Groupe Communiste, Républicain, Citoyen, Écologiste - Kanaky

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Fonctionnement des établissements et services d’aide par le travail

Par / 27 juillet 2006

Mme Evelyne Didier attire l’attention de M. le ministre délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille sur la publication du décret relatif au fonctionnement des établissements et services d’aide par le travail, daté du 16 juin 2005.

En effet, il en résulte que le niveau de ressources de la plupart des travailleurs handicapés de CAT vont s’en trouver amoindris. Une baisse de leur rémunération est inévitable, le texte entraînant un manque à gagner de l’ordre de 14 euros mensuels par rapport à la situation antérieure à la loi du 11 février 2005, compte tenu des modifications apportées au mode de calcul de I’AAH différentielle, et cela malgré les alertes et propositions formulées par l’UNAPEI auprès de l’État.

C’est pourquoi, elle lui demande de bien vouloir lui indiquer dans quelle mesure une solution peut être apportée à ce problème et comment le gouvernement compte pallier ce manque à gagner.

Réponse du Ministère délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille

La loi du 11 février 2005 a renforcé les droits des travailleurs handicapés et a réaffirmé la vocation médico-sociale des centres d’aide par le travail (CAT), préservant ainsi la spécificité du travail en milieu protégé. Le décret du 16 juin 2006 et les autres mesures d’application de la loi du 11 février 2005 ont apporté des améliorations sensibles à la situation des travailleurs handicapés en milieu protégé, qu’il s’agisse des droits à congés, du maintien de la rémunération en cas d’arrêt maladie ou de l’accès au milieu ordinaire pour les travailleurs qui le souhaitent.

Ce décret se traduit aussi par une réelle revalorisation des ressources des travailleurs handicapés. Pour 2007, par exemple, la réforme permet un gain pouvant aller jusqu’à 26 euros par mois selon le montant de rémunération garantie en établissement et service d’aide par le travail (ESAT). Cet effet s’ajoute à la création de la garantie de ressources pour les travailleurs handicapés en juillet 2005, à la revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés en janvier 2006 (+ 1,8 %) ainsi qu’aux effets de l’augmentation du salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) en juillet 2006 (+ 3,05 %).

Pour les petites rémunérations, ces mesures risquaient toutefois de ne pas compenser entièrement l’écart de ressources occasionné par le changement de formule de calcul de l’allocation aux adultes handicapés.
C’est pourquoi le ministre chargé des personnes handicapées a souhaité que des mesures réglementaires soient prises pour compléter la réforme de l’aide au poste, permettant d’améliorer encore la rémunération de l’ensemble des travailleurs en CAT à concurrence de 14 euros au moins. En application de cette décision, le mécanisme de neutralisation prévu dans le cadre de la réforme de l’aide au poste entrant en vigueur au 1er janvier 2007 sera renforcé. L’abattement opéré sur la rémunération garantie pour calculer le montant de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) sera de 3,5 % pour une rémunération directe égale à 5,1 % du SMIC ; il croîtra ensuite de 0,5 % par tranche de 5 % de rémunération directe pour atteindre un maximum de 5 % pour les salariés ayant une rémunération directe de 20 % du SMIC en plus. Cette réforme doit aussi être l’occasion d’augmenter la rémunération directe versée aux travailleurs handicapés par leur employeur. Une convention sera donc passée entre l’Etat et toutes les associations gestionnaires. Ce protocole d’accord fixera des objectifs de formation des usagers du CAT et de progression de leur rémunération directe.

Il détaillera aussi un certain nombre de garanties pour que les conventions prévues par l’article R. 243-8 du code de l’action sociale et des familles prennent pleinement en compte la situation particulière de chaque établissement. Un décret validera ces orientations et sera publié dans les prochaines semaines, suite à l’avis favorable du 4 octobre dernier du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH).

Les dernieres interventions

Les questions écrites Un projet préjudiciable tant du point de vue environnemental que de l’équité

Extension de la décharge de déchets dangereux de Villeparisis-Courtry - Par / 29 février 2024

Les questions écrites Nangis subit une dégradation de sa situation

Il faut un contrat spécifique pourvu de moyens à la hauteur pour cette ville - Par / 28 février 2024

Les questions écrites Un effet de bascule préjudiciable en matière de calcul SRU

Des modes de calcul à changer pour certaines petites communes - Par / 13 février 2024

Les questions écrites Il faut un recrutement massif d’enseignants titulaires formés

Insuffisance des moyens pour l’enseignement primaire en Seine-et-Marne - Par / 2 février 2024

Les questions écrites Une évolution des dispositions légales indispensable

Publication du décret relatif à l’implantation des officines de pharmacie - Par / 18 janvier 2024

Les questions écrites Un rééquilibrage absolument nécessaire

Implantation de décharges dans le département de la Seine-et-Marne - Par / 13 décembre 2023

Les questions écrites Le Gouvernement doit agir vite et fort

Avenir de la voie ferrée Flamboin-Gouai-Montereau - Par / 11 décembre 2023

Les questions écrites Pour un plan d’urgence global de santé partant des besoins

Graves insuffisances du prochain plan régional de santé Ile-de-France pour le département de la Seine-et-Marne - Par / 8 décembre 2023

Les questions écrites Il faut satisfaire les attentes locales légitimes

Électrification de la ligne ferroviaire reliant Meaux et La Ferté-Milon - Par / 1er décembre 2023

Les questions écrites Multiplication des expulsions locatives

Question écrite au Ministre chargé du Logement - Par / 30 novembre 2023

Les questions écrites Modalités d’application de l’article 222-14-2 du Code Pénal

Question écrite au Ministre de l’intérieur et des Outre-mer - Par / 27 novembre 2023

Les questions écrites Dépistage de la drépanocytose

Question écrite au ministre de la santé et de la prévention - Par / 23 novembre 2023

Administration