Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

560 euros de RSA par mois ne permettent pas de vivre !

Coupures abusives du revenu de solidarité active -

Par / 18 septembre 2019

Mme Laurence Cohen attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le risque de coupures abusives du revenu de solidarité active (RSA) pour certaines et certains de ses bénéficiaires.

En effet, depuis 2016, les départements peuvent effectuer des contrôles et accéder aux comptes bancaires des allocataires du RSA. Ainsi, toute somme supplémentaire perçue entraîne le remboursement d’une partie du RSA voire la coupure de celui-ci.

Si cette démarche vise à lutter contre les abus et la fraude fiscale et qu’elle puisse apparaître justifiée dans certains cas, elle est pourtant parfois utilisée de manière abusive, donnant lieu à des situations grotesques. En effet, certaines personnes, très précaires, se retrouvent à devoir rembourser leur RSA suite à des aides ponctuelles de leur famille, à une somme reçue pour leur anniversaire, à un remboursement de dette en leur faveur, à la vente de certains meubles pour survivre, etc. Ces personnes risquent alors de se retrouver sans rien.

560 euros de RSA par mois ne permettent pas de vivre, de payer un loyer, même modeste, les courses, les factures du quotidien. Ces aides ponctuelles, provenant souvent de la famille de l’allocataire, ne constituent en aucun cas de la fraude fiscale mais simplement une béquille pour survivre.

Les délégués du Défenseur des droits en Alsace dénoncent ces contrôles abusifs depuis 2016 et le Défenseur des droits avait ouvert une enquête à ce propos en 2017.

Ainsi, elle lui demande quelles mesures elle compte entreprendre pour veiller à ne pas fragiliser davantage les plus précaires à travers ces contrôles.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Fichage de la population ?!

Logiciel GendNotes et surveillance politique - Par / 11 mars 2020

Les questions écrites Violences sexistes au travail

La ratification de la convention 190 de l’OIT ne peut plus attendre - Par / 10 mars 2020

Les questions écrites La culture française est infectée par le coronavirus !

Impact du COVID-19 sur le statut des intermittent·es - Par / 10 mars 2020

Les questions écrites Conditions de détention des mineurs non accompagnés

Stigmatisation, manque de personnels et manque de moyens - Par / 4 mars 2020

Les questions écrites Nouveau règlement liberticide à l’université ?!

Attaque contre la liberté de se réunir - Par / 26 février 2020

Les questions écrites Précarité à l’hôpital

Multiples recours aux CDD dans les hôpitaux publics - Par / 25 février 2020

Les questions écrites Endives contaminées aux OGM ?!

Variétés rendues tolérantes aux herbicides - Par / 19 février 2020

Les questions écrites Mains arrachées ou maintien de l’ordre ?

Dangerosité des grenades GM2L - Par / 19 février 2020

Les questions écrites Expérimentation des maisons de naissance

Quel bilan depuis 2013 ? - Par / 10 février 2020

Les questions écrites Les grévistes ne sont pas toujours comptabilisés !

Méthode officielle de comptage des professeurs grévistes - Par / 21 janvier 2020

Les questions écrites Il en va de la sécurité des patients

Déclaration des Evénements Indésirables graves (EIG) dans les établissements de santé - Par / 20 décembre 2019

Les questions écrites Faire cesser d’éventuels agissements illégaux

Fichages religieux dans des établissements privés sous contrat d’association avec l’État - Par / 25 novembre 2019

Les questions écrites Les CCI de Bretagne ont déjà perdu 15% de leurs collaborateurs

Budget du réseau des chambres de commerce et d’industrie - Par / 14 novembre 2019

Les questions écrites La précarité tue !

Immolation d’un étudiant à Lyon - Par / 13 novembre 2019


Bio Express

Laurence Cohen

Sénatrice du Val-de-Marne
Membre de la commission des Affaires sociales
Elue le 25 novembre 2011
En savoir plus
Administration