[(IMG/auton1599.jpg|non) Remboursement de frais d'aide à la personne aux élus - ne percevant pas d'indemnité de fonction - Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Remboursement de frais d’aide à la personne aux élus

ne percevant pas d’indemnité de fonction -

Par / 20 septembre 2011

Madame Annie David attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration sur le remboursement de frais d’aide à la personne aux élus ne percevant d’indemnité de fonction, conformément aux articles L 2123-1 et L 2123-18-2 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT) qui précise que « le remboursement se fera sur la base d’un état de frais et que ce remboursement ne peut excéder, par heure, le montant horaire du salaire minimum de croissance ».

Au vu de cet article, les services de la ville concernée ont fixé le montant à rembourser à une conseillère municipale pour ses heures de présence en Conseil municipal et en commissions municipales en simulant une paie calculée sur la base du SMIC dans le cadre d’une garde d’enfants à domicile. Le calcul de la ville prenait donc en compte la part salariale et la part patronale, déduction faite de la prise en charge des cotisations sociales par la Caisse d’allocations familiales (un outil de simulation est disponible sur le site internet (Pajemploi).

Les montants mandatés par la ville en 2010 l’ont été sur cette base, et au vu des copies de bulletins de salaires effectivement réglés par la conseillère municipale à son employée.

En revanche, le mandat correspondant au remboursement des frais du premier trimestre 2011 a fait l’objet d’un rejet par le Trésorier principal, au motif que le montant horaire appliqué ne correspond pas au SMIC horaire brut en vigueur pour 2011.

Le montant mandaté ne correspond pas en effet au strict produit entre le nombre d’heures et le SMIC horaire brut soit 9€, puisqu’il inclut les charges patronales.

Selon l’interprétation de la trésorerie principale, le remboursement doit être forfaitaire, et ne doit pas correspondre à l’équivalent d’une rémunération de gardes d’enfants sur la base du SMIC incluant les charges patronales.

Ce changement de position a conduit à une incompréhension de la part de l’élue concernée qui m’amène à solliciter un éclairage de votre part.

A défaut de jurisprudence disponible, et la ville n’ayant pas de marge de manœuvre pour rédiger autrement une délibération qu’en rappelant strictement les termes du CGCT, elle lui demande de bien vouloir lever toute ambiguïté sur l’interprétation à donner au texte du CGCT.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Pour une campagne de prévention dans les lieux festifs

Dangerosité du ’’ gaz hilarant’’ - Par / 8 janvier 2019

Les questions écrites Ce sont des enfants en danger, pas des fraudeurs !

Fichier de mineurs non accompagnés - Par / 17 décembre 2018

Les questions écrites Donner la priorité aux transports du quotidien

Le Charles de Gaulle express est un projet nuisible et coûteux - Par / 13 décembre 2018

Les questions écrites Garantir la liberté d’informer

Conditions d’exercice du métier de journaliste lors de manifestations - Par / 11 décembre 2018

Les questions écrites Vague de suicides en Guyane : situation urgente !

Mal-être des populations amérindiennes et pénurie de personnels de santé - Par / 11 décembre 2018

Les questions écrites Il faut garantir le caractère public de cet établissement

Situation du Laboratoire du Fractionnement et des Biotechnologies - Par / 7 décembre 2018

Les questions écrites La dangerosité de cette mélocule est largement reconnue

Utilisation de désherbants à base de "Prosulfocarde" - Par / 6 décembre 2018

Les questions écrites La France doit reconnaître ses torts en Outre-mer !

Patronymes dégradants imposés après l’abolition de l’esclavage - Par / 4 décembre 2018

Les questions écrites Arrêter l’escalade des violences

Usage de grenades GLI-F4 lors d’opérations de maintien de l’ordre - Par / 3 décembre 2018

Les questions écrites Rétablir une concertation avec les syndicats

Situation des artistes du spectacle détachés - Par / 29 novembre 2018

Les questions écrites Cette sélection par l’argent portera préjudice aux plus démunis !

Augmentation des frais d’inscription pour les étudiants hors UE - Par / 21 novembre 2018

Les questions écrites Le processus de paix engagé par les Nations unies doit être respecté

Accord commercial entre l’Union européenne et le Maroc - Par / 12 novembre 2018

Les questions écrites De la nécessité d’impulser un véritable dialogue social

Procédures disciplinaires à l’encontre de syndicalistes de la société nationale des chemins de fer français - Par / 5 novembre 2018

Administration