Europe

Révision constitutionnelle (2)

Lois

Par / 16 février 2005

par François Autain

Le traité signé à Rome le 29 octobre 2004 ne peut préparer la France et les pays de l’Union à relever les défis politiques et économiques qui s’annoncent. Instrument de la mondialisation libérale, comme tous les traités depuis Maastricht, ce texte ne permettra pas à l’Europe de se battre à armes égales avec l’Inde ou la Chine. Alors que sa part dans les exportations mondiales ne cesse de diminuer, l’objectif majeur de la Banque centrale européenne reste la lutte contre l’inflation, politique mortifère pour l’emploi et la croissance. Ce dogme, véritable camisole de force, nous laisse démunis devant un (...) Lire la suite

Bio Express

François Autain

Ancien sénateur de la Loire-Atlantique
Secrétaire de la commission des affaires sociales
Elu le 25 septembre 1983
En savoir plus

Dernieres vidéos

1 milliard d'euros

C’est le montant de la DETR, la dotation d’équipement des territoires ruraux.

Administration