Groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Écologiste

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Revalorisation des pensions de retraite

Question écrite adressée au Ministre du Budget -

Par / 16 mai 2011

M. Bernard Vera attire l’attention de M. le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État sur la faiblesse des pensions de retraite et sur leur nécessaire revalorisation.

En effet, depuis l’entrée en vigueur de la loi n° 2003-775 du 21 août 2003 sur la réforme des retraites, la revalorisation des pensions s’effectue chaque année sur la base de l’indice des prix de l’INSEE de l’année précédente ainsi qu’à partir de l’indice prévisionnel de l’année concernée.

Cependant, comme le reconnaît l’INSEE lui-même, l’indice de prix n’est ni un indice du coût de la vie ni un indice de pouvoir d’achat. Il mesure simplement l’évolution du niveau moyen des prix des biens et des services consommés par l’ensemble des ménages pondérés par leur part dans la consommation moyenne.

De ce fait, certaines dépenses contraintes, telles que les dépenses liées au logement, à l’énergie, à l’alimentation ou encore à la protection sociale ont augmenté bien plus que l’inflation calculée. De même, l’indice INSEE ne prend pas en compte un certain nombre de dépenses qui pèsent sur le revenu disponible, telles que l’achat du logement, les impôts directs ou encore les cotisations sociales.

Or, la grande majorité des retraités est directement impactée par le poids croissant de ces dépenses contraintes, la pension moyenne étant de 1 122 euros par mois, et de seulement 825 euros pour les femmes. La stricte application de l’évolution en moyenne de l’indice INSEE pour la revalorisation annuelle des pensions ne peut conduire qu’à un appauvrissement des retraités. En outre, l’augmentation de la richesse nationale produite n’ayant aucun impact sur la revalorisation des pensions, l’écart relatif de pouvoir d’achat des actifs et des retraités s’accentue d’année en année.

Il lui demande par conséquent si le Gouvernement envisage, afin d’élever le niveau de vie des personnes retraitées, d’intégrer au calcul de la revalorisation des pensions de retraite l’évolution des dépenses courantes et des salaires.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Cette disparition va entrainer une invisibilisation des chiffres des violences sexuelles et sexistes

Suppression de l’Observatoire National de la délinquance et des réponses pénales - Par / 17 octobre 2019

Les questions écrites Une levée complète du secret-défense nécessaire

Circonstances de l’assassinat de deux journalistes en 2013 - Par / 16 octobre 2019

Les questions écrites Suppression du quota pour les orthophonistes

La profession d’orthophoniste est indispensable dans notre système de soins - Par / 15 octobre 2019

Les questions écrites Pas assez précaires pour toucher des aides ?!

Inégalités liées au calcul du seuil de pauvreté - Par / 24 septembre 2019

Les questions écrites Sous-traitance à outrance dans nos centrales nucléaires

Il faut exiger un statut pour ces travailleurs ! - Par / 21 septembre 2019

Les questions écrites Une nécessité de maintenir les moyens

Situation du réseau des chambres d’agriculture - Par / 19 septembre 2019

Les questions écrites 560 euros de RSA par mois ne permettent pas de vivre !

Coupures abusives du revenu de solidarité active - Par / 18 septembre 2019

Les questions écrites "Un mari violent ne peut pas être un bon père"

résidence alternée en cas de violences conjugales - Par / 17 septembre 2019

Les questions écrites Il faut protéger les défenseurs des droits

La France doit adopter un plan d’actions national - Par / 25 juillet 2019

Administration