Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Un contre-projet crédible, une concertation nécessaire

Prise en charge cardiologique en Saône-et-Loire -

Par / 4 mai 2018

Question écrite n° 04885

M. Pierre Laurent attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’offre de soins en matière de cardiologie de proximité et interventionnelle en Saône-et-Loire.

En 2016, l’agence régionale de santé jugeait nécessaire la mise en place de nouveaux équipements, avec l’ouverture d’une unité de coronarographie et d’angioplastie pour le service de cardiologie du centre hospitalier de Chalon-sur-Saône. Ces équipements sont importants pour l’ensemble des cardiaques et en particulier pour traiter au plus vite les patients victimes d’un infarctus. Or, le 20 juin 2017, l’agence régionale de santé (ARS) est revenue sur sa recommandation de l’année précédente. Elle a considéré que l’installation de tels équipements n’était plus à l’ordre du jour.

Pourtant le nord de la Saône-et-Loire compte près de 350 000 habitants, qui ne bénéficient pas aujourd’hui des équipements adéquats et qui sont menacés demain d’une dégradation considérable de la prise en charge cardiologique. Dans ses propositions du 5 mars 2018, l’ARS persiste dans sa logique exprimée en 2017.

Face à cet état de fait, le centre hospitalier de Chalon-sur-Saône a élaboré le 6 avril 2018 un projet visant à garantir des soins de qualité au sein de tous les territoires concernés avec un maintien d’une cardiologie de proximité. Ce projet a, en résumé, pour objet de mettre en œuvre un projet médical commun respectueux de tous organisant les stratégies médicales des établissements et des acteurs concernés, de faire intervenir des personnels médicaux et non médicaux sur plusieurs sites et enfin de partager une démarche qualité sur la prise en charge cardiovasculaire dans l’ensemble des établissements au bénéfice de la population.

Cette proposition a été refusée officiellement par le centre hospitalier universitaire (CHU) de Dijon. Le 16 avril 2018, une demande urgente de médiation a été faite au médiateur national auprès du ministère de la santé.

Il serait dans l’intérêt général qu’une concertation avec tous les acteurs concernés s’installe à partir des propositions précises contenues dans le projet du 6 avril 2018. Il lui demande ce qu’elle compte faire en ce sens.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Le processus de paix engagé par les Nations unies doit être respecté

Accord commercial entre l’Union européenne et le Maroc - Par / 12 novembre 2018

Les questions écrites De la nécessité d’impulser un véritable dialogue social

Procédures disciplinaires à l’encontre de syndicalistes de la société nationale des chemins de fer français - Par / 5 novembre 2018

Les questions écrites 55 millions d’euros supprimés pour les EPT

Dotation d’intercommunalité pour les Territoires du Grand Paris - Par / 17 octobre 2018

Les questions écrites 15% d’agressions homophobes en plus en 2018

Vagues d’agressions homophobes en France - Par / 17 octobre 2018

Les questions écrites Ces projets sont essentiels pour le développement et l’attractivité de ces territoires

Inquiétudes sur le retard ou l’abandon de certains projets de transports dans le Val-de-Marne - Par / 1er octobre 2018

Les questions écrites Pour renforcer le droit à l’IVG sur l’ensemble du territoire

Suppression de la clause de conscience pour l’IVG - Par / 28 septembre 2018

Les questions écrites Surmonter les tensions et remédier au blocage institutionnel

Situation de l’université Jean Jaurès à Toulouse - Par / 21 septembre 2018

Les questions écrites Cette fermeture prive les 4/5 de la population du département d’un lieu de proximité.

Fermeture du lieu d’accueil des victimes de violences de Lorient - Par / 12 septembre 2018

Les questions écrites Mettre fin à une discrimination

Situation des assistants socio-éducatifs hospitaliers - Par / 12 septembre 2018

Les questions écrites Sanofi privilégie ses profits....

Arrêt de la commercialisation du vaccin anti-rougeole - Par / 13 juillet 2018

Administration