Groupe Communiste, Républicain, Citoyen, Écologiste - Kanaky

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Il faut remédier à une situation catastrophique

Zonage des médecins généralistes en Seine-et-Marne -

Par / 5 avril 2024

Question écrite n° 11140

Mme Marianne Margaté attire l’attention de M. le ministre délégué auprès de la ministre du travail, de la santé et des solidarités, chargé de la santé et de la prévention sur le zonage des médecins généralistes en Seine-et-Marne. En ce qui concerne le nombre de généralistes par rapport à la population, la Seine-et-Marne est le 99ème département sur 101. Ainsi la moyenne en Seine-et-Marne est seulement de 89 médecins généralistes pour 100 000 habitants. Dans certaines villes de ce département comme Vaires-sur-Marne par exemple on est même à jusqu’à trois fois moins de médecins généralistes que cette moyenne départementale déjà catastrophique ! Il est à noter également que la ville voisine de Brou-sur-Chantereine ne compte que deux généralistes qui sont proches de la retraite. Pourtant ces villes, parmi d’autres en Seine-et-Marne, ne bénéficient pas du classement en zone d’intervention prioritaire (ZIP) qui permet de bénéficier d’aides à l’installation de médecins et de centres de santé. C’est préjudiciable puisque comme l’indique l’agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France elle-même « la diminution des médecins généralistes se portait majoritairement sur des zones qui n’avaient pas été identifiées en ZIP en 2018, là où les aides étaient donc moindres voire absentes. » Le ministère de la santé a indiqué quant à lui le trois novembre 2022 que « chaque ARS peut modifier son arrêté régional dès lors que la situation locale le nécessite, requalifiant des zones pour ajuster les aides en fonction des besoins. » et que sans attendre une révision de l’arrêté instituant ces ZIP « les ARS peuvent si nécessaire actualiser l’identification de leurs zones sous-denses. » Par conséquent elle lui demande au vu de la situation catastrophique de ce département d’agir avec diligence en faveur soit d’un classement de toutes les villes de la Seine-et-Marne en ZIP, soit, a minima, de faire en sorte que les villes seine-et-marnaises qui sont en dessous de la moyenne départementale déjà très mauvaise de 89 médecins pour 100 000 habitants soient immédiatement classées en ZIP.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Une relance du dialogue social nécessaire

Organisation du temps de travail des agents du service départemental d’incendie et de secours de Seine-et-Marne dans le cadre des jeux Olympiques - Par / 15 mai 2024

Les questions écrites Un projet préjudiciable tant du point de vue environnemental que de l’équité

Extension de la décharge de déchets dangereux de Villeparisis-Courtry - Par / 29 février 2024

Les questions écrites Nangis subit une dégradation de sa situation

Il faut un contrat spécifique pourvu de moyens à la hauteur pour cette ville - Par / 28 février 2024

Administration