[(IMG/auton1599.jpg|non) Insuffisances de la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 relative à la reconnaissance et à l'indemnisation des victimes des essais nucléaires français - Elargir l'accès à l'indemnisation - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Insuffisances de la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 relative à la reconnaissance et à l’indemnisation des victimes des essais nucléaires français

Elargir l’accès à l’indemnisation -

Par / 8 février 2013

Mme Annie David appelle l’attention de M. le ministre de la défense sur les insuffisances de la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 relative à la reconnaissance et à l’indemnisation des victimes des essais nucléaires français.
En effet, les critères de prise en compte des dossiers - être au bon endroit, à la bonne date, avoir une pathologie qui est sur une liste de 21 maladies reconnues et pour finir, passer l’examen au cas par cas du comité d’indemnisation - sont extrêmement rigides.
En outre, la loi suscitée stipule qu’un lien de causalité doit être établi obligatoirement, or il est très difficile d’établir ce lien direct entre les essais et la maladie dans la mesure où les maladies se déclarent après plusieurs années, voire des dizaines d’années, et le lien avec l’exposition aux radiations se démontre donc avant tout d’un point de vue statistique.
Cette loi ne repose donc pas sur la présomption de causalité entre la présence chez un individu d’une maladie radio-induite et son exposition à des rayonnements ionisants dus aux essais nucléaires français.
Aussi, sur les 720 dossiers qui ont été déposés depuis 2010, 716 ont été refusés.
C’est la raison pour laquelle l’association des vétérans des essais nucléaires propose une révision de la législation actuelle qui reviendrait notamment sur la notion de risque négligeable laquelle reste une appréciation des plus floues et expose la victime au risque d’interprétations négatives.

Elle lui rappelle à cet égard qu’en règle générale, s’agissant des victimes de risques professionnels, l’indemnisation se fait en raison de la présence sur un site exposé et de l’apparition d’une maladie correspondant à cette exposition.

Elle propose également d’introduire le principe de renversement de la charge de la preuve. Il revient, en effet, à l’administration de prouver qu’il n’existe aucun lien entre la pathologie et les essais nucléaires.

Elle lui demande ainsi ce que le Gouvernement compte entreprendre pour pallier les insuffisances de la loi du 5 janvier 2010 afin d’élargir l’accès à l’indemnisation pour les victimes des essais nucléaires français.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Ce sont des enfants en danger, pas des fraudeurs !

Fichier de mineurs non accompagnés - Par / 17 décembre 2018

Les questions écrites Donner la priorité aux transports du quotidien

Le Charles de Gaulle express est un projet nuisible et coûteux - Par / 13 décembre 2018

Les questions écrites Garantir la liberté d’informer

Conditions d’exercice du métier de journaliste lors de manifestations - Par / 11 décembre 2018

Les questions écrites Vague de suicides en Guyane : situation urgente !

Mal-être des populations amérindiennes et pénurie de personnels de santé - Par / 11 décembre 2018

Les questions écrites Il faut garantir le caractère public de cet établissement

Situation du Laboratoire du Fractionnement et des Biotechnologies - Par / 7 décembre 2018

Les questions écrites La dangerosité de cette mélocule est largement reconnue

Utilisation de désherbants à base de "Prosulfocarde" - Par / 6 décembre 2018

Les questions écrites La France doit reconnaître ses torts en Outre-mer !

Patronymes dégradants imposés après l’abolition de l’esclavage - Par / 4 décembre 2018

Les questions écrites Arrêter l’escalade des violences

Usage de grenades GLI-F4 lors d’opérations de maintien de l’ordre - Par / 3 décembre 2018

Les questions écrites Rétablir une concertation avec les syndicats

Situation des artistes du spectacle détachés - Par / 29 novembre 2018

Les questions écrites Cette sélection par l’argent portera préjudice aux plus démunis !

Augmentation des frais d’inscription pour les étudiants hors UE - Par / 21 novembre 2018

Les questions écrites Le processus de paix engagé par les Nations unies doit être respecté

Accord commercial entre l’Union européenne et le Maroc - Par / 12 novembre 2018

Les questions écrites De la nécessité d’impulser un véritable dialogue social

Procédures disciplinaires à l’encontre de syndicalistes de la société nationale des chemins de fer français - Par / 5 novembre 2018

Administration