évoluer le cadre de gestion des ressources humaines pour reconnaître de nouvelles compétences professionnelles, mieux valoriser les parcours et les efforts, tant collectifs qu’individuels, tout en s’assurant que l’équité et la transparence soient améliorées. Les organisations syndicales disposent traditionnellement d’une place importante dans le dispositif des relations sociales au sein de l’AFD et de nombreuses négociations ont permis, par le passé, d’aboutir à des accords novateurs en matière de qualité de vie au travail, de diversité, d’égalité entre les femmes et les hommes, de prise en compte des personnes en situation de handicap ou encore de gestion du temps de travail. Les pratiques déployées en matière de dialogue social continueront d’être mises en œuvre par la direction de l’AFD dans les discussions en cours, en tenant compte du contexte de la Covid-19, qui a provoqué des changements profonds dans l’organisation du travail. L’État soutient cette évolution des statuts des personnels. Il a accompagné financièrement la croissance de l’activité de l’AFD, dont la masse salariale a augmenté de plus de 50% entre 2010 et 2017. Il est également soucieux du climat social de l’AFD et de la bonne association des représentants des personnels dans l’évolution des règles internes, afin que l’AFD demeure performante et attractive, pour mettre en œuvre la politique de solidarité internationale de la France, dont les ambitions viennent d’être rappelées par la loi de programmation sur le développement solidaire et la lutte contre les inégalités mondiales du 4 août 2021.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Il faut mettre fin à l’irresponsabilité économique des grands groupes !

Les collectivités doivent bénéficier d’un droit de regard sur les décisions prises par les entreprises récipendiaires d’aides. - Par / 19 mai 2022

Les questions écrites Suspensions pour suractivité médicale

Question écrite au Ministre des Solidarités et de la Santé - Par / 2 mai 2022

Les questions écrites Poursuivre la réduction des risques liés à l’utilisation des pesticides.

Rester pleinement attentif à l’évolution des ambitions portées par la directive pour limiter l’usage des produits phytosanitaires. - Par / 29 avril 2022

Les questions écrites Il faut sauvegarder l’élevage familial !

Il faut s’assurer que la directive IED ne pénalise pas les élevages familiaux français non-intensifs - Par / 29 avril 2022

Les questions écrites Il faut mettre fin à la spéculation sur les matières premières agricoles.

Pour la mise en place de mesures d’encadrement des prix, d’une interdiction de spéculer et d’actions au niveau communautaire. - Par / 29 avril 2022

Les questions écrites Mort sociale chez les personnes âgées

Question écrite avec réponse à la Ministre chargée de l’Autonomie - Par / 28 avril 2022

Les questions écrites Situation de la Caisse d’allocations familiales (CAF) du Nord

Question écrite avec réponse au Ministre des Solidarités et de la Santé - Par / 28 avril 2022

Les questions écrites Il faut mettre fin au statut précaire des assistants d’éducation.

Les AED sont le centre névralgique de la vie scolaire dans les collèges et les lycées publics. - Par / 19 avril 2022

Les questions écrites Il faut protéger nos cantines de la hausse des prix des matières premières !

Quels moyens et mesures d’accompagnement le Gouvernement entend-il mettre en œuvre pour accompagner financièrement et techniquement les collectivités ? - Par / 19 avril 2022

Les questions écrites Valoriser les professionnels de la filière socio-éducative.

Préciser les intentions du gouvernenment envers les personnels charger d’assurer les missions logistiques, techniques et administratives. - Par / 19 avril 2022

Les questions écrites Sécuriser les carrières des assistants d’éducation.

Rendre effective la CDIsation des AED concernés et expliciter les mesures à mettre en place pour les AED qui exercent depuis moins de 6 ans. - Par / 19 avril 2022

Les questions écrites Aucune expulsion des personnes reconnues DALO logées dans le parc social

Application des circulaires concernant les expulsions locatives - Par / 19 avril 2022

Les questions écrites Lutte contre le Paludisme

Question écrite avec réponse au Ministre de l’Europe et des affaires étrangères - Par / 14 avril 2022

Les questions écrites Financement du soutien humanitaire en Ukraine

Question écrite au ministre de l’Europe et des affaires étrangères - Par / 6 avril 2022

Les questions écrites Situation de l’entreprise Valdunes dans le Nord

Question écrite à la ministre déléguée chargée de l’industrie - Par / 5 avril 2022

Les questions écrites Adopte un-e AESH

Privatisation des AESH - Par / 4 avril 2022

Les questions écrites Une privatisation de missions habituellement propres à l’État

Développement des entreprises militaires et de sécurité privées dans le monde - Par / 11 mars 2022

Les questions écrites Remédier à des déséquilibres entre pays européens

Nécessité de dispositifs transfrontaliers de compensation financière et fiscale entre la France et le Luxembourg - Par / 4 mars 2022

Les questions écrites Dépakine : Indemnisation dans les cas de décès in utero

Question n° 26992 adressée à M. le ministre des solidarités et de la santé - Par / 28 février 2022

Administration